Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS
Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
Le Deal du moment : -15%
Roborock S7 Aspirateur Robot en promo chez Cdiscount
Voir le deal
509 €

 

 Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad

Aller en bas 
+36
SAT141
maryoumariadh
nickel
joshai
eric 420
tt
Anoushirvan
pr1temps
Tonton
Wahshy
lemoineau
Samir Abel
brigit
andros
SKIPEER
Pierresuzanne
Sofia94
gerard2007
othy
ZionRock
eric121
- mohamed -
largument
chrisredfeild
Instant
rosarum
ASHTAR
Poisson vivant
Mohamed-jésus
vivia
kabyl-latina
Théodechilde
LA REPONSE
rosedumatin
pinson
mario-franc_lazur
40 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptySam 03 Juil 2010, 09:35

Rappel du premier message :

3 juillet 2010

LA REPONSE a écrit:
Je t'ai raconté la vie de Saffiya croyant que cela pouvait dé[......] tout tes références et m'épargner un tel récit car Saffiya est la preuve vivante historiquement que tout a été manigancé par Kinana.Mais je constates qu'il faut plus que cela. Nous allons donc continuer cette histoire mais dans un autre topic



Voilà qui est fait !
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien

AuteurMessage
eric121




Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyLun 14 Jan 2013, 18:59

vivia a écrit:
Bonjour Zion Rock,

C'est bien que les églises ne se vident pas le dimanche. Le christianisme est d'une grande moralité. Les paroles de Jésus sont magnifiques.


Bonjour eric121,

Je ne crois pas aux hadiths trafiqués. Je crois que ce sont des inventions de certaines personnes mal-intentionnées, une mauvaise transcription du message après la mort du Prophète. Je ne crois pas en la sunna.
Largument explique très bien ce qui c'est passé;

Où trouve-tu alors ce qu'a dit le prophète et ses recommandations ?
Revenir en haut Aller en bas
vivia




Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyLun 14 Jan 2013, 21:24

Bonjour eric 121,

Je suis ce que mes parents m'ont donné:
1) La haine de l'intolérance qui conduit à la guerre.
2) Le respect des hommes et des animaux.
3) Chercher à faire le Bien c'est à dire à ne pas faire mal aux autres.

C'est suffisant.
Revenir en haut Aller en bas
kabyl-latina




Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: le viol de Safiya par Mohamed   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyVen 14 Juin 2013, 17:58

[Bukhari, Livre 59, Numéro 362]

Les Bani An-Nadir et les Bani Quraiza se sont battus entre eux; le prophète exila donc les Bani An Nadir et permit aux Bani Quraiza de rester sur place ne leur prenant rien jusqu'à ce qu'ils s'attaquent au prophète de nouveau. Il tua alors leurs hommes et distribua leurs femmes, enfants et leurs biens parmi les musulmans mais certains vinrent voir le Prophète qui leur accorda la sécurité et ils se convertirent à l'islam. Il exila tous les juifs de Médine. C'était les juifs des Banû Qainuqa, la tribu d'Abdallah ibn Salam, les juifs des Banû Haritha et les autres juifs de Médine. (Récit d'Ibn Umar)


[Sunan Abu-Dawud, Livre 38, Numéro 4390]

Raconté par Atiyyah al-Qurazi: 
J'étais parmi les captifs de Banu Qurayzah. Ils (les Compagnons) nous ont examiné, et ceux dont les poils (pubiens) avaient commencé à pousser furent tués, et ceux qui n'en avaient pas ne furent pas tués. J'étais parmi ceux dont les poils n'avaient pas poussé.


Après ce massacre, il viola Safiya bint Huyai qui était la maîtresse du chef des Quraiza:


[Bukhari Volume 1, Livre 8, numéro 367] 

Relaté par 'Abdul' Aziz : 
Anas a dit, ' Quand l'Apôtre d'Allah a envahi Khaibar, nous avons offert la prière Fajr là-bas tôt le matin) quand il faisait toujours sombre. Le Prophète est monté à dos de chameau et Abu Talha aussi et je suivais derrière Abu Talha. Le Prophète est passé par la ruelle de Khaibar rapidement et mon genou a touché la cuisse du Prophète. Il a découvert sa cuisse et j'ai vu la blancheur de la cuisse du Prophète. Quand il est entré dans la ville, il a dit, ' Allahu Akbar! Khaibar est détruite. A chaque fois que nous nous approchons près d'une nation (hostile) (pour nous battre) alors le diable sera là dès le matin pour les avertir. ' Il l'a répété trois fois. Les gens sont partis à leurs travails et certains d'entre eux ont dit, ' Muhammad (est venu). ' (Certains de nos compagnons ont ajouté, "Avec son armée.") Nous avons vaincu Khaibar, pris les captifs et le butin a été rassemblé. Dihya est venu et a dit, 'O Prophète d'Allah ! Donnez-moi une fille esclave parmis les captifs. ' Le Prophète a dit, ' Allez et prenez n'importe quelle fille esclave. ' Il a pris Safiya bint Huyai. Un homme est venu au Prophète et a dit, ' O Apôtre d'Allah ! Vous avez donné Safiya bint Huyai à Dihya et elle est la maîtresse du chef de la tribu des Quraiza et d'An-Nadir et elle ne convient à personne, sauf à vous. ' Donc le Prophète a dit, 'dite lui de venir avec elle. ' Ainsi Dihya est venu avec elle et quand le Prophète l'a vue, il a dit à Dihya, ' Prenez n'importe quelle fille esclave parmis les captifs sauf elle. ' Anas a ajouté : le Prophète l’a affranchis de sa condition d’esclave et l'a épousée. " 

Thabit a demandé à Anas, "O Abu Hamza! Qu'est-ce que le Prophète lui a payé (comme Mahr) ?" Il a dit, "Elle même était sa Mahr car il l’a affranchi de sa condition d’esclave et l'a ensuite épousée." Anas a ajouté, "pendant ce temps là, Um Sulaim l'a parée pour le mariage (la cérémonie) et la nuit, elle a été envoyé comme une jeune mariée au Prophète. Donc le Prophète était un jeune marié et il a dit, ' Quiconque a de la nourriture devra l'apporter. ' Il a étalé une feuille en cuir (pour la nourriture) et quelques dattes et les autres cuisait le beurre. (Je pense qu'il (Anas) a mentionné As-SawTq). Donc ils ont préparé un plat de Hais (une sorte de repas). Et c'était Walrma (le banquet de mariage) de l'Apôtre d'Allah."
Revenir en haut Aller en bas
kabyl-latina




Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: un "savant" musulman légitime la pedophilie en citant comme exemple ma   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyVen 14 Juin 2013, 18:02

Revenir en haut Aller en bas
othy

othy


Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyVen 14 Juin 2013, 18:24

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyVen 14 Juin 2013, 18:59

Le guignol de la vidéo raconte vraiment n'importe quoi !

- La puberté n'est pas à 22 ans en Russie et dans les pays du Nord, si c'est le cas, cela serait plus un problème médical.

- Les filles de 10 ou 12 ans n'ont pas toutes perdu leur virginité. Le premier rapport sexuel a lieu d'ailleurs dans la plupart des cas bien plus tard.

- Il y a une grande différence entre avoir une relation sexuelle avec un jeune garçon du même âge que la fille et être mariée à un homme libidineux de 52 ans !


Dernière édition par Arya le Ven 14 Juin 2013, 19:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyVen 14 Juin 2013, 19:02

othy a écrit:

Citation :
http://www.sajidine.com/vies/femmes-pieuses/epouses-prophete/Safiya.htm

C'est sûr c'est très crédible comme site.

Jamais on ne les entendra dire qu'elle a été violée parce que c'est bien ce qu'elle a subi.

Toute sa famille a été massacrée par super modèle, c'est sûr qu'elle avait une seule hâte, c'est de finir dans son lit. Des fois je me demande si vous réfléchissez un peu.

Si quelqu'un tue toute votre famille et démolit votre vie, auriez-vous sérieusement envie de finir dans son lit? 

Je ne pense pas sauf s'il y a contrainte.
Revenir en haut Aller en bas
Poisson vivant

Poisson vivant


Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyVen 14 Juin 2013, 19:06

Bien dit Arya !

Ma grand mère avait 14 ans quand elle a eu mon père et mon grand père en avait 15, ils étaient mariés depuis 1 an, c'était monnaie courante à l'époque que les femmes aient des enfants jeunes voir très jeunes et ça ne me choque pas du tout. c'était l'époque qui voulait ça !

Si mon grand père avait eu plus de 35/40 ans, là ça m'aurait franchement choqué.





.
Revenir en haut Aller en bas
kabyl-latina




Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyVen 14 Juin 2013, 19:10

Poisson vivant a écrit:
Bien dit Arya !

Ma grand mère avait 14 ans quand elle a eu mon père et mon grand père en avait 15, ils étaient mariés depuis 1 an, c'était monnaie courante à l'époque que les femmes aient des enfants jeunes voir très jeunes et ça ne me choque pas du tout. c'était l'époque qui voulait ça !

Si mon grand père avait eu plus de 35/40 ans, là ça m'aurait franchement choqué.





et si ta grand mère avait eu 9 ans????
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyVen 14 Juin 2013, 19:17

Bonsoir Kabyla

Que cherches-tu à dire avec ce topic ?
Revenir en haut Aller en bas
eric121




Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyVen 14 Juin 2013, 20:05

Le comble c'est que cette Safiya n'était pas destinée à Mohamed; c'était un autre qui l'avait choisit.
Mais par la suite , un autre (jaloux du premier ?) est venu dire à Mohamed, cette femme c'est une princesse, il n'y a que toi qui doit la prendre. Il fit appeler le type et quand il vit la beauté de la femme , il lui dit : prends une autre femme.
Donc, elle n'aurait pas été femme de prophète sir le 2ème larron n'était pas intervenu.
Mais les compagons de MOhamed ne savaient pas si cette safiya serait épouse de Mohamed ou simple esclave sexuelle. Ce n'est que le lendemain de la troisème nuit (entre Khaybar et Médine) qu'ils ont sut qu'elle était sa femme en voyant qu'il l'avait voilé.
En acceptant de se marier avec Mohamed, elle a évité à sa tribu le sort qu'ont connut les autres tribus juives


Dernière édition par eric121 le Ven 14 Juin 2013, 20:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyVen 14 Juin 2013, 20:11

le beau modele a suivre
Revenir en haut Aller en bas
Sofia94

Sofia94


Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyVen 14 Juin 2013, 20:38

Bonjour, 

Bon j'ai beau lire la version arabe du hadith sur la rencontre de Safia et de Mohamed .. bahh je n'en vois point.


Dans la version arabe du hadith le Prophète dit a safia ce qui suit :

 " اختاري ، فإن اخترت الإسلام أمسكتك لنفسي – أي : تزوّجتك - ، وإن اخترت اليهودية فعسى أن أعتقك فتلحقي بقومك "

Traduction: Choisis. Si tu choisis l'Islam je t’épouserais. Si tu choisis le Judaisme, je t'affranchirais pour que tu puisses suivre ton peuple.

Donc je veux bien que vous m'expliquiez vous et ce mr eric toujours prompt a confirmer le pire avec délectation ou voyez-vous un viol dans cette histoire?
Et prières de nous épargner les explications des sites et auteurs islamophobes notoires.

p.s : mon clavier est un qwerty, désolée donc pour l'absence de certains accents..
Revenir en haut Aller en bas
othy

othy


Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyVen 14 Juin 2013, 20:40

Sofia94 a écrit:
Bonjour, 

Bon j'ai beau lire la version arabe du hadith sur la rencontre de Safia et de Mohamed .. bahh je n'en vois point.


Dans la version arabe du hadith le Prophète dit a safia ce qui suit :

 " اختاري ، فإن اخترت الإسلام أمسكتك لنفسي – أي : تزوّجتك - ، وإن اخترت اليهودية فعسى أن أعتقك فتلحقي بقومك "

Traduction: Choisis. Si tu choisis l'Islam je t’épouserais. Si tu choisis le Judaisme, je t'affranchirais pour que tu puisses suivre ton peuple.

Donc je veux bien que vous m'expliquiez vous et ce mr eric toujours prompt a confirmer le pire avec délectation ou voyez-vous un viol dans cette histoire?
Et prières de nous épargner les explications des sites et auteurs islamophobes notoires.

p.s : mon clavier est un qwerty, désolée donc pour l'absence de certains accents..

Je te préviens il est islamophobe tout court ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Sofia94

Sofia94


Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyVen 14 Juin 2013, 20:57

Je le sais othy Wink

Je suis ce forum sans participer depuis un certain temps. J'ai  donc eu l'occasion de lire nombre de ses messages et sa délectation a affirmer le pire transperce l’écran Twisted Evil.

Le soucis est que ses sources et affirmations sont toujours démontables mais il passe dessus donc je ne cherche NULLEMENT a le convaincre, loin moi une idée aussi farfelue. c'est une perte de temps.

Je voulais apporter un éclaircissement pour les éventuels musulmans ignorants qui peuvent être induits en erreur s'ils ne vérifient pas les sources. Cette accusation est très très grave.
Revenir en haut Aller en bas
othy

othy


Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyVen 14 Juin 2013, 20:59

Sofia94 a écrit:

Je voulais apporter un éclaircissement pour les éventuels musulmans ignorants qui peuvent être induits en erreur s'ils ne vérifient pas les sources. Cette accusation est très très grave.

Comme Arya ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyVen 14 Juin 2013, 21:06

Merci Othy ! Mais moi contrairement à vous, je raisonne.

1 - La tribu de Saffiya a été décimé, femmes et enfants réduits en esclavage, où pouvait-elle bien aller seule?

2 - C'est l'histoire racontée par les musulmans, on sait que ce sont les victorieux qui écrivent l'histoire.

3 - Elle a accepté peut-être de l'épouser dans une volonté de venger sa famille, cela s'est déjà vu dans l'histoire. Attila est mort le soir de sa nuit de noces après s'être marié avec une certaine Ildico. Certains compagnons se sont inquiétés d'ailleurs, il y a même un qui a gardé la tente.
Revenir en haut Aller en bas
kabyl-latina




Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyVen 14 Juin 2013, 21:13

*Espérance* a écrit:
Bonsoir Kabyla

Que cherches-tu à dire avec ce topic ?


ce que je cherche?? a démontrer que les moeurs sexuels du soit disant prophete de l'islam sont en complète contradiction avec les commandements de Dieu et par la même prouver qu'il est un faux prophète!
Revenir en haut Aller en bas
kabyl-latina




Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyVen 14 Juin 2013, 21:16

Sofia94 a écrit:
Bonjour, 

Bon j'ai beau lire la version arabe du hadith sur la rencontre de Safia et de Mohamed .. bahh je n'en vois point.


Dans la version arabe du hadith le Prophète dit a safia ce qui suit :

 " اختاري ، فإن اخترت الإسلام أمسكتك لنفسي – أي : تزوّجتك - ، وإن اخترت اليهودية فعسى أن أعتقك فتلحقي بقومك "

Traduction: Choisis. Si tu choisis l'Islam je t’épouserais. Si tu choisis le Judaisme, je t'affranchirais pour que tu puisses suivre ton peuple.

Donc je veux bien que vous m'expliquiez vous et ce mr eric toujours prompt a confirmer le pire avec délectation ou voyez-vous un viol dans cette histoire?
Et prières de nous épargner les explications des sites et auteurs islamophobes notoires.

p.s : mon clavier est un qwerty, désolée donc pour l'absence de certains accents..

et sur le massacre de la tribut de Safya tu as d'autre traductions a nous livrer????????????




Revenir en haut Aller en bas
othy

othy


Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyVen 14 Juin 2013, 21:16

Arya a écrit:
Merci Othy ! Mais moi contrairement à vous, je raisonne.

1 - La tribu de Saffiya a été décimé, femmes et enfants réduits en esclavage, où pouvait-elle bien aller seule?

2 - C'est l'histoire racontée par les musulmans, on sait que ce sont les victorieux qui écrivent l'histoire.

3 - Elle a accepté peut-être de l'épouser dans une volonté de venger sa famille, cela s'est déjà vu dans l'histoire. Attila est mort le soir de sa nuit de noces après s'être marié avec une certaine Ildico. Certains compagnons se sont inquiétés d'ailleurs, il y a même un qui a gardé la tente.

Oui sa tribu décimé, tu voulais que les musulmans fassent quoi ? "Allez y tuez nous" ?
Pourtant quand il allait mourir elle avait souhaité être à sa place
Il n'ont tué que les tribu risquée c'est tout
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyVen 14 Juin 2013, 21:19

kabyl-latina a écrit:
*Espérance* a écrit:
Bonsoir Kabyla

Que cherches-tu à dire avec ce topic ?


ce que je cherche?? a démontrer que les moeurs sexuels du soit disant prophete de l'islam sont en complète contradiction avec les commandements de Dieu et par la même prouver qu'il est un faux prophète!

Autres temps, autres moeurs !..............


Ce genre de topic n'a rien à faire sur DIALOGUE. Je regrette que personne ne nous en ait averti plus tôt !!!

Topic verrrouillé
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
gerard2007




Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: comment rester musulman en ayant cet element ?   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyMar 09 Fév 2016, 20:25

9 février 2016

comment pouvez rester musulman , et suivre un homme capable du pire ?
  vidéo supprime par SKP le 09.02.2016 a 21:31:11  car contraire a la chartre du forum !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyMar 09 Fév 2016, 20:44

Safiya bint Houyay
https://fr.wikipedia.org/wiki/Safiya_bint_Houyay

Safiyya rapporta par la suite: "Nul ne me paraissait plus détestable que le Messager de Dieu car il avait tué mon père et mon époux. Mais il ne cessa de s'excuser auprès de moi disant: 'Ton père a tourné les Arabes contre moi, il a remué ciel et terre contre moi,' et ainsi de suite jusqu'à ce que ma rancoeur ait disparu."

Martin Lings note:
Il [le prophète Muhammad] informa ensuite Safiyya qu'il était disposé à la libérer, et il lui a offert le choix entre restant juive et retourner à son peuple ou à embrasser l'islam et devenir son épouse. "Je choisis Dieu et Son Messager", dit-elle, et ils se sont mariés au premier arrêt sur le chemin du retour.

Anas Ibn Malik (qdssl) rapporta qu'un jour le Prophète (qpssl) trouva Safiya (qdsse) en train de pleurer. Quand il l'interrogea sur la cause de ses larmes, elle répondit qu'elle avait entendu Hafsa (qdsse) la décrire de façon peu flatteuse comme "une fille de Juif".
Le Prophète (qpssl) rétorqua : "Tu es assurément la fille d'un Prophète (Aaron -qpssl), la nièce d'un Prophète (Moïse -qpssl), et l'épouse d'un Prophète (Mohammed -qpssl). Y-a-t-il là de quoi être méprisant à ton égard ?"
Il dit ensuite à Hafsa (qdsse) : "Hafsa ! Crains Dieu !"

http://www.islamophile.org/spip/Safiyyah-Bint-Huyay-que-Dieu-l.html


Dernière édition par Amir45 le Mar 09 Fév 2016, 21:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyMar 09 Fév 2016, 21:11

Amir45 a écrit:
gerard2007 a écrit:
comment pouvez rester musulman , et suivre un homme capable du pire ?
 vidéo supprime par SKP le 09.02.2016 a 21:31:11  car contraire a la chartre du forum !!

Safiya bint Houyay
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Safiyya rapporta par la suite: "Nul ne me paraissait plus détestable que le Messager de Dieu car il avait tué mon père et mon époux. Mais il ne cessa de s'excuser auprès de moi disant: 'Ton père a tourné les Arabes contre moi, il a remué ciel et terre contre moi,' et ainsi de suite jusqu'à ce que ma rancoeur ait disparu."

Martin Lings note:
Il [le prophète Muhammad] informa ensuite Safiyya qu'il était disposé à la libérer, et il lui a offert le choix entre restant juive et retourner à son peuple ou à embrasser l'islam et devenir son épouse. "Je choisis Dieu et Son Messager", dit-elle, et ils se sont mariés au premier arrêt sur le chemin du retour.

Après son mariage, Safiyya se plaignit au Prophète  de certaines paroles blessantes de ses autres épouses qui se vantaient d'être plus précieuses aux yeux du Saint Prophète  que "sa Juive." Il lui dit: "Dis-leur donc: Comment seriez-vous mieux que moi alors que Muhammad est mon époux, Aaron mon père, et Moïse mon oncle!" Ensuite il dit à ses femmes: "Ne l'appelez point Juive. Elle a embrassé l'Islam"
ET TU PENSES QU UN HOMME CAPABLE DE FAIRE UN TEL ACTE PUISSE ETRE PARDONNÉ ?
un  homme capable d'une telle barbarie , peut il dire qu'il est prophète ?

imagine etre une seconde , pas 2 , c'est trop dur a supporté , a la place de cette femme ?
imagine ta soeur dans les bras de l homme qui a tué ton pere tes freres tes amis ?
C EST JUSTE DIABOLIQUE , et essayer de le defendre c'est avoir perdu la raison
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyMar 09 Fév 2016, 21:18

gerard2007 a écrit:
Amir45 a écrit:
gerard2007 a écrit:
comment pouvez rester musulman , et suivre un homme capable du pire ?
 vidéo supprime par SKP le 09.02.2016 a 21:31:11  car contraire a la chartre du forum !!

Safiya bint Houyay
https://fr.wikipedia.org/wiki/Safiya_bint_Houyay

Safiyya rapporta par la suite: "Nul ne me paraissait plus détestable que le Messager de Dieu car il avait tué mon père et mon époux. Mais il ne cessa de s'excuser auprès de moi disant: 'Ton père a tourné les Arabes contre moi, il a remué ciel et terre contre moi,' et ainsi de suite jusqu'à ce que ma rancoeur ait disparu."

Martin Lings note:
Il [le prophète Muhammad] informa ensuite Safiyya qu'il était disposé à la libérer, et il lui a offert le choix entre restant juive et retourner à son peuple ou à embrasser l'islam et devenir son épouse. "Je choisis Dieu et Son Messager", dit-elle, et ils se sont mariés au premier arrêt sur le chemin du retour.

Après son mariage, Safiyya se plaignit au Prophète  de certaines paroles blessantes de ses autres épouses qui se vantaient d'être plus précieuses aux yeux du Saint Prophète  que "sa Juive." Il lui dit: "Dis-leur donc: Comment seriez-vous mieux que moi alors que Muhammad est mon époux, Aaron mon père, et Moïse mon oncle!" Ensuite il dit à ses femmes: "Ne l'appelez point Juive. Elle a embrassé l'Islam"
ET TU PENSES QU UN HOMME CAPABLE DE FAIRE UN TEL ACTE PUISSE ETRE PARDONNÉ ?
un  homme capable d'une telle barbarie , peut il dire qu'il est prophète ?

imagine etre une seconde , pas 2 , c'est trop dur a supporté , a la place de cette femme ?
imagine ta soeur dans les bras de l homme qui a tué ton pere tes freres tes amis ?
C EST JUSTE DIABOLIQUE , et essayer de le defendre c'est avoir perdu la raison

J'ai apporté les témoignages de Saffya - ra - dans la tradition musulmane, maintenant si tu veut prendre de la tradition que ce qui t'arrange c'est ton histoire. Tu as posé une question, je t'ai répondu en te donnant des liens. Elle est devenu musulmane et fut considéré comme la mère des croyants.


Dernière édition par Amir45 le Mar 09 Fév 2016, 21:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyMar 09 Fév 2016, 21:25

Amir45 a écrit:
gerard2007 a écrit:
Amir45 a écrit:


Safiya bint Houyay
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Safiyya rapporta par la suite: "Nul ne me paraissait plus détestable que le Messager de Dieu car il avait tué mon père et mon époux. Mais il ne cessa de s'excuser auprès de moi disant: 'Ton père a tourné les Arabes contre moi, il a remué ciel et terre contre moi,' et ainsi de suite jusqu'à ce que ma rancoeur ait disparu."

Martin Lings note:
Il [le prophète Muhammad] informa ensuite Safiyya qu'il était disposé à la libérer, et il lui a offert le choix entre restant juive et retourner à son peuple ou à embrasser l'islam et devenir son épouse. "Je choisis Dieu et Son Messager", dit-elle, et ils se sont mariés au premier arrêt sur le chemin du retour.

Après son mariage, Safiyya se plaignit au Prophète  de certaines paroles blessantes de ses autres épouses qui se vantaient d'être plus précieuses aux yeux du Saint Prophète  que "sa Juive." Il lui dit: "Dis-leur donc: Comment seriez-vous mieux que moi alors que Muhammad est mon époux, Aaron mon père, et Moïse mon oncle!" Ensuite il dit à ses femmes: "Ne l'appelez point Juive. Elle a embrassé l'Islam"
ET TU PENSES QU UN HOMME CAPABLE DE FAIRE UN TEL ACTE PUISSE ETRE PARDONNÉ ?
un  homme capable d'une telle barbarie , peut il dire qu'il est prophète ?

imagine etre une seconde , pas 2 , c'est trop dur a supporté , a la place de cette femme ?
imagine ta soeur dans les bras de l homme qui a tué ton pere tes freres tes amis ?
C EST JUSTE DIABOLIQUE , et essayer de le defendre c'est avoir perdu la raison

Arrête de me casser les pieds, les témoignages de Saffya on les as, maintenant si tu prend de la tradition que ce qui t'arrange j'en est rien a foutre.
donc vie avec CA . vénère un homme capable du pire , et si tu crois en dieu , tu sera jugé pour avoir essayé de defendre ces horreurs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyMar 09 Fév 2016, 21:28

gerard2007 a écrit:
Amir45 a écrit:
gerard2007 a écrit:

ET TU PENSES QU UN HOMME CAPABLE DE FAIRE UN TEL ACTE PUISSE ETRE PARDONNÉ ?
un  homme capable d'une telle barbarie , peut il dire qu'il est prophète ?

imagine etre une seconde , pas 2 , c'est trop dur a supporté , a la place de cette femme ?
imagine ta soeur dans les bras de l homme qui a tué ton pere tes freres tes amis ?
C EST JUSTE DIABOLIQUE , et essayer de le defendre c'est avoir perdu la raison

Arrête de me casser les pieds, les témoignages de Saffya on les as, maintenant si tu prend de la tradition que ce qui t'arrange j'en est rien a foutre.
donc vie avec CA . vénère un homme capable du pire , et si tu crois en dieu , tu sera jugé pour avoir essayé de defendre ces horreurs  

D'accord crois ce qui t’arrange...
Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

Pierresuzanne


Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyMar 09 Fév 2016, 21:30

La deuxième tribu juive de Medine, celle des  Nadīr, que Mohamed avait chassé en détruisant leur culture et en volant leurs maisons, s'était réfugiée que l'oasis de Kaybar. Le sort final des Nadīr réfugiés à Khaybar a été racontée par la Sīra.
Le récit de la Sīra est clair : « L'Envoyé d'Allah ordonne de creuser la ruine. On en extrait une partie du trésor des Nadīr. Il demande à Kinanā où se trouve le reste. Mais il refuse de le dire. L’Envoyé d'Allah ordonne à al-Zubayr de le torturer. Al-Zubayr se mit à brûler sa poitrine avec un briquet jusqu'à ce que Kinanā soit sur le point de mourir. Puis l'Envoyé d'Allāh le livra à Muhammad ben Maslamah, celui-ci lui coupa le cou, en vengeance de son frère. » (Sīra II, 136, 137).

Toujours selon la Tradition, Kinanā était marié à Safiyya, une belle juive de 17 ans.
La nuit même, Mohamed épouse Safiyya et consomme son mariage avec elle.
Il ne respecte pas le délai de 4 mois 10 jours pourtant préconisé par le Coran après veuvage (S. 2, 234).
La Sīra raconte la nuit de noce : « Tout au long de la nuit, Abū Ayyūb s'était tenu debout à l'entrée de la tente, la main sur son sabre. Lorsque le Messager de Dieu en sortit à l'aube, il le vit qui rendait grâce à Dieu, le plus grand. Il lui demanda : « Qu'as-tu Abū Ayyūb ? » « Tu étais dans la tente avec cette femme, dont tu as tué le père, le premier mari, le second mari et les frères. Je craignais qu'elle ne veuille te tuer ». Le Messager de Dieu rit de bon coeur et lui dit sa gratitude. » (Sīra II, 636).

Il s'agissait donc bien d'un viol, et dans des conditions particulièrement abominables, après le meurtre de son père, de ses frères et la torture à mort de son mari.


Dernière édition par Pierresuzanne le Mar 09 Fév 2016, 21:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

SKIPEER


Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyMar 09 Fév 2016, 21:30

gerard2007 a écrit:
comment pouvez rester musulman , et suivre un homme capable du pire ?
 vidéo supprime par SKP le 09.02.2016 a 21:31:11  car contraire a la chartre du forum !!
je te rappelle cher gerard que la chartre  interdit que Le message introductif comporte des vidéos !!

Donc je te prie de nous résumer le contenu de cette vidéo et on te répondra comme on le fait d'habitude !!

Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

Pierresuzanne


Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyMar 09 Fév 2016, 21:34

SKIPEER a écrit:

Donc je te prie de nous résumer le contenu de cette vidéo et on te répondra comme on le fait d'habitude !!

La vidéo est courte.
Un homme, qui parle en arabe sous-titré en français, explique que l'histoire de Safiyya suffit pour prouver que Mohamed n'est pas l'envoyé de Dieu.

Comment, en effet, peut-on croire qu'un homme qui en torture à mort un autre, pour lui faire dire où il a mis son argent, pour finalement violer sa veuve quelques heures après, comment peut-on croire que cet homme est l'envoyé de Dieu ?

Logique !
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

SKIPEER


Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyMar 09 Fév 2016, 21:38

Pierresuzanne a écrit:
SKIPEER a écrit:

Donc je te prie de nous résumer le contenu de cette vidéo et on te répondra comme on le fait d'habitude !!

La vidéo est courte.
Un homme, qui parle en arabe sous-titré en français, explique que l'histoire de Safiyya suffit pour prouver que Mohamed n'est pas l'envoyé de Dieu.

Comment, en effet, peut-on croire qu'un homme qui en torture à mort un autre, pour lui faire dire où il a mis son argent, pour finalement violer sa veuve quelques heures après, comment peut-on croire que cet homme est l'envoyé de Dieu ?

Logique !
oui j'ai compris et je ne suis pas contre qu'on éclaircisse une autre fois ce sujet  mais il faut que tout le monde respecte la chartre moi y compris !!
Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

Pierresuzanne


Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyMar 09 Fév 2016, 21:42

Amir45 a écrit:

Arrête de me casser les pieds, les témoignages de Saffya on les as, maintenant si tu prend de la tradition que ce qui t'arrange j'en est rien a foutre.
gerard2007 a écrit:
donc vie avec CA . vénère un homme capable du pire , et si tu crois en dieu , tu sera jugé pour avoir essayé de defendre ces horreurs  

Indépendamment de ce sujet qui va déclencher la fureur des musulmans,
ces 2 remarques plus haut touchent vraiment au sens des responsabilités morales dans l'islam et le christianisme.

Les chrétiens pensent qu'on est jugé sur les conséquences de nos fautes, même lointaines.

Moi aussi, je partage la vision de Gérard qui pense que les musulmans pourraient bien être jugés pour avoir défendu des actes criminels, même sans les avoir commis.

En effet, des prises de guerre sont toujours violées par des musulmans de nos jours encore.... c'est scandaleux.

Les chrétiens sont très choqués de voir des musulmans défendre ces comportements, soit en les minorant, soit en prétendant qu'ils n'existent pas, soit  en niant qu'ils procèdent de l'imitation de Mohamed.

Ne vous est-il donc pas possible de dire que violer des prises de guerre c'est abominable.... et que si Mohamed l'a fait, il s'est trompé.. qu'il a péché.
Après tout, le Coran aussi dit que Mohamed est pécheur et qu'il a dû être pardonné (Sourate 40, 55 ; S. 48, 1-2).
Pourquoi ne pas dire simplement que Mohamed a péché quand il a violé Saffiya ?


Dernière édition par Pierresuzanne le Mar 09 Fév 2016, 21:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyMar 09 Fév 2016, 21:47

SKIPEER a écrit:
Pierresuzanne a écrit:
SKIPEER a écrit:

Donc je te prie de nous résumer le contenu de cette vidéo et on te répondra comme on le fait d'habitude !!

La vidéo est courte.
Un homme, qui parle en arabe sous-titré en français, explique que l'histoire de Safiyya suffit pour prouver que Mohamed n'est pas l'envoyé de Dieu.

Comment, en effet, peut-on croire qu'un homme qui en torture à mort un autre, pour lui faire dire où il a mis son argent, pour finalement violer sa veuve quelques heures après, comment peut-on croire que cet homme est l'envoyé de Dieu ?

Logique !
oui j'ai compris et je ne suis pas contre qu'on éclaircisse une autre fois ce sujet  mais il faut que tout le monde respecte la chartre moi y compris !!
soit c'est vrai , et c'est homme n'est pas prophète
soit c'est faux , et il faut eliminer cette histoire de vos livres
mais y croire , et chercher a trouver des circonstances atténuantes a de tels fait , c'est etre maladie mental
Revenir en haut Aller en bas
andros




Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyMar 09 Fév 2016, 21:48

gerard2007 a écrit:

soit c'est vrai , et c'est homme n'est pas prophète
soit c'est faux , et il faut eliminer cette histoire de vos livres
mais y croire , et chercher a trouver des circonstances atténuantes a de tels fait , c'est etre maladie mental  

C'est comme avec les catholiques , ils sont accusés de pédophilie et crime contre l'humanité pendant des siècles et ils se croient la religion de Jésus ou de Dieu.

Comment peut on croire un tel homme ou une telle église ?
Comment peut-on croire qu'ils sont représentants de Dieu ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyMar 09 Fév 2016, 21:54

Je pense avoir parfaitement répondu pour ma part, j'ai même posté de très bon liens de ce que rapporte la tradition musulmane. Maintenant chacun son délire. Il est clairement inutile de discuté avec vous de tout façon...


Dernière édition par Amir45 le Mar 09 Fév 2016, 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyMar 09 Fév 2016, 21:55

Pierresuzanne a écrit:
Amir45 a écrit:

Arrête de me casser les pieds, les témoignages de Saffya on les as, maintenant si tu prend de la tradition que ce qui t'arrange j'en est rien a foutre.
gerard2007 a écrit:
donc vie avec CA . vénère un homme capable du pire , et si tu crois en dieu , tu sera jugé pour avoir essayé de defendre ces horreurs  

Indépendamment de ce sujet qui va déclencher la fureur des musulmans,
ces 2 remarques plus haut touchent vraiment au sens des responsabilités morales dans l'islam et le christianisme.

Les chrétiens pensent qu'on est jugé sur les conséquences de nos fautes, même lointaines.

Moi aussi, je partage la vision de Gérard qui pense que les musulmans pourraient bien être jugés pour avoir défendu des actes criminels, même sans les avoir commis.

En effet, des prises de guerre sont toujours violées par des musulmans de nos jours encore.... c'est scandaleux.

Les chrétiens sont très choqués de voir des musulmans défendre ces comportements, soit en les minorant, soit en prétendant qu'ils n'existent pas, soit  en niant qu'ils procèdent de l'imitation de Mohamed.

Ne vous est-il donc pas possible de dire que violer des prises de guerre c'est abominable.... et que si Mohamed l'a fait, il s'est trompé.. qu'il a péché.
Après tout, le Coran aussi dit que Mohamed est pécheur et qu'il a dû être pardonné (Sourate 40, 55 ; S. 48, 1-2).
Pourquoi ne pas dire simplement que Mohamed a péché quand il a violé Saffiya ?
j'aimerais avoir le témoignage d'un convertis pour savoir ce qu'il ressent a la lecture de cette video
les autres nierons , eviterons , ils sont trop formatés !!
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

SKIPEER


Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyMar 09 Fév 2016, 21:56

Sanctionner la trahison
 
Il ne fait aucun doute que les musulmans furent secourus par la Providence divine quand tout portait à croire qu'ils n'avaient aucune chance de survivre, ni à plus forte raison de remporter la victoire. Si les ennemis de l'islam avaient pu mener leurs plans à exécution, ils auraient accompli leur objectif d'exterminer tous les musulmans de Médine.

C'était à n'en pas douter la trahison des Qurayza qui avait placé les musulmans dans cette situation périlleuse. Sans cette trahison, les païens arabes n'auraient pas pu percer les lignes de défense musulmanes. Ils avaient longuement campé et paradé devant le fossé creusé par les musulmans. Ils avaient longuement cherché un point faible dans les défenses musulmanes. Tous leurs efforts étaient restés vains. Mais l'attitude des Qurayza leur avait remonté le moral et les avait portés a croire que la victoire approchait.
En outre, cette trahison des Qurayza préoccupait gravement les musulmans.  ils craignaient davantage une attaque des Qurayza contre leurs femmes et leurs enfants qu'un déclenchement des hostilités par les Quraysh. Le Coran décrit leur situation en ces termes : « Vos yeux étaient hagards d'épouvante et la frayeur vous prenait à la gorge, pendant que vous vous livriez sur Dieu à toutes sortes de conjectures. » (CORAN 33.10)

Telle était la situation des musulmans jusqu'à ce matin béni où ils découvrirent à leur réveil que leurs ennemis arabes étaient partis. Ils comprirent que ce n'était pas par leurs propres efforts que cela avait été accompli, hormis le fait qu'ils s'étaient montrés prêts à consentir tous les sacrifices nécessaires. Comme nous l'avons dit, la victoire était l'oeuvre de la Providence divine. Le départ des Quraysh et des Ghatafàn ne résolvait pas totalement le problème. Il restait un compte à régler avec les Qurayza.

Ce matin-là, le Prophète et tous les musulmans retournèrent à Médine et posèrent les armes pour la première fois en près d'un mois. Ils essayèrent de se détendre et de se restaurer. Cependant, à midi, l'ange Gabriel apparut au Prophète et lui dit : « Dieu t'ordonne, Muhammad, de marcher sur les Qurayza. J'y vais maintenant pour faire trembler leur coeur. »

Le lieu d'accomplissement d'un prière

Le Prophète fit annoncer dans tout Médine : « Quiconque obéit à Dieu ne devra accomplir la prière de 'asr qu'auprès des Qurayza. » Le Prophète, quant à lui, chargea Ibn Umm Maktûm de le remplacer à Médine avant de se mettre en route. Dès que les compagnons du Prophète entendirent l'appel, ils se préparèrent pour rejoindre la nouvelle expédition. Leur réaction constitue un excellent exemple pour tous les musulmans. On aurait pu s'attendre à ce qu'ils préfèrent prendre quelques jours de repos avant de régler leurs comptes avec les Qurayza, s'ils avaient eu le choix.

Mais on ne leur laissait pas le choix. Après vingt-sept jours d'un siège éprouvant et de graves inquiétudes, on leur ordonnait d'entreprendre une nouvelle campagne. Il n'y eut strictement aucun désaccord. Tous les musulmans se hâtèrent de se joindre à la campagne. L'heure de la prière de 'asr arriva alors qu'ils étaient en route pour se rendre chez les Qurayza. Comment devaient-ils se comporter ? Devaient-ils interrompre leur voyage pour accomplir la prière de 'asr, comme ils l'auraient fait dans d'autres circonstances ? Ou devaient-ils remettre l'accomplissement de cette prière obligatoire au moment où ils atteindraient le district des Qurayza, puisque le Prophète leur avait ordonné de ne pas l'accomplir ailleurs ?

Les compagnons du Prophète  étaient partagés entre deux opinions. Les uns avançaient que le Prophète n'avait voulu que souligner la nécessité d'agir vite, mais qu'il ne voulait pas leur faire manquer une prière obligatoire ni la leur faire retarder au-delà de son temps. D'autres insistaient au contraire pour obéir strictement aux instructions du Prophète : ils ne seraient donc pas en faute s'ils attendaient d'être arrivés chez les Qurayza pour accomplir la prière de 'asr. Certains musulmans prièrent donc en route tandis que d'autres attendirent d'être arrivés pour prier. Le Prophète ne critiqua ni les uns ni les autres. Cela prouve que l'islam respecte toutes les opinions formulées en toute bonne foi.

Lequel des deux groupes avait raison ? Certains prennent à la lettre les injonctions du Coran ou de la Sunna. Ils se contentent de faire ce qu'on leur dit, convaincus que Dieu et Son Prophète  expriment clairement leur objectif sans qu'il soit nécessaire de rechercher un sens caché pour comprendre cet objectif. D'autres essaient de déterminer l'objectif de telle ou telle injonction et agissent en fonction de ce qu'ils ont compris, même si cela diffère du sens immédiat de l'injonction. Les uns et les autres seront récompensés pour leurs actions même si leurs conclusions sont erronées, car ils y sont parvenus en toute bonne foi.

Quand les premiers groupes de musulmans commencèrent à arriver aux demeures fortifiées des Qurayza, ils les trouvèrent dans une attitude de défi. Peut être les Qurayza ne s'attendaient-ils pas à ce que les musulmans arrivent en force si peu de temps après le départ des Arabes païens. Peut-être aussi les Qurayza n'étaient-ils pas conscients que les Quraysh et les Ghatafàn étaient déjà partis, et peut-être pensaient-ils qu'un petit groupe de musulmans avait été chargé de faire diversion en attaquant les Qurayza pour les empêcher d'aider les Arabes sur l'autre front.

Alî ibn Abî Tâlib, le cousin du Prophète célèbre pour sa témérité à la guerre, était le porte-drapeau des musulmans. Comme il commençait à déployer ses forces, les Qurayza tentèrent délibérément de provoquer les musulmans par une pluie d'insultes. Ils déversèrent un tel torrent d'injures sur le Prophète et ses épouses que lorsque le Prophète arriva, Ali se précipita vers lui pour lui demander de ne pas trop s'approcher des demeures des Qurayza. Le Prophète comprit ce qui se passait et répondit à Alî de ne pas s'inquiéter : « Quand ils me verront, ils cesseront de m'insulter. »

Les musulmans assiégèrent alors les Qurayza. Ainsi, ceux-là mêmes qui avaient été assiégés par leurs ennemis infligeaient maintenant le même traitement à une partie de ces ennemis. La différence était que ceux qui se retrouvaient maintenant assiégés n'avaient aucun espoir de l'emporter sur les musulmans, qui venaient de se débarrasser de la plus grande partie de leurs ennemis. Les Qurayza subirent d'abord le siège avec patience. Mais, au fur et à mesure que les jours passaient sans aucun signe de répit, ils se lassèrent et comprirent que leur seul espoir était d'essayer d'aboutir à un compromis avec les musulmans.


Dernière édition par SKIPEER le Mar 09 Fév 2016, 23:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

SKIPEER


Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyMar 09 Fév 2016, 21:57

Offre de reddition

Ils envoyèrent donc un message au Prophète  demandant à être traités de la même manière que leurs coreligionnaires de la tribu d'an-Nadîr. Ces derniers avaient été autorisés à quitter Médine avec leurs femmes et leurs enfants et chacun avait pu emporter un chargement de chameau de ses biens. Les Qurayza proposaient maintenant de partir dans les mêmes conditions. Il n'y avait cependant aucune chance que le Prophète l'accepte. En effet, les crimes commis étaient très différents. Elles avaient l'une et l'autre rompu leur traité avec les musulmans, mais les an-Nadîr avaient simplement essayé de tuer le Prophète.

Les Qurayza, eux, avaient contracté une alliance avec les Arabes païens dans le but d'exterminer définitivement les musulmans, alors que le traité stipulait qu'ils devaient les aider à se défendre contre ces mêmes Arabes. Leur culpabilité était plus flagrante et bien plus grave. Il aurait donc été totalement injuste de les faire bénéficier du même traitement que leurs coreligionnaires. Ils s'efforcèrent néanmoins encore d'obtenir un arrangement pacifique.

Quand ils apprirent que le Prophète n'était pas prêt à accepter leur offre, ils lui envoyèrent un autre messager où ils demandaient à pouvoir quitter Médine avec leurs femmes et leurs enfants, sans rien emporter avec eux et sans armes. Le Prophète refusa à nouveau. Il leur fut répondu qu'ils n'avaient pas d'autre choix que de se soumettre au jugement du Prophète quel qu'il soit, c'est-à-dire de se rendre sans conditions.

Les Qurayza ne savaient que faire. Ils étaient conscients de l'énormité de leur crime. Ils savaient aussi qu'ils ne pourraient pas l'emporter sur les musulmans, dont le moral était excellent depuis le départ des Arabes païens et dont les forces demeuraient intactes puisqu'ils n'avaient pas eu à se battre contre les troupes considérables des Quraysh et des Ghatafàn réunis. Quand ils furent démoralisés par la dureté du siège qui se poursuivait, ils envoyèrent demander au Prophète de leur envoyer l'un de ses compagnons pour discuter avec lui de ce qu'ils devraient faire. Leur choix se porta sur Abu Lubâba Rifâ'a ibn al-Mundhir, de la tribu Aws des ansâr.

Les Aws avaient été les alliés des Qurayza avant l'avènement de l'islam. Des liens puissants existaient encore entre de nombreux musulmans de cette tribu et les Qurayza. Abu Lubâba en particulier était leur ami très proche. Il habitait dans leur district et y pratiquait son commerce. Ils étaient donc sûrs qu'il les conseillerait bien. Cependant, l'homme était un musulman sincère et il était conscient que sa place était auprès de l'armée musulmane. Il refusa donc de les rejoindre à moins que le Prophète ne lui en donne la permission.

Dès qu'il arriva après avoir reçu cette permission, leurs hommes vinrent l'accueillir et leurs femmes et leurs enfants pleurèrent à grands cris pour l'attendrir. Il eut pitié d'eux et aurait souhaité qu'ils ne se soient pas mis dans une telle situation. Ils l'entourèrent en lui demandant conseil : « Qu'en penses-tu, Abu Lubâba ? Muhammad a refusé toutes les offres que nous lui avons faites et n'a rien voulu accepter d'autre que notre soumission à son jugement. » Abu Lubâba répondit : « Alors, vous n'avez pas d'autre choix que de vous soumettre. » En disant cela, il montra sa gorge en un geste qui voulait dire que le jugement du Prophète serait de les faire tous tuer.

Dès qu'il eut exécuté ce geste, Abu Lubâba se rendit compte qu'il venait de faillir gravement à sa mission. Il sentit qu'il avait trahi Dieu et Son prophète. Il ne se sentait pas capable d'affronter ce dernier. Il quitta les Qurayza et repartit, mais au lieu d'aller voir le Prophète, il alla tout droit à la mosquée. Il s'attacha à un pilier de la mosquée et jura de ne pas quitter cet endroit tant que Dieu n'aurait pas pardonné son erreur. Il jura aussi devant Dieu de ne plus jamais se rendre dans le district des Qurayza et de ne plus jamais être vu sur le lieu de sa faute.

Au bout d'un certain temps, ne voyant pas revenir Abu Lubâba, le Prophète demanda : « Abu Lubâba n'a-t-il pas terminé ses consultations avec ses alliés ? » On l'informa alors de l'action d'Abû Lubâba et de sa décision. Le Prophète dit : « S'il était revenu me voir, j'aurais imploré Dieu de lui pardonner. Maintenant qu'il a fait cela, ce n'est pas à moi de le libérer tant que Dieu ne lui aura pas pardonné. » Six jours durant, Abu Lubâba resta attaché au pilier dans la mosquée, sans rien manger ni boire.

À l'heure de chaque prière, sa femme venait le détacher pour qu'il se joigne aux prières, puis elle le rattachait dès la fin de la prière. Son pardon arriva quand Dieu révéla au Prophète  le verset suivant : « D'autres ont reconnu leurs péchés, car ils avaient mêlé bonnes et mauvaises actions. Ceux-là, Dieu acceptera certes leur repentir. Dieu est, en effet, Plein de clémence et de miséricorde. » (9.102) Ce verset fut révélé la nuit, juste avant la prière de l'aube.

Umm Salama, l'épouse du Prophète, vil qu'il souriait. Quand elle lui en demanda la raison, il l'informa que Dieu avait pardonné sa faute à Abu Lubâba. Elle lui demanda la permission d'apporter la bonne nouvelle à Abu Lubâba et, ayant reçu sa permission, elle alla l'en informer. Les gens se précipitèrent pour le féliciter et essayèrent de le détacher, mais il insista : « Je jure qu'aucun autre que le Prophète ne me détachera. » Peu après, le Prophète sortit de chez lui pour accomplit la prière de l'aube à la mosquée et détacha Abu Lubâba.

Les Qurayza pouvaient maintenant faire le bilan de leur situation. Après un siège de vingt-cinq jours, ils étaient complètement démoralisés et savaient qu'ils ne tiendraient pas beaucoup plus longtemps. Leur chef, Ka'b ibn Asad, résuma ainsi les choix qui leur restaient, selon lui : « Vous êtes conscients de la situation difficile où nous nous trouvons. Je vous offre le choix entre trois possibilités. La première est de croire en cet homme, Muhammad, et de le suivre. Par Dieu, nous sommes maintenant certains qu'il est bien un prophète et un messager envoyé par Dieu. Il est bien celui que décrivent nos Écritures. En faisant cela, vous sauverez vos vies et protégerez vos enfants et vos familles. »

Ils objectèrent à cette solution et dirent : « Jamais nous n'abandonnerons l'Ancien Testament pour lui substituer une chose. »


Dernière édition par SKIPEER le Mar 09 Fév 2016, 22:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

SKIPEER


Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyMar 09 Fév 2016, 21:59

Ka'b dit alors : « Puisque vous me refusez cette possibilité, je vous propose de tuer nos femmes et nos enfants, puis de sortir combattre Muhammad et ses partisans. Si nous agissons ainsi, nous pourrons nous battre beaucoup mieux car nous n'aurons plus de responsabilités derrière nous. Nous pourrons le combattre jusqu'à ce que Dieu décide entre nous. Si nous sommes exterminés, nous affronterons la mort sans inquiétude pour notre progéniture. Si, au contraire, nous obtenons la victoire, nous trouverons bientôt d'autres femmes et nous aurons d'autres enfants. » Ils répondirent : « À quoi nous servirait-il de vivre, quand nous aurions tué nos malheureuses femmes et nos pauvres enfants ? »

Il poursuivit : « Puisque vous refusez cela aussi, la seule chose que je peux vous proposer est que, cette nuit étant celle du sabbat, Muhammad et ses compagnons seront probablement moins sur leurs gardes, car ils pensent que nous n'entreprendrons rien de sérieux une nuit de sabbat. Prenons-les donc par surprise et combattons-les jusqu'au bout.» Ils répondirent à cette suggestion : « Veux-tu donc gâcher notre sabbat et le violer comme cela n'a jamais été fait auparavant, sauf par ceux que vous savez, qui ont subi le châtiment que vous savez ? »

L'un d'eux, Nabbâsh ibn Qays, dit : « Comment penses-tu les prendre par surprise, alors que tu vois qu'ils sont plus forts de jour en jour ? Au début du siège, ils tenaient leurs positions pendant la journée et se retiraient pendant la nuit. Nous les voyons maintenant tenir le siège nuit et jour. L'élément de surprise n'est pas entre nos mains. » Ka'b dit alors : « Jamais aucun d'entre vous n'a pris une décision résolue depuis sa naissance. »

Le lendemain matin, les Qurayza se rendirent et acceptèrent le jugement du Prophète  . Leur reddition fut l'épilogue d'un conflit qui avait mis l'islam face à face avec les forces conjointes de ses ennemis. La détermination et la fermeté dont les musulmans avaient fait preuve durant cette période de grande difficulté qui avait duré plus de trois mois, portaient maintenant leurs fruits. Les Arabes étaient partis humiliés, et c'était maintenant le tour des Qurayza lorsqu'ils se soumirent au jugement du Prophète.

La même nuit qui vit la reddition des Qurayza, trois juifs du clan de Hudal descendirent des places fortes des Qurayza et demandèrent à être emmenés près du Prophète Ces trois hommes, Tha'laba ibn Sa'ya, son frère Usayd et As'ad ibn 'Ubayd, déclarèrent leur conversion à l'islam. Un autre homme, Amr ibn Su'da, qui avait refusé de prendre part à la trahison des siens et la leur avait déconseillée, sortit également. Il passa devant Muhammad ibn Maslama, le principal garde du camp musulman, qui reconnut sa position particulière. Il dit : « Seigneur ! Permets-moi d'être généreux envers un homme d'honneur. » Il le laissa donc passer. Nul ne sait où partit Amr. Le Prophète dit plus tard que Dieu avait sauvé Amr ibn Su'da parce qu'il avait été fidèle à son engagement.

Le Jugement des Qurayza

Quand les Qurayza se furent rendus, le Prophète ordonna que les hommes soient mis d'un côté, les mains liées, et que les femmes et les enfants soient mis d'un autre côté. Les musulmans de la tribu des Aws se sentirent obligés de demander la clémence du Prophète pour leurs anciens alliés. Il était clair que des liens puissants avaient autrefois uni les Aws et les Qurayza, et que les Aws étaient enclins à l'indulgence envers leurs anciens alliés, malgré leur trahison. Lorsque les Aws allèrent intercéder auprès du Prophète, il leur dit : « Accepteriez-vous que je confie mon différend avec vos anciens alliés au jugement de l'un des vôtres ? »

Les Aws furent très satisfaits de cette proposition qu'ils s'empressèrent d'accepter. Le Prophète leur dit alors de demander aux Qurayza de choisir comme arbitre un membre des Aws. Leur choix se porta sur le chef de la tribu des Aws, Sa'd ibn Mu'âdh. Certains récits avancent que c'était le Prophète  qui avait choisi Sa'd ibn Mu'âdh pour juger du cas des Qurayza. Que le choix ait été celui du Prophète ou celui des Qurayza eux-mêmes, Sa'd était l'homme qu'il fallait pour prononcer le jugement.

Les Aws ne manqueraient pas d'accepter le jugement plus facilement s'il était formulé par leur propre chef. En outre, rien n'aurait pu être plus équitable envers les Qurayza que de désigner leur propre allié pour les juger. Nous avons mentionné précédemment que Sa'd ibn Mu'âdh avait été blessé lors des accrochages qui s'étaient produits au cours du siège imposé aux musulmans par les Quraysh et les Ghatafân. Il était soigné pour sa blessure sous une tente-infirmerie dressée par une femme du nom de Rufayda bint al-Hârith. C'était le Prophète  qui avait demandé aux Aws de faire soigner Sa'd sous la tente de Rufayda afin de pouvoir lui rendre visite pendant le siège des Qurayza.

Quand il fut désigné comme arbitre du sort des Qurayza, des gens de sa tribu vinrent le chercher pour le conduire auprès du Prophète. Ils lui amenèrent un âne à monter et tintèrent de le persuader de faire preuve d'indulgence. Ils lui dirent : « Sois généreux envers tes alliés, Abu Amr. Le Prophète t'a choisi pour les juger afin que lu sois généreux envers eux. Tu sais que Abdullâh ibn Ubayy a été généreux envers ses alliés. »

Sa'd choisit d'abord le silence. Quand il fut las de leur insistance, il dit : « Il est temps que Sa'd cesse de se préoccuper des critiques, quand il s'agit d'un acte par lequel il espère plaire à Dieu. » On relate que ses contribules comprirent par ces paroles qu'il ne comptait pas laisser ses sympathies et les leurs intervenir dans son jugement. Certains d'entre eux retournèrent donc annoncer aux leurs que le jugement qui attendait les Qurayza serait terrible, avant même que Sa'd n'ait atteint la tente du Prophète.

Lorsque Sa'd arriva, le Prophète  dit à ses compagnons : « Levez-vous pour accueillir votre maître. » Ils se levèrent en deux rangs et chacun salua Sa'd à tour de rôle. Puis le Prophète lui dit qu'il avait été choisi pour juger les Qurayza. Sa'd répondit : « C'est à Dieu et Son messager qu'il appartient de juger. » Le Prophète  lui dit que c'était Dieu qui lui enjoignait de donner son verdict. Sa'd se tourna alors vers les musulmans et leur demanda : « Me jurez-vous solennellement devant Dieu que mon jugement sera accepté comme définitif ? »

Quand ils répondirent à l'affirmative, il baissa la tête en signe de déférence au Prophète, tendit la main en direction de l'endroit où il était assis et demanda : « Cela concerne-t-il aussi ceux qui sont de ce côté ? » Le Prophète répondit : « Oui. » Sa'd demanda alors aux Qurayza s'ils accepteraient son jugement, quel qu'il soit. Ils répondirent que son verdict leur serait acceptable. Il leur demanda encore de s'engager solennellement à accepter le jugement qu'il prononcerait. Quand ils l'eurent fait, il prononça son verdict en ces termes : « Je décide que tous les hommes des Qurayza seront tués, que leurs biens seront partagés et que leurs femmes et leurs enfants seront réduits en esclavage. »

Le Prophète  entérina le jugement et dit qu'il venait de Dieu. Le jugement fut alors exécuté. Sur ordre du Prophète, tous les Qurayza furent emmenés à Médine où les hommes furent détenus dans la maison d'Usâma ibn Zayd tandis que les femmes et les enfants étaient détenus dans la maison d'une femme appelée Kayysa bint al-Hârith. Leurs armes et leurs biens mobiliers furent aussi apportés à Médine tandis que leur bétail était laissé dans leurs champs. On leur donna des dattes à manger. Des fosses furent creusées sur la place du marché de Médine pour l'exécution des hommes de Qurayza, qui furent emmenés par groupes pour être décapités.


Dernière édition par SKIPEER le Mar 09 Fév 2016, 22:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
gerard2007




Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyMar 09 Fév 2016, 22:00

Amir45 a écrit:
Je pense avoir parfaitement répondu pour ma part, j'ai même posté de très bon liens de ce que rapporte la tradition musulmane. Maintenant chacun son délire. Il est inutile de discuté avec vous de tout façon..
tu n'as repondu a rien !
que ressent tu intérieurement ?
quelle question te poses tu ?
y est tu insensible ?
Revenir en haut Aller en bas
brigit

brigit


Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 EmptyMar 09 Fév 2016, 22:08

Amir45 a écrit:
J'ai apporté les témoignages de Saffya - ra - dans la tradition musulmane.

Et je te remercie de l'avoir fait. Mais c'est vrai, c'est un sujet terrible qui choque ceux qui en connaissent l'histoire.

Disons que Muhammad s'est senti responsable de la vie de cette personne du fait des malheurs qu'il a occasionné autour d'elle.
J'y vois une pénitence en réponse à un poids sur la conscience insurmontable, le remord, ce qui mort l'âme et remord sans cesse.

Mais la seule délivrance aurait été d'offrir sa vie en réparation pour cette personne,
D'être entièrement à son service et de ne plus chercher qu'à faire la charité et le bien autour de soi.

C'est ce que l'on attendrait d'une bonne personne de nos jours regrettant les exécutions massives des prisonniers dont il a été l'auteur.

Alors du sceau des prophètes ne pouvait on pas espérer mieux, attendre la véritable révélation salvatrice, une transcendance ?

Le bien n'engendre jamais le mal.


Dernière édition par brigit le Mar 09 Fév 2016, 22:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad   Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Kinâna, Safiyya et le prophète Mouhammad
Revenir en haut 
Page 3 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: FORUM de DISCUSSIONS ISLAMO-CHRETIEN-
Sauter vers: