Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS
Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
Le Deal du moment : -30%
-30% sur les chaussures Nike React Element 55 SE
Voir le deal
91.47 €

 

  l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant
AuteurMessage
TOBIE

TOBIE


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire     l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyMer 07 Juil 2010, 10:22

Rappel du premier message :

1ère lecture : Dénonciation du peuple au c?ur
partagé (Os 10, 1-3.7-8.12)



Lecture du livre d'OséeIsraël était une vigne
luxuriante, qui portait beaucoup de fruit. Mais plus ses fruits se
multipliaient, plus Israël multipliait les autels ; plus son pays
devenait riche, plus il enrichissait les stèles et les idoles.
Son
coeur est partagé ; maintenant il va expier : le Seigneur renversera ses
autels, détruira ses idoles.
Maintenant Israël va dire : « Nous
sommes privés de roi, car nous n'avons pas craint le Seigneur. Et si
nous avions un roi, que pourrait-il faire pour nous ? »
Ils ont
disparu, Samarie et son roi, comme de l'écume à la surface de l'eau.
Ils
seront détruits, les sanctuaires sacrilèges, ce péché d'Israël ; épines
et ronces recouvriront leurs autels. Alors on dira aux montagnes : «
Cachez-nous ! » et aux collines : « Tombez sur nous ! »
Faites des
semailles de justice, récoltez une moisson de miséricorde, défrichez vos
terres en friche. Il est temps de chercher le Seigneur, jusqu'à ce
qu'il vienne répandre sur vous une pluie de justice.
Psaume : (Ps 104, 2-3, 4.6, 5.7)


R/ Sans nous lasser, cherchons la face du
Seigneur.
Chantez et jouez pour lui,
redites sans fin
ses merveilles ;
glorifiez-vous de son nom très saint :
joie pour
les coeurs qui cherchent Dieu !

Cherchez
le Seigneur et sa puissance,
recherchez sans trêve sa face ;
vous, la race d'Abraham son serviteur,
les
fils de Jacob, qu'il a choisis.

Souvenez-vous des merveilles qu'il a faites,
de
ses prodiges, des jugements qu'il prononça.
Le Seigneur, c'est lui
notre Dieu :
ses jugements font loi pour l'univers.
Evangile : L'appel des douze Apôtres et leur envoi en mission (Mt
10, 1-7)



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
Acclamation
:
Alléluia. Alléluia. Le règne de Dieu est venu
jusqu'à vous : croyez à la Bonne Nouvelle ! Alléluia. (Mc
1, 15)
Jésus appela ses douze disciples et
leur donna le pouvoir d'expulser les esprits mauvais et de guérir toute
maladie et toute infirmité.
Voici les noms des douze Apôtres : le
premier, Simon, appelé Pierre ; André son frère ; Jacques, fils de
Zébédée, et Jean son frère ; Philippe et Barthélemy ; Thomas et Matthieu
le publicain ; Jacques, fils d'Alphée, et Thaddée ; Simon le Zélote et
Judas Iscariote, celui-là même qui le livra.
Ces douze, Jésus les
envoya en mission avec les instructions suivantes : « N'allez pas chez
les païens et n'entrez dans aucune ville des Samaritains.
Allez
plutôt vers les brebis perdues de la maison d'Israël.
Sur votre
route, proclamez que le Royaume des cieux est tout proche.


Textes liturgiques © AELF
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur



 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Vendredi 14 octobre 2011    l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyVen 14 Oct 2011, 09:09

vendredi 14 octobre 2011
Le vendredi de la 28e semaine du temps ordinaire

St Calixte, pape et martyr († 222)



Evangile selon Luc 12,1-7.

Comme la foule s'était rassemblée par dizaines de milliers, au point qu'on s'écrasait, Jésus se mit à dire, en s'adressant d'abord à ses disciples : « Méfiez-vous bien à cause du levain des pharisiens, c'est-à-dire de leur hypocrisie.
Tout ce qui est voilé sera dévoilé, tout ce qui est caché sera connu.
Aussi tout ce que vous aurez dit dans l'ombre sera entendu au grand jour, ce que vous aurez dit à l'oreille dans le fond de la maison sera proclamé sur les toits.
Je vous le dis, à vous mes amis : ne craignez pas ceux qui tuent le corps, et après cela ne peuvent rien faire de plus.
Je vais vous montrer qui vous devez craindre : craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir d'envoyer dans la géhenne. Oui, je vous le dis : c'est celui-là que vous devez craindre.
Est-ce qu'on ne vend pas cinq moineaux pour deux sous ? et pas un seul n'est indifférent aux yeux de Dieu.
Quant à vous, même vos cheveux sont tous comptés. Soyez sans crainte : vous valez plus que tous les moineaux du monde.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Commentaire du jour

Sainte Catherine de Sienne (1347-1380), tertiaire dominicaine, docteur de l'Église, copatronne de l'Europe
Le Dialogue, 18 (trad. Hurtaud, p. 69 rev.)

« Même vos cheveux sont tous comptés »

[Sainte Catherine a entendu Dieu lui dire] : « Nul ne peut s'échapper de mes mains. Car je suis Celui qui suis (Ex 3,14) et vous, vous n'êtes pas par vous-mêmes ; vous n'êtes qu'autant que vous êtes faits par moi. Je suis le créateur de toutes les choses qui participent de l'être, mais non du péché, qui n'est pas, et donc qui n'a pas été fait par moi. Et parce qu'il n'est pas en moi, il n'est pas digne d'être aimé. La créature ne m'offense que parce qu'elle aime ce qu'elle ne doit pas aimer, le péché... Il est impossible aux hommes de sortir de moi ; ou bien ils demeurent en moi sous
l'étreinte de la justice qui sanctionne leurs fautes, ou bien ils demeurent en moi gardés par ma miséricorde. Ouvre donc l'œil de ton intelligence et regarde ma main ; tu verras que c'est la vérité que je te dis. »

Alors, ouvrant l'œil de l'esprit pour obéir au Père qui est si grand, je voyais l'univers entier enfermé dans cette main divine. Et Dieu me disait : « Ma fille, vois maintenant et sache que nul ne peut m'échapper. Tous ici sont tenus par la justice ou par la miséricorde, parce qu'ils sont à moi, créés par moi, et je les aime infiniment. Quelle que soit leur
malice, je leur ferai donc miséricorde à cause de mes serviteurs ; j'exaucerai la demande que tu m'as présentée avec tant d'amour et de douleur »...

Alors mon âme, comme en ivresse et hors d'elle-même, dans l'ardeur de plus en plus grand de son désir, se sentait à la fois bienheureuse et douloureuse. Bienheureuse par l'union qu'elle avait eue avec Dieu, goûtant sa joie et sa bonté, tout immergée dans sa miséricorde. Douloureuse, en voyant offensé une si grande bonté.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: git de Satan !    l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyVen 14 Oct 2011, 09:49

rosedumatin a écrit:
vendredi 14 octobre 2011
Le vendredi de la 28e semaine du temps ordinaire

St Calixte, pape et martyr († 222)



Evangile selon Luc 12,1-7.

Comme la foule s'était rassemblée par dizaines de milliers, au point qu'on s'écrasait, Jésus se mit à dire, en s'adressant d'abord à ses disciples : « Méfiez-vous bien à cause du levain des pharisiens, c'est-à-dire de leur hypocrisie.
Tout ce qui est voilé sera dévoilé, tout ce qui est caché sera connu.
Aussi tout ce que vous aurez dit dans l'ombre sera entendu au grand jour, ce que vous aurez dit à l'oreille dans le fond de la maison sera proclamé sur les toits.
Je vous le dis, à vous mes amis : ne craignez pas ceux qui tuent le corps, et après cela ne peuvent rien faire de plus.
Je vais vous montrer qui vous devez craindre : craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir d'envoyer dans la géhenne. Oui, je vous le dis : c'est celui-là que vous devez craindre.
Est-ce qu'on ne vend pas cinq moineaux pour deux sous ? et pas un seul n'est indifférent aux yeux de Dieu.
Quant à vous, même vos cheveux sont tous comptés. Soyez sans crainte : vous valez plus que tous les moineaux du monde.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Qui est donc ce "Celui" qu'il faut craindre ? Est-ce Satan ? qui seul peut tuer notre âme ? DIEU ne tue pas, DIEU veut la Vie, pas la !!! Pour moi, c'est clair !
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire     l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyVen 14 Oct 2011, 10:01

mario-franc_lazur a écrit:
rosedumatin a écrit:
vendredi 14 octobre 2011
Le vendredi de la 28e semaine du temps ordinaire

St Calixte, pape et martyr († 222)



Evangile selon Luc 12,1-7.

Comme la foule s'était rassemblée par dizaines de milliers, au point qu'on s'écrasait, Jésus se mit à dire, en s'adressant d'abord à ses disciples : « Méfiez-vous bien à cause du levain des pharisiens, c'est-à-dire de leur hypocrisie.
Tout ce qui est voilé sera dévoilé, tout ce qui est caché sera connu.
Aussi tout ce que vous aurez dit dans l'ombre sera entendu au grand jour, ce que vous aurez dit à l'oreille dans le fond de la maison sera proclamé sur les toits.
Je vous le dis, à vous mes amis : ne craignez pas ceux qui tuent le corps, et après cela ne peuvent rien faire de plus.
Je vais vous montrer qui vous devez craindre : craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir d'envoyer dans la géhenne. Oui, je vous le dis : c'est celui-là que vous devez craindre.
Est-ce qu'on ne vend pas cinq moineaux pour deux sous ? et pas un seul n'est indifférent aux yeux de Dieu.
Quant à vous, même vos cheveux sont tous comptés. Soyez sans crainte : vous valez plus que tous les moineaux du monde.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Qui est donc ce "Celui" qu'il faut craindre ? Est-ce Satan ? qui seul peut tuer notre âme ? DIEU ne tue pas, DIEU veut la Vie, pas la !!! Pour moi, c'est clair !

Pour moi ces versets sont clairs :

Je vous le dis, à vous mes amis : ne craignez pas ceux qui tuent le corps, et après cela ne peuvent rien faire de plus.
Je vais vous montrer qui vous devez craindre : craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir d'envoyer dans la géhenne. Oui, je vous le dis : c'est celui-là que vous devez craindre.


Celui que nous devons craindre est Satan car un être humain ne peut tuer notre âme !

Si nous nous laissons entraîner de notre volonté par Satan, il a alors le pouvoir de nous détruire.

Nous devons beaucoup prier et avoir une vie spirituelle nourrissante et intense.

Voilà mon humble avis, Cher MARIO !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire     l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyVen 14 Oct 2011, 10:08

rosedumatin a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
rosedumatin a écrit:
vendredi 14 octobre 2011
Le vendredi de la 28e semaine du temps ordinaire

St Calixte, pape et martyr († 222)



Evangile selon Luc 12,1-7.

Comme la foule s'était rassemblée par dizaines de milliers, au point qu'on s'écrasait, Jésus se mit à dire, en s'adressant d'abord à ses disciples : « Méfiez-vous bien à cause du levain des pharisiens, c'est-à-dire de leur hypocrisie.
Tout ce qui est voilé sera dévoilé, tout ce qui est caché sera connu.
Aussi tout ce que vous aurez dit dans l'ombre sera entendu au grand jour, ce que vous aurez dit à l'oreille dans le fond de la maison sera proclamé sur les toits.
Je vous le dis, à vous mes amis : ne craignez pas ceux qui tuent le corps, et après cela ne peuvent rien faire de plus.
Je vais vous montrer qui vous devez craindre : craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir d'envoyer dans la géhenne. Oui, je vous le dis : c'est celui-là que vous devez craindre.
Est-ce qu'on ne vend pas cinq moineaux pour deux sous ? et pas un seul n'est indifférent aux yeux de Dieu.
Quant à vous, même vos cheveux sont tous comptés. Soyez sans crainte : vous valez plus que tous les moineaux du monde.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris



Qui est donc ce "Celui" qu'il faut craindre ? Est-ce Satan ? qui seul peut tuer notre âme ? DIEU ne tue pas, DIEU veut la Vie, pas la !!! Pour moi, c'est clair !

Pour moi ces versets sont clairs :

Je vous le dis, à vous mes amis : ne craignez pas ceux qui tuent le corps, et après cela ne peuvent rien faire de plus.
Je vais vous montrer qui vous devez craindre : craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir d'envoyer dans la géhenne. Oui, je vous le dis : c'est celui-là que vous devez craindre.


Celui que nous devons craindre est Satan car un être humain ne peut tuer notre âme !

Si nous nous laissons entraîner de notre volonté par Satan, il a alors le pouvoir de nous détruire.

Nous devons beaucoup prier et avoir une vie spirituelle nourrissante et intense.

Voilà mon humble avis, Cher MARIO !

 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 987275  l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 88012
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Samedi 15 octobre 2011 : Sainte Thérèse d'Avila     l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptySam 15 Oct 2011, 09:43

samedi 15 octobre 2011
Le samedi de la 28e semaine du temps ordinaire

Ste Thérèse d'Avila, vierge et Docteur de l'Église (1515-1582) - Mémoire


Les lectures du jour

Rm 4,13.16-18.

Frères, Dieu a promis à Abraham et à sa descendance qu’ils recevraient le monde en héritage, non pas en accomplissant la Loi mais en devenant des justes par la foi.
C'est donc par la foi qu'on devient héritier ; ainsi, c'est un don gratuit, et la promesse demeure valable pour tous ceux qui sont descendants d'Abraham, non seulement parce qu'ils font partie du peuple de la Loi, mais parce qu'ils partagent la foi d'Abraham, notre père à tous.
C'est bien ce qui est écrit : J'ai fait de toi le père d'un grand nombre de peuples. Il est notre père devant Dieu en qui il a cru, Dieu qui donne la vie aux morts et qui appelle à l'existence ce qui n'existait pas.
Espérant contre toute espérance, il a cru, et ainsi il est devenu le père d'un grand nombre de peuples, selon la parole du Seigneur : Vois quelle descendance tu auras !


Ps 105(104),4a.6a.7.8-9.42-43.

Cherchez le Seigneur et sa puissance,
vous, la race d'Abraham son serviteur.
Le Seigneur, c'est lui notre Dieu :
ses jugements font loi pour l'univers.

Il s'est toujours souvenu de son alliance,
parole édictée pour mille générations :
promesse faite à Abraham,
garantie par serment à Isaac,

Il s'est ainsi souvenu de la parole sacrée
et d'Abraham, son serviteur ;
il a fait sortir en grande fête son peuple,
ses élus, avec des cris de joie !



Evangile de Luc 12,8-12.

Jésus disait à ses disciples : " Je vous le déclare : Celui qui se sera prononcé pour moi devant les hommes, le Fils de l'homme se prononcera aussi pour lui devant les anges de Dieu.
Mais celui qui m'aura renié en face des hommes sera renié en face des anges de Dieu.
Et celui qui dira une parole contre le Fils de l'homme, cela lui sera pardonné ; mais si quelqu'un blasphème contre l'Esprit Saint, cela ne lui sera pas pardonné.
Quand on vous traduira devant les synagogues, les puissances et les autorités, ne vous tourmentez pas pour savoir comment vous défendre ou comment parler.
Car l'Esprit Saint vous enseignera à cette heure même ce qu'il faudra dire. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Commentaire du jour

Actes du martyre de saint Justin et ses compagnons (l'an 163)
(trad. coll. Icthus, vol. 2, p. 171)


« L'Esprit Saint vous enseignera à cette heure même ce qu'il faudra dire »

On arrêta ensemble les saints et on les conduisit au préfet de Rome, Rusticus. Quand ils furent devant le tribunal, le préfet Rusticus dit à Justin... : « A quelle science te consacres-tu ?
-- J'ai successivement étudié toutes les sciences. J'ai fini par
m'attacher à la doctrine vraie des chrétiens...
-- Quelle est cette doctrine ?
-- Nous adorons le Dieu des chrétiens ; ce Dieu, nous croyons qu'il est unique, que dès l'origine il est le créateur de tout l'univers, des choses visibles et invisibles. Nous croyons que Jésus Christ, le serviteur de Dieu, est Seigneur, annoncé par les prophètes comme devant assister la race des hommes, messager du salut et maître du beau savoir. Moi qui ne suis qu'un homme, je suis trop petit pour parler dignement de sa divinité infinie ; je reconnais qu'il y faut une puissance de prophète... Or les prophètes étaient inspirés d'en haut, quand ils ont annoncé sa venue parmi
les hommes. »

Le préfet Rusticus demanda : « Où vous réunissez-vous ? ... Où
rassembles-tu tes disciples ?
-- Je demeure au-dessus d'un certain Martin, près du bain de Timothée. Tous ceux qui ont voulu m'y trouver, je leur ai communiqué la doctrine de la vérité.
-- Tu es donc chrétien ?
-- Oui, je suis chrétien. »
Le préfet Rusticus dit à Chariton : « A ton tour, Chariton. Es-tu
chrétien ?
-- Je suis chrétien par la volonté de Dieu.
-- Et toi, qu'es-tu, Evelpiste ?
-- Moi aussi je suis chrétien. Esclave, j'ai été affranchi par le
Christ, je partage la même espérance, par la grâce du Christ.
-- Est-ce Justin qui t'a fait chrétien ?
-- J'ai toujours été chrétien, et je le serai toujours... J'écoutais sans doute avec plaisir les leçons de Justin ; mais je dois à mes parents d'être chrétien »...
Péon se leva et dit spontanément : « Moi aussi, je suis chrétien. » Le préfet dit à Libérien : « Et toi, qu'as-tu à dire, es-tu chrétien ? Es-tu toi aussi un impie ?
-- Moi aussi je suis chrétien. Je ne suis pas un impie, mais j'adore le seul vrai Dieu. »

Le préfet revint à Justin : « Écoute-moi, toi qu'on dit éloquent et qui crois posséder la doctrine véritable. Si tu es fouetté, puis décapité, es-tu convaincu qu'après tu monteras au ciel ? Tu imagines que tu y recevras des récompenses ?
-- J'espère que j'y aurai ma demeure, si je supporte tout cela. Et je sais que la récompense divine est réservée, jusqu'à la consommation de l'univers entier, à tous ceux qui auront vécu de la sorte... Je ne l'imagine pas, j'en suis convaincu, j'en ai la certitude. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire     l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptySam 15 Oct 2011, 10:26

rosedumatin a écrit:
samedi 15 octobre 2011
Le samedi de la 28e semaine du temps ordinaire

Ste Thérèse d'Avila, vierge et Docteur de l'Église (1515-1582) - Mémoire


Evangile de Luc 12,8-12.

Jésus disait à ses disciples : " Je vous le déclare : Celui qui se sera prononcé pour moi devant les hommes, le Fils de l'homme se prononcera aussi pour lui devant les anges de Dieu.
Mais celui qui m'aura renié en face des hommes sera renié en face des anges de Dieu.
Et celui qui dira une parole contre le Fils de l'homme, cela lui sera pardonné ; mais si quelqu'un blasphème contre l'Esprit Saint, cela ne lui sera pas pardonné.
Quand on vous traduira devant les synagogues, les puissances et les autorités, ne vous tourmentez pas pour savoir comment vous défendre ou comment parler.
Car l'Esprit Saint vous enseignera à cette heure même ce qu'il faudra dire. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
. »

J'ai fait allusion à ces paroles de Jésus, ma chère ROSE, ce matin, dans ce topic :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire     l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptySam 15 Oct 2011, 10:36

mario-franc_lazur a écrit:
rosedumatin a écrit:
samedi 15 octobre 2011
Le samedi de la 28e semaine du temps ordinaire

Ste Thérèse d'Avila, vierge et Docteur de l'Église (1515-1582) - Mémoire


Evangile de Luc 12,8-12.

Jésus disait à ses disciples : " Je vous le déclare : Celui qui se sera prononcé pour moi devant les hommes, le Fils de l'homme se prononcera aussi pour lui devant les anges de Dieu.
Mais celui qui m'aura renié en face des hommes sera renié en face des anges de Dieu.
Et celui qui dira une parole contre le Fils de l'homme, cela lui sera pardonné ; mais si quelqu'un blasphème contre l'Esprit Saint, cela ne lui sera pas pardonné.
Quand on vous traduira devant les synagogues, les puissances et les autorités, ne vous tourmentez pas pour savoir comment vous défendre ou comment parler.
Car l'Esprit Saint vous enseignera à cette heure même ce qu'il faudra dire. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
. »

J'ai fait allusion à ces paroles de Jésus, ma chère ROSE, ce matin, dans ce topic :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

J'ai lu, tu as donc été ce matin inspiré par l'Esprit-Saint, mon cher MARIO !!!
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: 16 octobre 2011    l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyDim 16 Oct 2011, 08:21

dimanche 16 octobre 2011
Vingt-neuvième dimanche du temps ordinaire


Ste Marguerite-Marie Alacoque, († 1690), St Gérard Majella, rédemptoriste († 1755), Ste Marie-Marguerite d'Youville, veuve et fondatrice († 1771)

Is 45,1.4-6.

Parole du Seigneur au roi Cyrus, qu'il a consacré, qu'il a pris par la main, pour lui soumettre les nations et désarmer les rois, pour lui ouvrir les portes à deux battants, car aucune porte ne restera fermée :
A cause de mon serviteur Jacob et d'Israël mon élu, je t'ai appelé par ton nom, je t'ai décerné un titre, alors que tu ne me connaissais pas.
Je suis le Seigneur, il n'y en a pas d'autre : en dehors de moi, il n'y a pas de Dieu. Je t'ai rendu puissant, alors que tu ne me connaissais pas,
pour que l'on sache, de l'orient à l'occident, qu'il n'y a rien en dehors de moi. Je suis le Seigneur, il n'y en a pas d'autre :


Ps 96(95),1.3.4-5.7-8.9-10a.10c.

Chantez au Seigneur un chant nouveau,
chantez au Seigneur, terre entière,
racontez à tous les peuples sa gloire,
à toutes les nations ses merveilles !

Il est grand, le Seigneur, hautement loué, redoutable au-dessus de tous les dieux :
néant, tous les dieux des nations ! Lui, le Seigneur, a fait les cieux :
Rendez au Seigneur, familles des peuples, rendez au Seigneur la gloire et la puissance,
rendez au Seigneur la gloire de son nom. Apportez votre offrande, entrez dans ses parvis,

adorez le Seigneur, éblouissant de sainteté : tremblez devant lui, terre entière.
Allez dire aux nations : « Le Seigneur est roi ! »
Le monde, inébranlable, tient bon.
Il gouverne les peuples avec droiture.



1 Thess. 1,1-5b.

Nous, Paul, Silvain et Timothée, nous nous adressons à vous, l'Église de Thessalonique qui est en Dieu le Père et en Jésus Christ le Seigneur. Que la grâce et la paix soient avec vous.
A tout instant, nous rendons grâce à Dieu à cause de vous tous, en faisant mention de vous dans nos prières.
Sans cesse, nous nous souvenons que votre foi est active, que votre charité se donne de la peine, que votre espérance tient bon en notre Seigneur Jésus Christ, en présence de Dieu notre Père.
Nous le savons, frères bien-aimés de Dieu, vous avez été choisis par lui.
En effet, notre annonce de l'Évangile chez vous n'a pas été simple parole, mais puissance, action de l'Esprit Saint, certitude absolue : vous savez comment nous nous sommes comportés chez vous pour votre bien.


Evangile de Matthieu 22,15-21.

Les pharisiens se concertèrent pour voir comment prendre en faute Jésus en le faisant parler.
Ils lui envoient leurs disciples, accompagnés des partisans d'Hérode : « Maître, lui disent-ils, nous le savons : tu es toujours vrai et tu enseignes le vrai chemin de Dieu ; tu ne te laisses influencer par personne, car tu ne fais pas de différence entre les gens.
Donne-nous ton avis : Est-il permis, oui ou non, de payer l'impôt à l'empereur ? »
Mais Jésus, connaissant leur perversité, riposta : « Hypocrites ! pourquoi voulez-vous me mettre à l'épreuve ?
Montrez-moi la monnaie de l'impôt. » Ils lui présentèrent une pièce d'argent.
Il leur dit : « Cette effigie et cette légende, de qui sont-elles ? -
De l'empereur César », répondirent-ils. Alors il leur dit : « Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Commentaire du jour

Saint Laurent de Brindisi (1559-1619), capucin, docteur de l'Église
Sermon pour le 22e dimanche après la Pentecôte, 2-5 ; Opera omnia 8, 335 (trad. Brésard, 2000 ans A, p. 248)


Être réellement une image de Dieu

« Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. » Il faut rendre à chacun ce qui lui revient. Voilà une parole vraiment pleine de sagesse et de science célestes. Car elle nous enseigne qu'il y a deux sortes de pouvoir, l'un terrestre et humain, l'autre céleste et divin... Elle nous apprend que nous sommes ainsi tenus à une double obéissance, l'une aux lois humaines et l'autre aux lois divines... Il nous faut payer à César la pièce portant l'effigie et l'inscription de César, à Dieu ce qui a reçu le sceau de l'image et de la ressemblance divines : « La
lumière de ton visage a laissé sur nous ton empreinte, Seigneur » (Ps 4,7 Vulg).

Nous avons été créés à l'image et à la ressemblance de Dieu (Gn 1,26). Tu es homme, ô chrétien. Tu es donc la monnaie du trésor divin, une pièce portant l'effigie et l'inscription de l'empereur divin. Dès lors, je demande avec le Christ : « Cette effigie et cette légende, de qui sont-elles ? » Tu réponds : « De Dieu ». Je te réponds : « Pourquoi donc ne rends-tu pas à Dieu ce qui est à lui ? »

Si nous voulons être réellement une image de Dieu, nous devons ressembler au Christ, puisqu'il est l'image de la bonté de Dieu et « l'effigie exprimant son être » (He 1,3). Et Dieu « a destiné ceux qu'il connaissait par avance à être l'image de son Fils » (Rm 8,29). Le Christ a vraiment rendu à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. Il
a observé de la manière la plus parfaite les préceptes contenus dans les deux tables de la loi divine « en devenant obéissant jusqu'à mourir, et à mourir sur une croix » (Ph 2,8), et ainsi il était orné au plus haut degré de toutes les vertus visibles et cachées.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Lundi 17 octobre 2011    l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyLun 17 Oct 2011, 14:52

lundi 17 octobre 2011
Le lundi de la 29e semaine du temps ordinaire

St Ignace d'Antioche, évêque et Martyr († c. 115)


Commentaire du jour
Saint Basile : Amasser pour soi-même ou être riche en vue de Dieu ?

Les lectures du jour

Rm 4,20-25.

Frères, devant la promesse de Dieu, Abraham ne tomba pas dans le doute et l'incrédulité : il trouva sa force dans la foi et rendit gloire à Dieu,
car il était pleinement convaincu que Dieu a la puissance d'accomplir ce qu'il a promis.
Et, comme le dit l'Écriture : En raison de sa foi, Dieu a estimé qu'il était juste.
En parlant ainsi de la foi d'Abraham, l'Écriture ne parle pas seulement de lui, mais aussi de nous ;
car Dieu nous estimera justes, puisque nous croyons en lui, qui a ressuscité d'entre les morts Jésus notre Seigneur,
livré pour nos fautes et ressuscité pour notre justification.


Evangile de Luc 1,69-70.71-72.73-75.

Dans la maison de David, son serviteur, il a fait se lever une force qui nous sauve.
C'est ce qu'il avait annoncé autrefois par la bouche de ses saints prophètes :
le salut qui nous délivre de nos adversaires, des mains de tous nos ennemis.
Il a montré sa miséricorde envers nos pères, il s'est rappelé son Alliance sainte :
il avait juré à notre père Abraham
qu'il nous arracherait aux mains de nos ennemis,
et nous donnerait de célébrer sans crainte notre culte devant lui, dans la piété et la justice, tout au long de nos jours.


Evangile de Luc 12,13-21.

Du milieu de la foule, un homme demanda à Jésus : « Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage. »
Jésus lui répondit : « Qui m'a établi pour être votre juge ou pour faire vos partages ? »
Puis, s'adressant à la foule : « Gardez-vous bien de toute âpreté au gain ; car la vie d'un homme, fût-il dans l'abondance, ne dépend pas de ses richesses. »
Et il leur dit cette parabole : « Il y avait un homme riche, dont les terres avaient beaucoup rapporté.
Il se demandait : 'Que vais-je faire ? Je ne sais pas où mettre ma récolte. '
Puis il se dit : 'Voici ce que je vais faire : je vais démolir mes greniers, j'en construirai de plus grands et j'y entasserai tout mon blé et tout ce que je possède.
Alors je me dirai à moi-même : Te voilà avec des réserves en abondance pour de nombreuses années. Repose-toi, mange, bois, jouis de l'existence. '
Mais Dieu lui dit : 'Tu es fou : cette nuit même, on te redemande ta vie. Et ce que tu auras mis de côté, qui l'aura ? '
Voilà ce qui arrive à celui qui amasse pour lui-même, au lieu d'être riche en vue de Dieu. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Commentaire du jour

Saint Basile (v. 330-379), moine et évêque de Césarée en Cappadoce, docteur de l'Église
Homélie 6, sur la richesse ; PG 31, 261 (trad. cf Delhougne, p. 426 et Luc commenté, DDB 1987, p. 108)

Amasser pour soi-même ou être riche en vue de Dieu ?

« Que vais-je faire ? Je vais agrandir mes greniers ! » Pourquoi avaient-elles tant rapporté, les terres de cet homme qui ne devait faire qu'un mauvais usage de sa richesse ? C'est pour qu'on voie se manifester avec plus d'éclat l'immense bonté d'un Dieu qui étend sa grâce sur tous, « car il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes, et lever son soleil sur les méchants comme sur les bons » (Mt 5,45)... Tels étaient les bienfaits de Dieu à l'égard de ce riche : une terre féconde, un climat tempéré, d'abondantes semences, des bœufs pour le labour, et tout ce qui
assure la prospérité. Et lui, que rendait-il en retour ? Mauvaise humeur, misanthropie et égoïsme. C'est ainsi qu'il remerciait son bienfaiteur.

Il oubliait que nous appartenons tous à la même nature humaine ; il n'a pas pensé qu'il fallait distribuer son superflu aux pauvres ; il n'a tenu aucun compte de ces préceptes divins : « Ne refuse pas un bienfait à qui est dans le besoin » (Pr 3,27), « Que la bienveillance et la fidélité ne te quittent jamais » (3,3), « Partage ton pain avec celui qui a faim » (Is 58,7). Tous les prophètes, tous les sages lui criaient ces préceptes, mais il faisait la sourde oreille. Ses greniers craquaient, trop étroits pour le blé qu'on y entassait, mais son cœur n'était pas rassasié... Il ne voulait se défaire de rien, tout en n'arrivant pas à tout stocker. Ce problème le harcelait : « Que vais-je faire ? » se répétait-il. Qui ne prendrait en pitié un homme aussi obsédé ? L'abondance le rend malheureux...; il se lamente tout comme les indigents : « Que vais-je faire ? Comment me nourrir, me vêtir ? »...

Considère, homme, celui qui t'a comblé de ses dons. Réfléchis un peu sur toi-même : Qui es-tu ? Qu'est-ce qui t'a été confié ? De qui as-tu reçu cette charge ? Pourquoi as-tu été choisi ? Tu es le serviteur du Dieu bon ; tu as la charge de tes compagnons de service... « Que vais-je faire ? » La réponse était simple : « Je rassasierai les affamés, j'inviterai les pauvres... Vous tous qui manquez de pain, venez puiser les dons accordés par Dieu qui coulent comme d'une fontaine ».
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Mardi 18 octobre 2011    l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyMar 18 Oct 2011, 10:38

mardi 18 octobre 2011
Fête de St Luc, évangéliste

St Luc, Évangéliste (Ier s.),

St Pierre d'Alcantara, franciscain espagnol († 1562)


Les lectures du jour

2 Tim 4,9-17b.

Viens me rejoindre le plus vite possible,
car Démas m'a abandonné par amour de ce monde, et il est parti pour Thessalonique ; Crescens est parti chez les Galates, et Tite en Dalmatie.
Luc est seul avec moi. Amène Marc avec toi, il m'est très utile pour le ministère.
J'ai envoyé Tychique à Éphèse.
En venant, rapporte-moi le manteau que j'ai laissé à Troas chez Carpos. Apporte-moi aussi mes livres, surtout les parchemins.
Alexandre, le forgeron, m'a fait beaucoup de mal. Il recevra du Seigneur le salaire de ses actes.
Toi aussi, prends garde à lui, car il s'est violemment opposé à nos paroles.
La première fois que j'ai présenté ma défense, personne ne m'a soutenu : tous m'ont abandonné. Que Dieu ne leur en tienne pas rigueur.
Le Seigneur, lui, m'a assisté. Il m'a rempli de force pour que je puisse annoncer jusqu'au bout l'Évangile et le faire entendre à toutes les nations païennes.


Ps 145(144),10-11.12-13ab.17-18.

Que tes œuvres, Seigneur, te rendent grâce
et que tes fidèles te bénissent !
Ils diront la gloire de ton règne,
ils parleront de tes exploits,

Annonçant aux hommes tes exploits,
la gloire et l'éclat de ton règne :
Ton règne, un règne éternel,
ton empire, pour les âges des âges.

Le Seigneur est juste en toutes ses voies,
fidèle en tout ce qu'il fait.
Il est proche de ceux qui l'invoquent,
de tous ceux qui l'invoquent en vérité.



Evangile selon Luc 10,1-9.

Parmi ses disciples, le Seigneur en désigna encore soixante-douze, et il les envoya deux par deux devant lui dans toutes les villes et localités où lui-même devait aller.
Il leur dit : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers pour sa moisson.
Allez ! Je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups.
N'emportez ni argent, ni sac, ni sandales, et ne vous attardez pas en salutations sur la route.
Dans toute maison où vous entrerez, dites d'abord : 'Paix à cette maison. '
S'il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui ; sinon, elle reviendra sur vous.
Restez dans cette maison, mangeant et buvant ce que l'on vous servira ; car le travailleur mérite son salaire. Ne passez pas de maison en maison.
Dans toute ville où vous entrerez et où vous serez accueillis, mangez ce qu'on vous offrira.
Là, guérissez les malades, et dites aux habitants : 'Le règne de Dieu est tout proche de vous. '


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Commentaire du jour

Concile Vatican II
Constitution dogmatique sur la révélation « Dei Verbum », § 18-19


Le témoignage de saint Luc : « J'ai décidé, après m'être informé soigneusement de tout..., d'en écrire un exposé suivi » (Lc 1,3)

Parmi toutes les Écritures, même le Nouveau Testament, les évangiles l'emportent à juste titre, du fait qu'ils sont le témoignage principal sur la vie et l'enseignement du Verbe incarné, notre Sauveur. Que les quatre évangiles aient une origine apostolique, l'Église partout et toujours l'a affirmé et l'affirme. Ce que les apôtres ont prêché sur l'ordre du Christ, plus tard, eux-mêmes et des hommes apostoliques nous l'ont transmis, sous l'inspiration de l'Esprit divin, dans des écrits qui sont le fondement de notre foi, c'est-à-dire l'Évangile à quatre formes, selon Matthieu, Marc,
Luc et Jean.

De façon ferme et absolument constante, la sainte Mère Église a affirmé et affirme, que les quatre évangiles énumérés, dont elle atteste sans hésiter l'historicité, transmettent fidèlement ce que Jésus le Fils de Dieu, pendant qu'il vivait parmi les hommes, a réellement fait et enseigné en vue de leur salut éternel, jusqu'au jour où il fut enlevé au ciel (Ac 1,1-2). Après l'Ascension du Seigneur, les apôtres ont transmis à leurs auditeurs ce que Jésus avait dit et fait, avec cette intelligence plus profonde dont ils jouissaient eux-mêmes, instruits qu'ils étaient par les événements glorieux du Christ et enseignés par la lumière de l'Esprit de vérité (Jn 14,26).

Les auteurs sacrés ont composé les quatre évangiles, en triant certains détails entre beaucoup de ceux que la parole ou déjà l'écriture avait transmis, en en faisant entrer quelques-uns en une synthèse, ou en les exposant en tenant compte de l'état des églises, en gardant enfin la forme d'une proclamation, afin de pouvoir ainsi toujours nous communiquer des choses vraies et authentiques sur Jésus. Ils les ont écrits dans cette intention, soit d'après leur propre mémoire, leurs propres souvenirs, soit d'après le témoignage de ceux « qui furent dès le début témoins oculaires et serviteurs de la Parole », afin que nous « connaissions la vérité des enseignements que nous avons reçus » (Lc 1,1-2).
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Mercredi 19 octobre 2011    l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyMer 19 Oct 2011, 09:06

mercredi 19 octobre 2011
Le mercredi de la 29e semaine du temps ordinaire

St Paul de la Croix († 1776), Sts Jean de Brébeuf, Isaac Jogues et comp, martyrs († 1649)



Evangile selon Luc 12,39-48.

Jésus disait à ses disciples : " Vous le savez bien : si le maître de maison connaissait l'heure où le voleur doit venir, il ne laisserait pas percer le mur de sa maison.
Vous aussi, tenez-vous prêts : c'est à l'heure où vous n'y penserez pas que le Fils de l'homme viendra. »
Pierre dit alors : « Seigneur, cette parabole s'adresse-t-elle à nous, ou à tout le monde ? »
Le Seigneur répond : « Quel est donc l'intendant fidèle et sensé à qui le maître confiera la charge de ses domestiques pour leur donner, en temps voulu, leur part de blé ?
Heureux serviteur, que son maître, en arrivant, trouvera à son travail.
Vraiment, je vous le déclare : il lui confiera la charge de tous ses biens.
Mais si le même serviteur se dit : 'Mon maître tarde à venir', et s'il se met à frapper serviteurs et servantes, à manger, à boire et à s'enivrer,
son maître viendra le jour où il ne l'attend pas et à l'heure qu'il n'a pas prévue ; il se séparera de lui et le mettra parmi les infidèles.
Le serviteur qui, connaissant la volonté de son maître, n'a pourtant rien préparé, ni accompli cette volonté, recevra un grand nombre de coups.
Mais celui qui ne la connaissait pas, et qui a mérité des coups pour sa conduite, n'en recevra qu'un petit nombre. A qui l'on a beaucoup donné, on demandera beaucoup ; à qui l'on a beaucoup confié, on réclamera davantage.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Commentaire du jour

Bienheureux John Henry Newman (1801-1890), théologien, fondateur de l'Oratoire en Angleterre
Sermon « Watching » ; PPS, t. 4, n° 22


« Tenez-vous prêts »

Notre Sauveur a donné cet avertissement lorsqu'il était sur le point de quitter ce monde, du moins de le quitter visiblement. Il prévoyait les centaines d'années qui pourraient s'écouler avant son retour. Il connaissait son propre dessein, celui de son Père : laisser graduellement le monde à lui-même, en retirer graduellement les gages de sa présence miséricordieuse. Il prévoyait l'oubli où il tomberait parmi ses disciples eux-mêmes..., l'état du monde et de l'Église tel que nous le voyons aujourd'hui, où son absence prolongée a fait croire qu'il ne reviendra jamais.

Aujourd'hui, il murmure miséricordieusement à nos oreilles de ne pas nous fier à ce que nous voyons, de ne pas partager l'incrédulité générale, de ne pas nous laisser entraîner par le monde, « mais de prendre garde, de veiller et de prier » (Lc 21,34.36), et d'attendre sa venue. Cet avertissement miséricordieux devrait nous être toujours présent à l'esprit, tant il est précis, solennel et pressant.

Notre Seigneur avait prédit sa première venue ; et pourtant, il a surpris lorsqu'il est venu. Il viendra de façon bien plus soudaine encore la seconde fois, et il surprendra les hommes, maintenant que, sans dire combien de temps s'écoulera avant son retour, il a laissé notre vigilance à la garde de la foi et de l'amour... Nous devons en effet non seulement croire, mais veiller; non seulement aimer, mais veiller, non seulement obéir, mais veiller. Veiller pour quoi ? Pour ce grand événement qu'est la venue du Christ... Un devoir particulier semble nous être donné...: la
plupart d'entre nous ont une idée générale de ce que veut dire croire, craindre, aimer et obéir, mais peut-être que nous comprenons moins bien ce que veut dire « veiller ».
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire     l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyMer 19 Oct 2011, 18:08

rosedumatin a écrit:
mercredi 19 octobre 2011
Le mercredi de la 29e semaine du temps ordinaire

St Paul de la Croix († 1776), Sts Jean de Brébeuf, Isaac Jogues et comp, martyrs († 1649)



Evangile selon Luc 12,39-48.

Jésus disait à ses disciples : " Vous le savez bien : si le maître de maison connaissait l'heure où le voleur doit venir, il ne laisserait pas percer le mur de sa maison.
Vous aussi, tenez-vous prêts : c'est à l'heure où vous n'y penserez pas que le Fils de l'homme viendra. »
Pierre dit alors : « Seigneur, cette parabole s'adresse-t-elle à nous, ou à tout le monde ? »
Le Seigneur répond : « Quel est donc l'intendant fidèle et sensé à qui le maître confiera la charge de ses domestiques pour leur donner, en temps voulu, leur part de blé ?
Heureux serviteur, que son maître, en arrivant, trouvera à son travail.
Vraiment, je vous le déclare : il lui confiera la charge de tous ses biens.
Mais si le même serviteur se dit : 'Mon maître tarde à venir', et s'il se met à frapper serviteurs et servantes, à manger, à boire et à s'enivrer,
son maître viendra le jour où il ne l'attend pas et à l'heure qu'il n'a pas prévue ; il se séparera de lui et le mettra parmi les infidèles.
Le serviteur qui, connaissant la volonté de son maître, n'a pourtant rien préparé, ni accompli cette volonté, recevra un grand nombre de coups.
Mais celui qui ne la connaissait pas, et qui a mérité des coups pour sa conduite, n'en recevra qu'un petit nombre. A qui l'on a beaucoup donné, on demandera beaucoup ; à qui l'on a beaucoup confié, on réclamera davantage.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Nous qui avons beaucoup reçu : en connaissances sur la Bible, en connaissances sur la vie de Jésus, en grâces pour rester fidèles, en effusion de l'Esprit, en Amour de Jésus senti au plus profond de nous, veillons, oui VEILLONS à ne pas succomber à la tentation, et à rester fidèles jusqu'au dernier jour !
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Jeudi 20 octobre 2011     l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyJeu 20 Oct 2011, 08:31

jeudi 20 octobre 2011
Le jeudi de la 29e semaine du temps ordinaire

Ste Adeline, abbesse († 1125), Ste Irène de Tomar († 653)



Evangile selon Luc 12,49-53.

Jésus disait à ses disciples : « Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu'il soit déjà allumé !
Je dois recevoir un baptême, et comme il m'en coûte d'attendre qu'il soit accompli !
Pensez-vous que je sois venu mettre la paix dans le monde ? Non, je vous le dis, mais plutôt la division.
Car désormais cinq personnes de la même famille seront divisées : trois contre deux et deux contre trois ;
ils se diviseront : le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Commentaire du jour

Sainte Faustine Kowalska (1905-1938), religieuse
Petit Journal, 1411 (trad. Parole et Dialogue 2002, p. 470)


« Jeter un feu sur la terre » : le don de l'Esprit Saint (Ac 2,3)

Ô Esprit de Dieu, Esprit de vérité et de lumière,
Demeure constamment en mon âme par ta grâce divine.
Que ton souffle dissipe les ténèbres
Et que dans ta lumière les bonnes actions se multiplient.

Ô Esprit de Dieu, Esprit d'amour et de miséricorde,
Qui verses en mon cœur le baume de la confiance,
Ta grâce confirme mon âme dans le bien,
Lui donnant une force invincible : la constance !

Ô Esprit de Dieu, Esprit de paix et de joie,
Qui réconfortes mon cœur assoiffé,
Qui verses en lui la vivante source de l'amour divin,
Et le rends intrépide dans la lutte.

Ô Esprit de Dieu, le plus aimable hôte de mon âme,
Je désire de mon côté t'être fidèle,
Tant aux jours de joie qu'aux heures de souffrances ;
Je désire, Esprit de Dieu, vivre toujours en ta présence.

Ô Esprit de Dieu, qui imprègnes mon être
Et me fais connaître ta vie divine et trinitaire,
Tu m'inities à ton Être divin;
Unie ainsi à toi, j'ai la vie éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire     l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyJeu 20 Oct 2011, 09:20

rosedumatin a écrit:
jeudi 20 octobre 2011
Le jeudi de la 29e semaine du temps ordinaire

Ste Adeline, abbesse († 1125), Ste Irène de Tomar († 653)



Evangile selon Luc 12,49-53.

Jésus disait à ses disciples : « Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu'il soit déjà allumé !
Je dois recevoir un baptême, et comme il m'en coûte d'attendre qu'il soit accompli !
Pensez-vous que je sois venu mettre la paix dans le monde ? Non, je vous le dis, mais plutôt la division.
Car désormais cinq personnes de la même famille seront divisées : trois contre deux et deux contre trois ;
ils se diviseront : le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris




Est-ce la guerre , les guerres interreligieuses, que prophétise ici Jésus ? Oh non ! Mais bien plutôt le mertyr que subiront les Chrétiens, y compris de la part de leurs parents .

A ce propos, voici ce qu'on raconte à propos de sainte Barbe, la patronne des pompiers :


Sainte Barbe aurait vécu au milieu du IIIe siècle à Héliopolis (aujourd'hui Baalbek au Liban) où elle aurait vécu sous l’empereur Maximien.

Son père, Dioscore, aurait été un riche édile païen descendant de satrapes perses.

Pour protéger sa virginité ou la protéger du prosélytisme chrétien, il l’enferma dans une tour à deux fenêtres. Mais un prêtre chrétien, déguisé en médecin, s’introduisit dans la tour et la baptisa.

Au retour d’un voyage de son père, Barbe lui apprit qu’elle avait percé une troisième fenêtre dans le mur de la tour pour représenter la Sainte Trinité et qu’elle était chrétienne. Furieux, le père mit le feu à la tour.

Barbe réussit à s’enfuir, mais un berger découvrit sa cachette et avertit son père.

Ce dernier la traîna devant le gouverneur romain de la province, qui la condamna au supplice. Comme la jeune fille refusait d’abjurer sa foi, le gouverneur ordonna au père de trancher lui-même la tête de sa fille.

Elle fut d'abord torturée : On lui brûla certaines partie du corps et on lui arracha les seins mais elle refusa toujours d'abjurer sa foi.

Dioscore la décapita mais fut aussitôt châtié par le Ciel : il mourut frappé par la foudre.

Quand les chrétiens vinrent demander le corps de la jeune martyre, ne voulant pas utiliser son prénom perse et ne pouvant pas se dévoiler en utilisant son prénom de baptême chrétien, ils ne purent en parler que comme « la jeune femme barbare », d'où le nom de sainte Barbara qui lui fut donné

(selon Wikipedia)
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire     l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyJeu 20 Oct 2011, 09:25

mario-franc_lazur a écrit:
rosedumatin a écrit:
jeudi 20 octobre 2011
Le jeudi de la 29e semaine du temps ordinaire

Ste Adeline, abbesse († 1125), Ste Irène de Tomar († 653)



Evangile selon Luc 12,49-53.

Jésus disait à ses disciples : « Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu'il soit déjà allumé !
Je dois recevoir un baptême, et comme il m'en coûte d'attendre qu'il soit accompli !
Pensez-vous que je sois venu mettre la paix dans le monde ? Non, je vous le dis, mais plutôt la division.
Car désormais cinq personnes de la même famille seront divisées : trois contre deux et deux contre trois ;
ils se diviseront : le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris




Est-ce la guerre , les guerres interreligieuses, que prophétise ici Jésus ? Oh non ! Mais bien plutôt le mertyr que subiront les Chrétiens, y compris de la part de leurs parents .

A ce propos, voici ce qu'on raconte à propos de sainte Barbe, la patronne des pompiers :


Sainte Barbe aurait vécu au milieu du IIIe siècle à Héliopolis (aujourd'hui Baalbek au Liban) où elle aurait vécu sous l’empereur Maximien.

Son père, Dioscore, aurait été un riche édile païen descendant de satrapes perses.

Pour protéger sa virginité ou la protéger du prosélytisme chrétien, il l’enferma dans une tour à deux fenêtres. Mais un prêtre chrétien, déguisé en médecin, s’introduisit dans la tour et la baptisa.

Au retour d’un voyage de son père, Barbe lui apprit qu’elle avait percé une troisième fenêtre dans le mur de la tour pour représenter la Sainte Trinité et qu’elle était chrétienne. Furieux, le père mit le feu à la tour.

Barbe réussit à s’enfuir, mais un berger découvrit sa cachette et avertit son père.

Ce dernier la traîna devant le gouverneur romain de la province, qui la condamna au supplice. Comme la jeune fille refusait d’abjurer sa foi, le gouverneur ordonna au père de trancher lui-même la tête de sa fille.

Elle fut d'abord torturée : On lui brûla certaines partie du corps et on lui arracha les seins mais elle refusa toujours d'abjurer sa foi.

Dioscore la décapita mais fut aussitôt châtié par le Ciel : il mourut frappé par la foudre.

Quand les chrétiens vinrent demander le corps de la jeune martyre, ne voulant pas utiliser son prénom perse et ne pouvant pas se dévoiler en utilisant son prénom de baptême chrétien, ils ne purent en parler que comme « la jeune femme barbare », d'où le nom de sainte Barbara qui lui fut donné

(selon Wikipedia)


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 2129354088 mon cher MARIO, dans le Borinage belge, Ste Barbe est la patronne des mineurs de fond, je n'ai jamais compris pourquoi mais c'est un fait !!!
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire     l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyJeu 20 Oct 2011, 09:49

rosedumatin a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
rosedumatin a écrit:
jeudi 20 octobre 2011
Le jeudi de la 29e semaine du temps ordinaire

Ste Adeline, abbesse († 1125), Ste Irène de Tomar († 653)



Evangile selon Luc 12,49-53.

Jésus disait à ses disciples : « Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu'il soit déjà allumé !
Je dois recevoir un baptême, et comme il m'en coûte d'attendre qu'il soit accompli !
Pensez-vous que je sois venu mettre la paix dans le monde ? Non, je vous le dis, mais plutôt la division.
Car désormais cinq personnes de la même famille seront divisées : trois contre deux et deux contre trois ;
ils se diviseront : le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris




Est-ce la guerre , les guerres interreligieuses, que prophétise ici Jésus ? Oh non ! Mais bien plutôt le mertyr que subiront les Chrétiens, y compris de la part de leurs parents .

A ce propos, voici ce qu'on raconte à propos de sainte Barbe, la patronne des pompiers :


Sainte Barbe aurait vécu au milieu du IIIe siècle à Héliopolis (aujourd'hui Baalbek au Liban) où elle aurait vécu sous l’empereur Maximien.

Son père, Dioscore, aurait été un riche édile païen descendant de satrapes perses.

Pour protéger sa virginité ou la protéger du prosélytisme chrétien, il l’enferma dans une tour à deux fenêtres. Mais un prêtre chrétien, déguisé en médecin, s’introduisit dans la tour et la baptisa.

Au retour d’un voyage de son père, Barbe lui apprit qu’elle avait percé une troisième fenêtre dans le mur de la tour pour représenter la Sainte Trinité et qu’elle était chrétienne. Furieux, le père mit le feu à la tour.

Barbe réussit à s’enfuir, mais un berger découvrit sa cachette et avertit son père.

Ce dernier la traîna devant le gouverneur romain de la province, qui la condamna au supplice. Comme la jeune fille refusait d’abjurer sa foi, le gouverneur ordonna au père de trancher lui-même la tête de sa fille.

Elle fut d'abord torturée : On lui brûla certaines partie du corps et on lui arracha les seins mais elle refusa toujours d'abjurer sa foi.

Dioscore la décapita mais fut aussitôt châtié par le Ciel : il mourut frappé par la foudre.

Quand les chrétiens vinrent demander le corps de la jeune martyre, ne voulant pas utiliser son prénom perse et ne pouvant pas se dévoiler en utilisant son prénom de baptême chrétien, ils ne purent en parler que comme « la jeune femme barbare », d'où le nom de sainte Barbara qui lui fut donné

(selon Wikipedia)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] mon cher MARIO, dans le Borinage belge, Ste Barbe est la patronne des mineurs de fond, je n'ai jamais compris pourquoi mais c'est un fait !!!




A cause des risques de grisou, je pense : grisou >>> feu >>> pompiers , le tout lié à l'incendie de la tour causé volontairement par le père de sainte Barbe ...
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire     l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyJeu 20 Oct 2011, 13:14

mario-franc_lazur a écrit:
rosedumatin a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
rosedumatin a écrit:
jeudi 20 octobre 2011
Le jeudi de la 29e semaine du temps ordinaire

Ste Adeline, abbesse († 1125), Ste Irène de Tomar († 653)



Evangile selon Luc 12,49-53.

Jésus disait à ses disciples : « Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu'il soit déjà allumé !
Je dois recevoir un baptême, et comme il m'en coûte d'attendre qu'il soit accompli !
Pensez-vous que je sois venu mettre la paix dans le monde ? Non, je vous le dis, mais plutôt la division.
Car désormais cinq personnes de la même famille seront divisées : trois contre deux et deux contre trois ;
ils se diviseront : le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris




Est-ce la guerre , les guerres interreligieuses, que prophétise ici Jésus ? Oh non ! Mais bien plutôt le mertyr que subiront les Chrétiens, y compris de la part de leurs parents .

A ce propos, voici ce qu'on raconte à propos de sainte Barbe, la patronne des pompiers :


Sainte Barbe aurait vécu au milieu du IIIe siècle à Héliopolis (aujourd'hui Baalbek au Liban) où elle aurait vécu sous l’empereur Maximien.

Son père, Dioscore, aurait été un riche édile païen descendant de satrapes perses.

Pour protéger sa virginité ou la protéger du prosélytisme chrétien, il l’enferma dans une tour à deux fenêtres. Mais un prêtre chrétien, déguisé en médecin, s’introduisit dans la tour et la baptisa.

Au retour d’un voyage de son père, Barbe lui apprit qu’elle avait percé une troisième fenêtre dans le mur de la tour pour représenter la Sainte Trinité et qu’elle était chrétienne. Furieux, le père mit le feu à la tour.

Barbe réussit à s’enfuir, mais un berger découvrit sa cachette et avertit son père.

Ce dernier la traîna devant le gouverneur romain de la province, qui la condamna au supplice. Comme la jeune fille refusait d’abjurer sa foi, le gouverneur ordonna au père de trancher lui-même la tête de sa fille.

Elle fut d'abord torturée : On lui brûla certaines partie du corps et on lui arracha les seins mais elle refusa toujours d'abjurer sa foi.

Dioscore la décapita mais fut aussitôt châtié par le Ciel : il mourut frappé par la foudre.

Quand les chrétiens vinrent demander le corps de la jeune martyre, ne voulant pas utiliser son prénom perse et ne pouvant pas se dévoiler en utilisant son prénom de baptême chrétien, ils ne purent en parler que comme « la jeune femme barbare », d'où le nom de sainte Barbara qui lui fut donné

(selon Wikipedia)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] mon cher MARIO, dans le Borinage belge, Ste Barbe est la patronne des mineurs de fond, je n'ai jamais compris pourquoi mais c'est un fait !!!




A cause des risques de grisou, je pense : grisou >>> feu >>> pompiers , le tout lié à l'incendie de la tour causé volontairement par le père de sainte Barbe ...

 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 175602 pour cette explication très plausible cher MARIO !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Vendredi 21 octobre 2011     l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyVen 21 Oct 2011, 16:01

vendredi 21 octobre 2011
Le vendredi de la 29e semaine du temps ordinaire

St Hilarion, solitaire († 372), Ste Ursule et ses Compagnes, martyres (Vème s.)




Vendredi Evangile de Luc 12,54-59.

Jésus disait à la foule : " Quand vous voyez un nuage monter au couchant, vous dites aussitôt qu'il va pleuvoir, et c'est ce qui arrive.
Et quand vous voyez souffler le vent du sud, vous dites qu'il fera très chaud, et cela arrive.
Esprits faux ! L'aspect de la terre et du ciel, vous savez le juger ; mais le temps où nous sommes, pourquoi ne savez-vous pas le juger ?
Et pourquoi aussi ne jugez-vous pas par vous-mêmes ce qui est juste ?
Ainsi, quand tu vas avec ton adversaire devant le magistrat, pendant que tu es en chemin efforce-toi de te libérer envers lui, pour éviter qu'il ne te traîne devant le juge, que le juge ne te livre au percepteur des amendes, et que celui-ci ne te jette en prison.
Je te le dis : tu n'en sortiras pas avant d'avoir payé jusqu'au dernier centime. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Commentaire du jour

Bienheureux Jean-Paul II
Lettre Apostolique « Novo millennio innuente » § 33 (trad. © Libreria Editrice Vaticana)

Les signes des temps où nous sommes

Le fait que l'on enregistre aujourd'hui, dans le monde, malgré les vastes processus de sécularisation, une exigence diffuse de spiritualité, qui s'exprime justement en grande partie dans un besoin renouvelé de prière, n'est-il pas un « signe des temps » ? Les autres religions, désormais amplement présentes dans les territoires d'ancienne chrétienté, proposent aussi leurs réponses à ce besoin, et elles le font parfois avec des modalités attrayantes. Nous qui avons la grâce de croire au Christ, révélateur du Père et Sauveur du monde, nous avons le devoir de montrer à
quelles profondeurs peut porter la relation avec lui.

La grande tradition mystique de l'Église, en Orient comme en Occident, peut exprimer beaucoup à ce sujet. Elle montre comment la prière peut progresser, comme un véritable dialogue d'amour, au point de rendre la personne humaine totalement possédée par le Bien-Aimé divin, vibrant au contact de l'Esprit, filialement abandonnée dans le cœur du Père. On fait alors l'expérience vivante de la promesse du Christ : « Celui qui m'aime sera aimé de mon Père ; moi aussi je l'aimerai, et je me manifesterai à lui » (Jn 14,21)...

Oui, chers frères et sœurs, nos communautés chrétiennes doivent devenir d'authentiques écoles de prière, où la rencontre avec le Christ ne s'exprime pas seulement en demande d'aide, mais aussi en action de grâce, louange, adoration, contemplation, écoute, affection ardente, jusqu'à une vraie « folie » du cœur. Il s'agit donc d'une prière intense, qui toutefois e détourne pas de l'engagement dans l'histoire: en ouvrant le cœur à l'amour de Dieu, elle l'ouvre aussi à l'amour des frères et rend capable de construire l'histoire selon le dessein de Dieu.

**** chers frères et soeurs,

Le 25 octobre sera l'anniversaire de la naissance au Ciel de ma mère " Jeanne" , elle éaît âgée de 59 ans seulement, elle est rentrée à la Maison du Père le 25 octobre 1989, sa date de naissance sur terre le 16 juin 1930...

Ma mère est morte dans des circonstances douloureuses, chute dans la cave... elle était cardiaque...

Moi je suis d'autant plus sensible que j'ai 60 ans, l'âge que ma mère espérait atteindre mais voilà elle est rentrée avant chez le Père !

Cette date est gravée dans mon coeur au fer rouge !!

Union de prières, merci pour tous ceux qui prieront avec moi !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Samedi 22 octobre 2011    l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptySam 22 Oct 2011, 09:44

samedi 22 octobre 2011
Le samedi de la 29e semaine du temps ordinaire

Bx Jean-Paul II, pape de 1978 à 2005, Ste Salomé (Ier siècle), Stes. Élodie et Nunillon, martyres († 851)


Evangile de Luc 13,1-9.


Un jour, des gens vinrent rapporter à Jésus l'affaire des Galiléens que Pilate avait fait massacrer pendant qu'ils offraient un sacrifice.
Jésus leur répondit : « Pensez-vous que ces Galiléens étaient de plus grands pécheurs que tous les autres Galiléens, pour avoir subi un tel sort ?
Eh bien non, je vous le dis ; et si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous comme eux.
Et ces dix-huit personnes tuées par la chute de la tour de Siloé, pensez-vous qu'elles étaient plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem ?
Eh bien non, je vous le dis ; et si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de la même manière. »
Jésus leur disait encore cette parabole : « Un homme avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint chercher du fruit sur ce figuier, et n'en trouva pas.
Il dit alors à son vigneron : 'Voilà trois ans que je viens chercher du fruit sur ce figuier, et je n'en trouve pas. Coupe-le. A quoi bon le laisser épuiser le sol ? '
Mais le vigneron lui répondit : 'Seigneur, laisse-le encore cette année, le temps que je bêche autour pour y mettre du fumier.
Peut-être donnera-t-il du fruit à l'avenir. Sinon, tu le couperas. ' »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Commentaire du jour

Saint Nersès Snorhali (1102-1173), patriarche arménien
Jésus, Fils unique du Père, §677-679 ; SC 203 (trad. SC p. 171 rev.)

« Peut-être donnera-t-il du fruit à l'avenir »

Ne me maudis pas comme le figuier (cf Mt 21,19),Bien que je sois pareil à l'arbre stérile,De peur que le feuillage de la foi ne soit desséché avec le fruit de mes œuvres.Mais fixe-moi dans le bien,Comme le sarment sur la sainte Vigne, dont prend soin ton Père céleste (Jn 15,2)Et que fait fructifier l'Esprit par la croissance.Et l'arbre que je suis, stérile en
fruits savoureux,Mais fécond en fruits amers,Ne l'arrache pas de ton vignoble,Mais change-le, en creusant dans le fumier.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire     l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptySam 22 Oct 2011, 22:00

rosedumatin a écrit:
samedi 22 octobre 2011
Le samedi de la 29e semaine du temps ordinaire

Bx Jean-Paul II, pape de 1978 à 2005, Ste Salomé (Ier siècle), Stes. Élodie et Nunillon, martyres († 851)


Evangile de Luc 13,1-9.


Un jour, des gens vinrent rapporter à Jésus l'affaire des Galiléens que Pilate avait fait massacrer pendant qu'ils offraient un sacrifice.
Jésus leur répondit : « Pensez-vous que ces Galiléens étaient de plus grands pécheurs que tous les autres Galiléens, pour avoir subi un tel sort ?
Eh bien non, je vous le dis ; et si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous comme eux.
Et ces dix-huit personnes tuées par la chute de la tour de Siloé, pensez-vous qu'elles étaient plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem ?
Eh bien non, je vous le dis ; et si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de la même manière. »
Jésus leur disait encore cette parabole : « Un homme avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint chercher du fruit sur ce figuier, et n'en trouva pas.
Il dit alors à son vigneron : 'Voilà trois ans que je viens chercher du fruit sur ce figuier, et je n'en trouve pas. Coupe-le. A quoi bon le laisser épuiser le sol ? '
Mais le vigneron lui répondit : 'Seigneur, laisse-le encore cette année, le temps que je bêche autour pour y mettre du fumier.
Peut-être donnera-t-il du fruit à l'avenir. Sinon, tu le couperas. ' »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Commentaire du jour

Saint Nersès Snorhali (1102-1173), patriarche arménien
Jésus, Fils unique du Père, §677-679 ; SC 203 (trad. SC p. 171 rev.)

« Peut-être donnera-t-il du fruit à l'avenir »

Ne me maudis pas comme le figuier (cf Mt 21,19),Bien que je sois pareil à l'arbre stérile,De peur que le feuillage de la foi ne soit desséché avec le fruit de mes œuvres.Mais fixe-moi dans le bien,Comme le sarment sur la sainte Vigne, dont prend soin ton Père céleste (Jn 15,2)Et que fait fructifier l'Esprit par la croissance.Et l'arbre que je suis, stérile en
fruits savoureux,Mais fécond en fruits amers,Ne l'arrache pas de ton vignoble,Mais change-le, en creusant dans le fumier.

Deux enseignements dans cet évangile :

Le second est commenté ci-dessus .

Le premier traite de la cause du mal . Est-on victime d'un accident, d'un séisme, d'une maladie, parce qu'on a péché dans sa vie ? Les Musulmans répondent volontiers oui, Mais Jésus répond non ! Les causes des maladies, catastrophes, accidents n'ont rien à voir avec la vertu ou le péché des intéressés !
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Julie
Moderateur
Moderateur
Julie


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire     l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptySam 22 Oct 2011, 23:22

TOBIE a écrit:
1ère lecture : Dénonciation du peuple au c?ur
partagé (Os 10, 1-3.7-8.12)



Lecture du livre d'OséeIsraël était une vigne
luxuriante, qui portait beaucoup de fruit. Mais plus ses fruits se
multipliaient, plus Israël multipliait les autels ; plus son pays
devenait riche, plus il enrichissait les stèles et les idoles.
Son
coeur est partagé ; maintenant il va expier : le Seigneur renversera ses
autels, détruira ses idoles.
Maintenant Israël va dire : « Nous
sommes privés de roi, car nous n'avons pas craint le Seigneur. Et si
nous avions un roi, que pourrait-il faire pour nous ? »
Ils ont
disparu, Samarie et son roi, comme de l'écume à la surface de l'eau.
Ils
seront détruits, les sanctuaires sacrilèges, ce péché d'Israël ; épines
et ronces recouvriront leurs autels. Alors on dira aux montagnes : «
Cachez-nous ! » et aux collines : « Tombez sur nous ! »
Faites des
semailles de justice, récoltez une moisson de miséricorde, défrichez vos
terres en friche. Il est temps de chercher le Seigneur, jusqu'à ce
qu'il vienne répandre sur vous une pluie de justice.
Psaume : (Ps 104, 2-3, 4.6, 5.7)


R/ Sans nous lasser, cherchons la face du
Seigneur.
Chantez et jouez pour lui,
redites sans fin
ses merveilles ;
glorifiez-vous de son nom très saint :
joie pour
les coeurs qui cherchent Dieu !

Cherchez
le Seigneur et sa puissance,
recherchez sans trêve sa face ;
vous, la race d'Abraham son serviteur,
les
fils de Jacob, qu'il a choisis.

Souvenez-vous des merveilles qu'il a faites,
de
ses prodiges, des jugements qu'il prononça.
Le Seigneur, c'est lui
notre Dieu :
ses jugements font loi pour l'univers.
Evangile : L'appel des douze Apôtres et leur envoi en mission (Mt
10, 1-7)



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
Acclamation
:
Alléluia. Alléluia. Le règne de Dieu est venu
jusqu'à vous : croyez à la Bonne Nouvelle ! Alléluia. (Mc
1, 15)
Jésus appela ses douze disciples et
leur donna le pouvoir d'expulser les esprits mauvais et de guérir toute
maladie et toute infirmité.
Voici les noms des douze Apôtres : le
premier, Simon, appelé Pierre ; André son frère ; Jacques, fils de
Zébédée, et Jean son frère ; Philippe et Barthélemy ; Thomas et Matthieu
le publicain ; Jacques, fils d'Alphée, et Thaddée ; Simon le Zélote et
Judas Iscariote, celui-là même qui le livra.
Ces douze, Jésus les
envoya en mission avec les instructions suivantes : « N'allez pas chez
les païens et n'entrez dans aucune ville des Samaritains.
Allez
plutôt vers les brebis perdues de la maison d'Israël.
Sur votre
route, proclamez que le Royaume des cieux est tout proche.


Textes liturgiques © AELF


merci beaucoup!!!
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Dimanche 23 octobre 2011    l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyDim 23 Oct 2011, 13:31

dimanche 23 octobre 2011
Trentième dimanche du temps ordinaire

St Jean de Capistran, Prêtre (1386-1456)



Commentaire du jour
Saint Robert Bellarmin : « Quel est le grand commandement ? »

Les lectures du jour

Ex. 22,20-26.


« Tu ne maltraiteras point l'immigré qui réside chez toi, tu ne l'opprimeras point, car vous étiez vous-mêmes des immigrés en Égypte.
Vous n'accablerez pas la veuve et l'orphelin.
Si tu les accables et qu'ils crient vers moi, j'écouterai leur cri.
Ma colère s'enflammera et je vous ferai périr par l'épée : vos femmes deviendront veuves, et vos fils, orphelins.
Si tu prêtes de l'argent à quelqu'un de mon peuple, à un pauvre parmi tes frères, tu n'agiras pas envers lui comme un usurier : tu ne lui imposeras pas d'intérêts.
Si tu prends en gage le manteau de ton prochain, tu le lui rendras avant le coucher du soleil.
C'est tout ce qu'il a pour se couvrir ; c'est le manteau dont il s'enveloppe, la seule couverture qu'il ait pour dormir. S'il crie vers moi, je l'écouterai, car moi, je suis compatissant ! »


Ps 18(17),2-3.4.20.47.51ab.


Je t'aime, Seigneur, ma force :
Seigneur, mon roc, ma forteresse,
Dieu mon libérateur, le rocher qui m'abrite,
mon bouclier, mon fort, mon arme de victoire !

Louange à Dieu ! Quand je fais appel au Seigneur,
je suis sauvé de tous mes ennemis.
Et lui m'a dégagé, mis au large,
il m'a libéré, car il m'aime.

Vive le Seigneur ! Béni soit mon Rocher !
Qu'il triomphe, le Dieu de ma victoire,
Il donne à son roi de grandes victoires,
il se montre fidèle à son messie pour toujours.



1 Thess. 1,5c-10.


En effet, notre annonce de l'Évangile chez vous n'a pas été simple parole, mais puissance, action de l'Esprit Saint, certitude absolue : vous savez comment nous nous sommes comportés chez vous pour votre bien.
Et vous, vous avez commencé à nous imiter, nous et le Seigneur, en accueillant la Parole au milieu de bien des épreuves avec la joie de l'Esprit Saint.
Ainsi vous êtes devenus un modèle pour tous les croyants de Macédoine et de toute la Grèce.
Et ce n'est pas seulement en Macédoine et dans toute la Grèce qu'à partir de chez vous la parole du Seigneur a retenti, mais la nouvelle de votre foi en Dieu s'est si bien répandue partout que nous n'avons plus rien à en dire.
En effet, quand les gens parlent de nous, ils racontent l'accueil que vous nous avez fait ; ils disent comment vous vous êtes convertis à Dieu en vous détournant des idoles, afin de servir le Dieu vivant et véritable,
et afin d'attendre des cieux son Fils qu'il a ressuscité d'entre les morts, Jésus, qui nous délivre de la colère qui vient.


Mt 22,34-40.


Les pharisiens, apprenant que Jésus avait fermé la bouche aux sadducéens, se réunirent,
et l'un d'entre eux, un docteur de la Loi, posa une question à Jésus pour le mettre à l'épreuve :
« Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement ? »
Jésus lui répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit.
Voilà le grand, le premier commandement.
Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Tout ce qu'il y a dans l'Écriture - dans la Loi et les Prophètes - dépend de ces deux commandements. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Commentaire du jour

Saint Robert Bellarmin (1542-1621), jésuite, évêque et docteur de l'Église
La Montée de l'âme vers Dieu, 1 (trad. bréviaire 17/09)

« Quel est le grand commandement ? »

Qu'est-ce que tu ordonnes, Seigneur, à tes serviteurs ? « Prenez sur vous mon joug » dis-tu. Et comment est-il, ton joug ? « Mon joug est facile à porter et mon fardeau, léger. » Qui donc ne porterait bien volontiers un joug qui n'accable pas, mais qui encourage ; un fardeau qui n'écrase pas, mais qui réconforte ? Tu as ajouté à juste titre : « Et vous trouverez le repos » (Mt 11,29). Et quel est ton joug qui ne fatigue pas mais donne le repos ? C'est le premier et le plus grand des commandements : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur ». Qu'y a-t-il de plus facile, de plus agréable, de plus doux que d'aimer la bonté, la beauté, l'amour que tu es parfaitement, Seigneur mon Dieu ?

En outre, est-ce que tu ne promets pas une récompense à ceux qui observent tes commandements « plus désirables que l'or et plus doux que le miel du rayon » ? (Ps 18,11) Oui, parfaitement, tu promets une récompense
et une récompense infinie, comme dit ton apôtre saint Jacques : « Le Seigneur a préparé la couronne de vie pour ceux qu'il aime » (1,12)... Et c'est ainsi que parle saint Paul, s'inspirant d'Isaïe : « L'œil n'a pas vu, l'oreille n'a pas entendu, le cœur de l'homme n'a pas imaginé ce que Dieu a préparé pour ceux qui l'aiment » (1Co 2,9).

Vraiment, « il y a grand profit à garder tes commandements ». Non seulement le premier et le plus grand des commandements est profitable à celui qui y obéit, non pas à Dieu qui le prescrit : les autres commandements perfectionnent l'homme obéissant, le fortifient, l'éduquent, le mettent en valeur, enfin le rendent bon et bienheureux. Si tu es sage, comprends que tu as été créé pour la gloire de Dieu et ton salut éternel, que là est ta fin, le centre de ton âme, le trésor de ton cœur. Si tu parviens à cette fin, tu seras heureux ; si tu y manques, tu seras malheureux.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Lundi 24 octobre 2011    l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyLun 24 Oct 2011, 09:21

lundi 24 octobre 2011
Le lundi de la 30e semaine du temps ordinaire

St Antoine-Marie Claret, Évêque (1807-1870)




Evangile de Luc 13,10-17.

Jésus était en train d'enseigner dans une synagogue, le jour du sabbat.
Il y avait là une femme, possédée par un esprit mauvais qui la rendait infirme depuis dix-huit ans ; elle était toute courbée et absolument incapable de se redresser.
Quand Jésus la vit, il l'interpella : « Femme, te voilà délivrée de ton infirmité. »
Puis, il lui imposa les mains ; à l'instant même elle se trouva toute droite, et elle rendait gloire à Dieu.
Le chef de la synagogue fut indigné de voir Jésus faire une guérison le jour du sabbat. Il prit la parole pour dire à la foule : « Il y a six jours pour travailler ; venez donc vous faire guérir ces jours-là, et non pas le jour du sabbat. »
Le Seigneur lui répliqua : « Esprits faux que vous êtes ! N'est-il pas vrai que le jour du sabbat chacun de vous détache de la mangeoire son bœuf ou son âne pour le mener boire ?
Et cette femme, une fille d'Abraham, que Satan avait liée il y a dix-huit ans, n'est-il pas vrai que le jour du sabbat il fallait la délivrer de ce lien ? »
Ces paroles de Jésus couvraient de honte tous ses adversaires, et toute la foule était dans la joie à cause de toutes les actions éclatantes qu'il faisait.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Commentaire du jour

Saint Grégoire le Grand (v. 540-604), pape et docteur de l'Église
Homélies sur l'Évangile, n°31 (trad. Le Barroux)


« Femme, te voilà délivrée de ton infirmité »

« Jésus enseignait dans une synagogue un jour de sabbat. Il y avait là une femme possédée depuis dix-huit ans d'un esprit qui la rendait infirme » ... « Elle était courbée, et ne pouvait absolument pas regarder vers le haut. » Le pécheur, préoccupé des choses de la terre et ne recherchant pas celles du Ciel, est incapable de regarder vers le haut :
comme il suit des désirs qui le portent vers le bas, son âme, perdant sa rectitude, s'incurve, et il ne voit plus que ce à quoi il pense sans cesse. Faites retour sur vos cœurs, frères très chers, et examinez continuellement les pensées que vous ne cessez de rouler en votre esprit. L'un pense aux honneurs, un autre à l'argent, un autre encore à augmenter ses propriétés. Toutes ces choses sont basses, et quand l'esprit s'y investit, il s'infléchit, perdant sa rectitude. Et parce qu'il ne se relève pas pour désirer les biens d'en haut, il est comme cette femme courbée, qui ne peut
absolument pas regarder vers le haut...

Le psalmiste a fort bien décrit notre courbure quand il a dit de lui-même, comme symbole de tout le genre humain : « J'ai été courbé et humilié à l'excès » (Ps 37,7). Il considérait que l'homme, bien que créé pour contempler la lumière d'en haut, a été jeté hors du paradis à cause de ses péchés, et que par suite, les ténèbres règnent en son âme, lui faisant perdre l'appétit des choses d'en haut et porter toute son attention vers celles d'en bas... Si l'homme, perdant de vue les choses du Ciel, ne pensait qu'aux nécessités de ce monde, il serait sans doute courbé et humilié, mais non pourtant « à l'excès ». Or, comme non seulement la nécessité fait tomber ses pensées..., mais qu'en outre le plaisir défendu le terrasse, il n'est pas seulement courbé, mais « courbé à l'excès ».
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire     l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyMar 25 Oct 2011, 08:01

rosedumatin a écrit:
lundi 24 octobre 2011
Le lundi de la 30e semaine du temps ordinaire

St Antoine-Marie Claret, Évêque (1807-1870)




Evangile de Luc 13,10-17.

Jésus était en train d'enseigner dans une synagogue, le jour du sabbat.
Il y avait là une femme, possédée par un esprit mauvais qui la rendait infirme depuis dix-huit ans ; elle était toute courbée et absolument incapable de se redresser.
Quand Jésus la vit, il l'interpella : « Femme, te voilà délivrée de ton infirmité. »
Puis, il lui imposa les mains ; à l'instant même elle se trouva toute droite, et elle rendait gloire à Dieu.
Le chef de la synagogue fut indigné de voir Jésus faire une guérison le jour du sabbat. Il prit la parole pour dire à la foule : « Il y a six jours pour travailler ; venez donc vous faire guérir ces jours-là, et non pas le jour du sabbat. »
Le Seigneur lui répliqua : « Esprits faux que vous êtes ! N'est-il pas vrai que le jour du sabbat chacun de vous détache de la mangeoire son bœuf ou son âne pour le mener boire ?
Et cette femme, une fille d'Abraham, que Satan avait liée il y a dix-huit ans, n'est-il pas vrai que le jour du sabbat il fallait la délivrer de ce lien ? »
Ces paroles de Jésus couvraient de honte tous ses adversaires, et toute la foule était dans la joie à cause de toutes les actions éclatantes qu'il faisait.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF.



Cette femme était courbée, comme nous qui sommes courbés sous le poids d'une vie difficile, sous le poids de nos mensonges, de nos rancunes, sous le poids des blessures à l'âme, jamais refermées, sous le poids aussi de nos misères physiques ...

Seigneur, Jésus, redresse-nous, rends -nous libres, permets-nous d'aller de l' avant vers ton Royaume, joyeux et sereins car nous avons confiance en Toi !
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire     l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyMar 25 Oct 2011, 09:39

mario-franc_lazur a écrit:

Cette femme était courbée, comme nous qui sommes courbés sous le poids d'une vie difficile, sous le poids de nos mensonges, de nos rancunes, sous le poids des blessures à l'âme, jamais refermées, sous le poids aussi de nos misères physiques ...

Seigneur, Jésus, redresse-nous, rends -nous libres, permets-nous d'aller de l' avant vers ton Royaume, joyeux et sereins car nous avons confiance en Toi !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Mardi 25 octobre 2011    l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyMar 25 Oct 2011, 09:44

mardi 25 octobre 2011
Le mardi de la 30e semaine du temps ordinaire

Sts Crépin et Crépinien, Martyrs († c. 285), Sts Chrysanthe et Ste Darie, martyrs († c. 283)




Evangile selon Luc 13,18-21.

Jésus disait à la foule : " A quoi le règne de Dieu est-il comparable, à quoi vais-je le comparer?
Il est comparable à une graine de moutarde qu'un homme a jetée dans son jardin. Elle a poussé, elle est devenue un arbre, et les oiseaux du ciel ont fait leur nid dans ses branches. »
Il dit encore : « A quoi vais-je comparer le règne de Dieu ?
Il est comparable à du levain qu'une femme enfouit dans trois grandes mesures de farine, jusqu'à ce que toute la pâte ait levé. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Commentaire du jour

Saint Ambroise (v. 340-397), évêque de Milan et docteur de l'Église
Commentaire sur l'évangile de Luc, VII, 176-180 ; SC 52 (trad. cf SC p. 74)

La graine de moutarde


Voyons pourquoi le Royaume des cieux est comparé à une graine de moutarde ; un autre passage évoquant la graine de moutarde me revient ; elle est comparée à la foi quand le Seigneur dit : « Si vous avez de la foi comme une graine de moutarde, vous direz à cette montagne : Va te jeter dans la mer » (Mt 17,20)... Si donc le Royaume des cieux est comme une graine de moutarde et la foi comme une graine de moutarde, la foi est assurément le Royaume des cieux et le Royaume des cieux est la foi. Avoir la foi, c'est avoir le Royaume des cieux... C'est pourquoi Pierre, qui avait vraiment la foi, a reçu les clefs du Royaume des cieux pour l'ouvrir également aux autres (Mt 16,19).

Apprécions maintenant quelle est la portée de la comparaison. Cette graine est à coup sûr une chose commune et simple, mais si on la broie, elle répand sa force. De même la foi semble simple de prime abord, mais foulée par l'adversité, elle répand sa force... Grains de moutarde, nos martyrs Félix, Nabor et Victor : ils avaient le parfum de la foi, mais on les ignorait. La persécution est venue, ils ont déposé les armes, ont tendu le cou et, abattus par le glaive, ont répandu la beauté de leur martyre « jusqu'aux confins de la terre » (Ps 18,5)...

Mais le Seigneur lui-même est une graine de moutarde : tant qu'il n'avait pas subi d'atteinte, le peuple ne le connaissait pas ; il a choisi d'être broyé...; il a choisi d'être pressé, si bien que Pierre a dit : « Les foules te pressent » (Lc 8,45) ; il a choisi d'être semé, comme le grain « que quelqu'un prend pour le jeter dans son jardin ». Car c'est dans
un jardin que le Christ a été arrêté et enseveli ; il a grandi dans ce jardin, il y est même ressuscité... Donc vous aussi, semez le Christ dans votre jardin... Semez le Seigneur Jésus : il est grain quand on l'arrête, arbre quand il ressuscite, arbre ombrageant le monde ; il est grain quand on l'ensevelit en terre, arbre quand il s'élève au ciel.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire     l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyMar 25 Oct 2011, 17:28

rosedumatin a écrit:
mardi 25 octobre 2011
Le mardi de la 30e semaine du temps ordinaire

Sts Crépin et Crépinien, Martyrs († c. 285), Sts Chrysanthe et Ste Darie, martyrs († c. 283)




Evangile selon Luc 13,18-21.

Jésus disait à la foule : " A quoi le règne de Dieu est-il comparable, à quoi vais-je le comparer?
Il est comparable à une graine de moutarde qu'un homme a jetée dans son jardin. Elle a poussé, elle est devenue un arbre, et les oiseaux du ciel ont fait leur nid dans ses branches. »
Il dit encore : « A quoi vais-je comparer le règne de Dieu ?
Il est comparable à du levain qu'une femme enfouit dans trois grandes mesures de farine, jusqu'à ce que toute la pâte ait levé. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
.

C’est l’histoire d’une petite graine de rien du tout qui devient une plante qui grandit, grandit, jusqu’à devenir comme un arbre sous lequel les oiseaux font leur nid. Cette parabole nous décrit l’évolution de l’Église dans le temps. Au début, ils étaient douze, les douze apôtres autour de Jésus ; puis 70 ; puis 500 ; puis des milliers ; puis des millions. Et aujourd’hui on compte près de 2 milliards de Chrétiens dans le monde. Vous voyez quel grand arbre est devenu la religion du Christ ! Cette moutarde décrite par Jésus -- une plante qui, dans le pays de Jésus, peut atteindre jusqu’à 2 mètres ; Luc parle lui du "plus grand que tous les légumes."-- cette plante donc devient un arbre, un arbre sous lequel se reposent les oiseaux, et cet arbre, c’est le Royaume de DIEU, le paradis … Et les oiseaux qui s’y reposent, c’est nous, qui nous reposons, à l’ombre pacifiée de notre Seigneur Jésus qui nous attend là haut dans son Royaume.
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire     l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyMar 25 Oct 2011, 17:40

mario-franc_lazur a écrit:
rosedumatin a écrit:
mardi 25 octobre 2011
Le mardi de la 30e semaine du temps ordinaire

Sts Crépin et Crépinien, Martyrs († c. 285), Sts Chrysanthe et Ste Darie, martyrs († c. 283)




Evangile selon Luc 13,18-21.

Jésus disait à la foule : " A quoi le règne de Dieu est-il comparable, à quoi vais-je le comparer?
Il est comparable à une graine de moutarde qu'un homme a jetée dans son jardin. Elle a poussé, elle est devenue un arbre, et les oiseaux du ciel ont fait leur nid dans ses branches. »
Il dit encore : « A quoi vais-je comparer le règne de Dieu ?
Il est comparable à du levain qu'une femme enfouit dans trois grandes mesures de farine, jusqu'à ce que toute la pâte ait levé. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris
.

C’est l’histoire d’une petite graine de rien du tout qui devient une plante qui grandit, grandit, jusqu’à devenir comme un arbre sous lequel les oiseaux font leur nid. Cette parabole nous décrit l’évolution de l’Église dans le temps. Au début, ils étaient douze, les douze apôtres autour de Jésus ; puis 70 ; puis 500 ; puis des milliers ; puis des millions. Et aujourd’hui on compte près de 2 milliards de Chrétiens dans le monde. Vous voyez quel grand arbre est devenu la religion du Christ ! Cette moutarde décrite par Jésus -- une plante qui, dans le pays de Jésus, peut atteindre jusqu’à 2 mètres ; Luc parle lui du "plus grand que tous les légumes."-- cette plante donc devient un arbre, un arbre sous lequel se reposent les oiseaux, et cet arbre, c’est le Royaume de DIEU, le paradis … Et les oiseaux qui s’y reposent, c’est nous, qui nous reposons, à l’ombre pacifiée de notre Seigneur Jésus qui nous attend là haut dans son Royaume.

 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 175602 cher Mario pour cet excellent commentaire !

L'Eglise de Jésus, l'Eglise qu'Il a fondée ne périra jamais malgré les souffrances qu'elle traverse et traversera ...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire     l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyMar 25 Oct 2011, 18:11

rosedumatin a écrit:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] cher Mario pour cet excellent commentaire !

L'Eglise de Jésus, l'Eglise qu'Il a fondée ne périra jamais malgré les souffrances qu'elle traverse et traversera ...



...............................quoi qu'en disent ceux qui ne nous aiment pas !!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: mercredi 26 octobre 2011    l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyMer 26 Oct 2011, 09:43

mercredi 26 octobre 2011
Le mercredi de la 30e semaine du temps ordinaire

St Évariste, pape (Vème) et martyr († 108), Bx Bonaventure de Potenza († 1711), St Démétrius, martyr (IVème s.)


Evangile selon Luc 13,22-30.


Dans sa marche vers Jérusalem, Jésus passait par les villes et les villages en enseignant.
Quelqu'un lui demanda : « Seigneur, n'y aura-t-il que peu de gens à être sauvés ? » Jésus leur dit :
« Efforcez-vous d'entrer par la porte étroite, car, je vous le déclare, beaucoup chercheront à entrer et ne le pourront pas.
Quand le maître de la maison se sera levé et aura fermé la porte, si vous, du dehors, vous vous mettez à frapper à la porte, en disant : 'Seigneur, ouvre-nous', il vous répondra : 'Je ne sais pas d'où vous êtes. '
Alors vous vous mettrez à dire : 'Nous avons mangé et bu en ta présence, et tu as enseigné sur nos places. '
Il vous répondra : 'Je ne sais pas d'où vous êtes. Éloignez-vous de moi, vous tous qui faites le mal. '
Il y aura des pleurs et des grincements de dents quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob et tous les prophètes dans le royaume de Dieu, et que vous serez jetés dehors.
Alors on viendra de l'orient et de l'occident, du nord et du midi, prendre place au festin dans le royaume de Dieu.
Oui, il y a des derniers qui seront premiers, et des premiers qui seront derniers. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Commentaire du jour

Saint Prosper d'Aquitaine (?-v. 460), théologien laïc
L'Appel de tous les peuples, 9 (trad. coll. Les Pères dans la foi, n°51, p. 39 rev.)

« Alors on viendra de l'Orient et de l'Occident, du nord et du midi »

Ceux qui viennent à Dieu en s'appuyant sur lui avec le désir d'être sauvés sont vraiment sauvés : c'est l'inspiration divine qui leur fait concevoir ce désir de salut ; c'est éclairés par celui qui les appelle qu'ils arrivent à la connaissance de la vérité. Ils sont en effet les fils de la promesse, la récompense de la foi, la descendance spirituelle
d'Abraham, « une race élue, un sacerdoce royal » (1P 2,9), prévu de longue date et prédestiné à la vie éternelle... Par l'intermédiaire d'Isaïe, le Seigneur nous fait connaître sa grâce qui fait de tout homme une créature nouvelle : « Voici que je vais faire une chose nouvelle, déjà elle pointe, ne la reconnaissez-vous pas ? Oui, je vais mettre dans le désert un chemin et dans la steppe des fleuves..., pour abreuver mon peuple, mon élu, le peuple que je me suis formé pour qu'il publie mes louanges ». Et ailleurs...: « Devant moi tout genou fléchira ; par moi jurera toute langue » (Is 43,19s; 45,23).

Il est impossible que tout cela n'arrive pas, parce que la prévoyance de Dieu n'est jamais en défaut ; ses desseins ne changent pas ; sa volonté est agissante et ses promesses ne sont pas erronées. Donc tous ceux que désignent ces paroles seront sauvés. Il dépose en effet ses lois dans leur conscience, il les inscrit avec son doigt dans leurs cœurs (Rm 2,15) ; ils accèdent à la connaissance de Dieu, non par le biais d'un enseignement humain, mais sous la direction du maître suprême : « Ainsi donc, ni celui qui plante n'est grand, ni celui qui arrose, mais celui qui donne la croissance : Dieu » (1Co 3,7)... A tous il est donné d'avoir un cœur changé, un jugement droit, une volonté droit également. Chez tous ces hommes Dieu fait naître la crainte, pour qu'ils soient instruits de ses commandements... Ils célèbrent la puissance de sa miséricorde, et les miracles qu'elle a accomplis : car Dieu les a élus, il en a fait ses fils,
ses héritiers de la nouvelle alliance (Jr 31,31).
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Jeudi 27 octobre 2011    l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyJeu 27 Oct 2011, 14:07

jeudi 27 octobre 2011
Le jeudi de la 30e semaine du temps ordinaire

St Frumence, évêque (IVème s.), Ste Émeline, religieuse († 1178)


Commentaire du jour
Julienne de Norwich : « Combien de fois j'ai voulu rassembler tes enfants »
Les lectures du jour

Rm 8,31b-39.


Il n'y a rien à dire de plus. Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?
Il n'a pas refusé son propre Fils, il l'a livré pour nous tous : comment pourrait-il avec lui ne pas nous donner tout ?
Qui accusera ceux que Dieu a choisis ? puisque c'est Dieu qui justifie.
Qui pourra condamner ? puisque Jésus Christ est mort ; plus encore : il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous.
Qui pourra nous séparer de l'amour du Christ ? la détresse ? l'angoisse ? la persécution ? la faim ? le dénuement ? le danger ? le supplice ?
L'Écriture dit en effet : C'est pour toi qu'on nous massacre sans arrêt, on nous prend pour des moutons d'abattoir.
Oui, en tout cela nous sommes les grands vainqueurs grâce à celui qui nous a aimés.
J'en ai la certitude : ni la mort ni la vie, ni les esprits ni les puissances, ni le présent ni l'avenir,
ni les astres, ni les cieux, ni les abîmes, ni aucune autre créature, rien ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu qui est en Jésus Christ notre Seigneur.


Ps 109(108),21-22.26-27.30-31.

Mais toi, Seigneur Dieu, agis pour moi à cause de ton nom. Ton amour est fidèle : délivre-moi.
Vois, je suis pauvre et malheureux ; au fond de moi, mon cœur est blessé.
Aide-moi, Seigneur mon Dieu : sauve-moi par ton amour !
Ils connaîtront que là est ta main, que toi, Seigneur, tu agis.

A pleine voix, je rendrai grâce au Seigneur, je le louerai parmi la multitude,
car il se tient à la droite du pauvre pour le sauver de ceux qui le condamnent.


Evangile de Luc 13,31-35.

A ce moment-là, quelques pharisiens s'approchèrent de Jésus pour lui dire : « Va-t'en, pars d'ici : Hérode veut te faire mourir. »
Il leur répliqua : « Allez dire à ce renard : Aujourd'hui et demain, je chasse les démons et je fais des guérisons ; le troisième jour, je suis au but.
Mais il faut que je continue ma route aujourd'hui, demain et le jour suivant, car il n'est pas possible qu'un prophète meure en dehors de Jérusalem.
Jérusalem, Jérusalem, toi qui tues les prophètes, toi qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois j'ai voulu rassembler tes enfants comme la poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous n'avez pas voulu !
Maintenant, Dieu abandonne votre Temple entre vos mains. Je vous le déclare : vous ne me verrez plus jusqu'au jour où vous direz : Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Commentaire du jour

Julienne de Norwich (1342-après 1416), recluse anglaise
Révélations de l'amour divin, ch. 31


« Combien de fois j'ai voulu rassembler tes enfants »

La soif spirituelle du Christ aura une fin. Voici sa soif : son désir intense d'amour envers nous qui durera jusqu'à ce que nous en soyons témoins au jugement dernier. Car les élus qui seront la joie et le bonheur de Jésus durant toute l'éternité sont encore en partie ici-bas, et, après nous, il y en aura d'autres jusqu'à ce dernier jour. Sa soif ardente est de nous posséder tous en lui, pour son grand bonheur –- c'est ce qu'il me semble, du moins...

En tant que Dieu, il est la béatitude parfaite, bonheur infini qui ne saurait être augmenté ni diminué... Mais la foi nous enseigne que, par son humanité, il a voulu subir sa Passion, souffrir toutes sortes de douleurs et mourir par amour pour nous et pour notre bonheur éternel... En tant qu'il est notre Tête, le Christ est glorifié et il ne saurait plus souffrir ; mais puisqu'il est aussi le Corps qui unit tous ses membres (Ep 1,23), il n'est pas encore complètement glorieux et impassible. C'est pourquoi il éprouve toujours ce désir et cette soif qu'il ressentait sur la croix (Jn 19,28) et qui étaient en lui de toute éternité, il me semble. Et ainsi en est-il maintenant et en sera-t-il jusqu'à ce que la dernière âme sauvée soit entrée en cette béatitude.

Oui, aussi véritablement qu'il y a en Dieu la miséricorde et la pitié, il y a en lui cette soif et ce désir. En vertu de ce désir qui est dans le Christ, nous aussi nous le désirons : sans cela aucune âme ne parvient au Ciel. Ce désir et cette soif procèdent, il me semble, de la bonté infinie de Dieu, comme sa miséricorde...; et cette soif persistera en
lui, tant que nous serons dans le besoin, nous attirant à sa béatitude.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire     l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyJeu 27 Oct 2011, 18:47

rosedumatin a écrit:
jeudi 27 octobre 2011
Le jeudi de la 30e semaine du temps ordinaire

St Frumence, évêque (IVème s.), Ste Émeline, religieuse († 1178)



Evangile de Luc 13,31-35.

A ce moment-là, quelques pharisiens s'approchèrent de Jésus pour lui dire : « Va-t'en, pars d'ici : Hérode veut te faire mourir. »
Il leur répliqua : « Allez dire à ce renard : Aujourd'hui et demain, je chasse les démons et je fais des guérisons ; le troisième jour, je suis au but.
Mais il faut que je continue ma route aujourd'hui, demain et le jour suivant, car il n'est pas possible qu'un prophète meure en dehors de Jérusalem.
Jérusalem, Jérusalem, toi qui tues les prophètes, toi qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois j'ai voulu rassembler tes enfants comme la poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous n'avez pas voulu !
Maintenant, Dieu abandonne votre Temple entre vos mains. Je vous le déclare : vous ne me verrez plus jusqu'au jour où vous direz : Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
.

Quel motif les pharisiens avaient-ils pour donner à Jésus cet avertissement ? On ne peut guère supposer qu'ils le faisaient par intérêt pour lui ; ni que ce conseil ne fût de leur part qu'une ruse destinée à hâter son arrivée en Judée et à Jérusalem, où tant de dangers l'attendaient.

La réponse de Jésus s'adressant directement à Hérode prouve qu'il considère les paroles des pharisiens comme un message de la part de ce prince. Et il n'y a pas lieu de douter de la réalité de ce message. Hérode, qui avait une crainte superstitieuse de Jésus, ne voulait pas réellement le faire mourir, d'autant moins que sa conscience lui reprochait encore le meurtre de Jean-Baptiste ; mais comme les miracles du Sauveur lui inspiraient de la crainte, il emploie les pharisiens, dont il connaissait la haine contre Jésus, pour l'éloigner des contrées qu'il gouvernait.


Jésus fait donc répondre solennellement à Hérode, non seulement que bientôt il ne sera plus pour lui un sujet de crainte, mais que, pour sa vie sur la terre, tout sera accompli.

On devine bien à quoi Jésus pense en disant cela !
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Vendredi 28 octobre 2011    l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyJeu 27 Oct 2011, 22:03

Evangile de Luc - chapitre 6 - versets 12 à 19

Jésus choisit les Douze

12 En ces jours-là Jésus partit prier dans la montagne et il passa la nuit en prière avec Dieu. 13 Puis, quand vint le jour, il appela ses disciples et il en choisit douze à qui il donna le nom d’apôtres :

14 Simon, auquel il donna le nom de Pierre, André, son frère, Jacques, Jean, Philippe, Barthélemy, 15 Matthieu, Thomas, Jacques fils d’Alphée, Simon, appelé le Zélote, 16 Judas fils de Jacques, et Judas Iscariote, celui qui devait le trahir.

L’appel à la foule
17 Jésus descendit avec eux et s’arrêta dans la plaine. Il y avait là un nombre impressionnant de disciples et une foule nombreuse venue de toute la Judée, de Jérusalem et des rives de Tyr et de Sidon. 18 Ils étaient venus pour l’entendre et pour être guéris de leurs maladies ; s’ils étaient tourmentés par des esprits impurs, il les rétablissait. 19 Toute cette foule cherchait à le toucher, parce qu’une force sortait de lui qui les guérissait tous.

Traduction Bible des Peuples.

Clé de lecture :

L'évangile du jour présente deux faits :

Le choix des douze et le désir de la foule de rencontrer Jésus.

Le choix des douze est précédé par une nuit de prière : Jésus prie pour choisir ceux qui seront ses témoins privilégiés.
Jésus leur donne le nom "d'Apôtres", c'est-à-dire "envoyés".

Les Apôtres ont été appelés pour poursuivre une mission, la même que Jésus avait reçue du Père.

Nul ne se déclare Apôtre : chacun le devient par appel du Christ, en demeurant avec lui et en accomplissant les mêmes oeuvres que lui. Les douze ne sont pas choisis en fonction de leur mérite : l'évangile prend soin déjà de préciser que l'un d'eux sera le traître.

Les critères des choix de Jésus ne sont pas indiqués; mais il apparaît que cette communauté d'Apôtres est très diversifiée et n'a pas pour seul but que le service.

Source : Prions en Eglise - Soeur Sophie Ramond
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire     l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyVen 28 Oct 2011, 09:54

Quel auditoire se trouve là réuni pour entendre le discours de Jésus ! Une foule nombreuse de ses disciples, c'est-à-dire de ceux qui s'assemblaient fréquemment autour de lui pour l'entendre, une grande multitude de peuple, accourue de toutes les contrées environnantes, soit pour l'entendre, soit pour être guéris de leurs maladies ; plusieurs de ces malheureux qui étaient en proie à la puissance des ténèbres : et ils étaient guéris.


Ceux même qui ne pouvaient pas attirer sur eux l'attention du Sauveur, au milieu de cette foule, cherchaient à le toucher, et ils éprouvaient qu'une puissance divine sortait de lui et les guérissait tous.

Jésus n'a nul besoin de rites ou de formules pour guérie, Sa Personne est miracle permanent !
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Samedi 29 octobre 2011    l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyVen 28 Oct 2011, 21:05

Le samedi de la 30e semaine du temps ordinaire

Saint(s) du jour : St Narcisse, évêque de Jérusalem (IIe s.)



Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 14,1.7-11.

Un jour de sabbat, Jésus était entré chez un chef des pharisiens pour y prendre son repas, et on l'observait.
Remarquant que les invités choisissaient les premières places, il leur dit cette parabole :
« Quand tu es invité à des noces, ne va pas te mettre à la première place, car on peut avoir invité quelqu'un de plus important que toi.
Alors, celui qui vous a invités, toi et lui, viendrait te dire : 'Cède-lui ta place',
et tu irais, plein de honte, prendre la dernière place. Au contraire, quand tu es invité, va te mettre à la dernière place. Alors, quand viendra celui qui t'a invité, il te dira : 'Mon ami, avance plus haut', et ce sera pour toi un honneur aux yeux de tous ceux qui sont à table avec toi.
Qui s'élève sera abaissé ; qui s'abaisse sera élevé. »

Commentaire du jour
Saint François d'Assise (1182-1226), fondateur des Frères mineurs
Première règle, § 17 (trad. Desbonnets et Vorreux, Documents, p. 71)


« Va te mettre à la dernière place »

Frères, gardons-nous de tout orgueil et de toute vaine gloire. Gardons-nous de la sagesse de ce monde et de la prudence égoïste. Car celui qui est esclave de ses tendances égoïstes met beaucoup de volonté et d'application à tenir des discours, mais beaucoup moins à passer aux actes : au lieu de rechercher la religion et la sainteté intérieures de l'esprit, il veut et il désire une religion et une sainteté extérieures bien visibles aux yeux des hommes. C'est d'eux que le Seigneur dit : « Je vous le dis en vérité, ils ont reçu leur récompense » (Mt 6,5). Celui, au contraire, qui est docile à l'esprit du Seigneur veut mortifier et humilier cette chair égoïste... Il s'applique à l'humilité et à la patience, à la pure simplicité et à la paix véritable de l'esprit ; ce qu'il désire toujours et par-dessus tout, c'est la crainte de Dieu, la sagesse de Dieu, et l'amour de Dieu, Père, Fils et Saint Esprit.

Tous les biens, rendons-les au Seigneur Dieu très-haut et souverain ; reconnaissons que tous les biens lui appartiennent ; rendons-lui grâces pour tout, puisque c'est de lui que procèdent tous les biens. Lui, le Dieu très-haut et souverain, le seul vrai Dieu, qu'il obtienne, qu'on lui rende, qu'il reçoive tous honneurs et respects, toutes louanges et bénédictions, toute reconnaissance et toute gloire : car tout bien est à lui, qui seul est bon.




Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire     l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptySam 29 Oct 2011, 17:01

Rosedumatin a écrit:


Le samedi de la 30e semaine du temps ordinaire

Saint(s) du jour : St Narcisse, évêque de Jérusalem (IIe s.)


Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 14,1.7-11.


Un jour de sabbat, Jésus était entré chez un chef des pharisiens pour y prendre son repas, et on l'observait.
Remarquant que les invités choisissaient les premières places, il leur dit cette parabole :
« Quand tu es invité à des noces, ne va pas te mettre à la première place, car on peut avoir invité quelqu'un de plus important que toi.
Alors, celui qui vous a invités, toi et lui, viendrait te dire : 'Cède-lui ta place',
et tu irais, plein de honte, prendre la dernière place. Au contraire, quand tu es invité, va te mettre à la dernière place. Alors, quand viendra celui qui t'a invité, il te dira : 'Mon ami, avance plus haut', et ce sera pour toi un honneur aux yeux de tous ceux qui sont à table avec toi.
Qui s'élève sera abaissé ; qui s'abaisse sera élevé. »

Commentaire du jour
Saint François d'Assise (1182-1226), fondateur des Frères mineurs
Première règle, § 17 (trad. Desbonnets et Vorreux, Documents, p. 71)


« Va te mettre à la dernière place »

Frères, gardons-nous de tout orgueil et de toute vaine gloire. Gardons-nous de la sagesse de ce monde et de la prudence égoïste. Car celui qui est esclave de ses tendances égoïstes met beaucoup de volonté et d'application à tenir des discours, mais beaucoup moins à passer aux actes.........................

L'humilité nécessaire à la charité active



Tout est dit dans ces quelques lignes ; [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] , ma chère ROSE ...
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire     l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptySam 29 Oct 2011, 17:02

mario-franc_lazur a écrit:
Rosedumatin a écrit:


Le samedi de la 30e semaine du temps ordinaire

Saint(s) du jour : St Narcisse, évêque de Jérusalem (IIe s.)


Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 14,1.7-11.


Un jour de sabbat, Jésus était entré chez un chef des pharisiens pour y prendre son repas, et on l'observait.
Remarquant que les invités choisissaient les premières places, il leur dit cette parabole :
« Quand tu es invité à des noces, ne va pas te mettre à la première place, car on peut avoir invité quelqu'un de plus important que toi.
Alors, celui qui vous a invités, toi et lui, viendrait te dire : 'Cède-lui ta place',
et tu irais, plein de honte, prendre la dernière place. Au contraire, quand tu es invité, va te mettre à la dernière place. Alors, quand viendra celui qui t'a invité, il te dira : 'Mon ami, avance plus haut', et ce sera pour toi un honneur aux yeux de tous ceux qui sont à table avec toi.
Qui s'élève sera abaissé ; qui s'abaisse sera élevé. »

Commentaire du jour
Saint François d'Assise (1182-1226), fondateur des Frères mineurs
Première règle, § 17 (trad. Desbonnets et Vorreux, Documents, p. 71)


« Va te mettre à la dernière place »

Frères, gardons-nous de tout orgueil et de toute vaine gloire. Gardons-nous de la sagesse de ce monde et de la prudence égoïste. Car celui qui est esclave de ses tendances égoïstes met beaucoup de volonté et d'application à tenir des discours, mais beaucoup moins à passer aux actes.........................

L'humilité nécessaire à la charité active



Tout est dit dans ces quelques lignes ; [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] , ma chère ROSE ...

 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 189259
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Dimanche 30 octobre 2011    l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyDim 30 Oct 2011, 15:31

dimanche 30 octobre 2011
Trente-et-unième dimanche du temps ordinaire

Bx Ange d'Acri († 1739), Bse. Bienvenue Bojani (1225-1292)


Commentaire du jour
Saint Paschase Radbert : « Si moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres » (Jn 13,14)

Les lectures du jour

Malachie 1,14b.2,1-2b.8-10.


Je suis le Grand Roi, dit le Seigneur de l'univers, et mon Nom inspire la crainte parmi les nations.
Maintenant, prêtres, à vous cet avertissement :
Si vous n'écoutez pas, si vous ne prenez pas à cœur de glorifier mon Nom - déclare le Seigneur de l'univers - j'enverrai sur vous la malédiction, je maudirai les bénédictions que vous prononcerez.
Vous vous êtes écartés de la route, vous avez fait de la Loi une occasion de chute pour la multitude, vous avez perverti mon Alliance avec vous, déclare le Seigneur de l'univers.
A mon tour je vous ai déconsidérés, abaissés devant tout le peuple, puisque vous n'avez pas suivi mes chemins, mais agi avec partialité en accommodant la Loi.
Et nous, le peuple de Dieu, n'avons-nous pas tous un seul Père ? N'est-ce pas un seul Dieu qui nous a créés ? Pourquoi nous trahir les uns les autres, profanant ainsi l'Alliance de nos pères ?


Ps 131(130),1.2.3.


Seigneur, je n'ai pas le cœur fier ni le regard ambitieux ; je ne poursuis ni grands desseins, ni merveilles qui me dépassent.
Non, mais je tiens mon âme égale et silencieuse ; mon âme est en moi comme un enfant, comme un petit enfant contre sa mère.
Attends le Seigneur, Israël, maintenant et à jamais.


1 Thess. 2,7b-9.13.


alors que nous aurions pu nous imposer en qualité d'Apôtres du Christ. Au contraire, avec vous nous avons été pleins de douceur, comme une mère qui entoure de soins ses nourrissons.
Ayant pour vous une telle affection, nous voudrions vous donner non seulement l'Évangile de Dieu, mais tout ce que nous sommes, car vous nous êtes devenus très chers.
Vous vous rappelez, frères, nos peines et nos fatigues : c'est en travaillant nuit et jour, pour n'être à la charge d'aucun d'entre vous, que nous vous avons annoncé l'Évangile de Dieu.
Et voici pourquoi nous ne cessons de rendre grâce à Dieu. Quand vous avez reçu de notre bouche la parole de Dieu, vous l'avez accueillie pour ce qu'elle est réellement : non pas une parole d'hommes, mais la parole de Dieu qui est à l'œuvre en vous, les croyants.


Evangile de Matthieu 23,1-12.

Jésus déclarait à la foule et à ses disciples :
« Les scribes et les pharisiens enseignent dans la chaire de Moïse.
Pratiquez donc et observez tout ce qu'ils peuvent vous dire. Mais n'agissez pas d'après leurs actes, car ils disent et ne font pas.
Ils lient de pesants fardeaux et en chargent les épaules des gens ; mais eux-mêmes ne veulent pas les remuer du doigt.
Ils agissent toujours pour être remarqués des hommes : ils portent sur eux des phylactères très larges et des franges très longues ;
ils aiment les places d'honneur dans les repas, les premiers rangs dans les synagogues,
les salutations sur les places publiques, ils aiment recevoir des gens le titre de Rabbi.
Pour vous, ne vous faites pas donner le titre de Rabbi, car vous n'avez qu'un seul enseignant, et vous êtes tous frères.
Ne donnez à personne sur terre le nom de père, car vous n'avez qu'un seul Père, celui qui est aux cieux.
Ne vous faites pas non plus appeler maîtres, car vous n'avez qu'un seul maître, le Christ.
Le plus grand parmi vous sera votre serviteur.
Qui s'élèvera sera abaissé, qui s'abaissera sera élevé.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Commentaire du jour

Saint Paschase Radbert (?-v. 849), moine bénédictin
Commentaire sur l'évangile de Matthieu, 10, 23; CCM 56B, 1112 (trad. Delhougne, Les Pères commentent, p. 152)


« Si moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres » (Jn 13,14)

« Qui s'abaissera sera élevé. » Non seulement le Christ a dit à ses disciples de ne pas se faire appeler maîtres et de ne pas aimer les premières places dans les repas ni aucun autre honneur, mais il a donné lui-même, en sa personne, l'exemple et le modèle de l'humilité. Alors que le nom de maître lui est donné non par complaisance mais par droit de nature, car « tout subsiste par lui » (Col 1,17), par son entrée dans la chair il nous a communiqué un enseignement qui nous conduit tous à la vraie vie et, parce qu'il est plus grand que nous, il nous a « réconciliés avec
Dieu » (Rm 5,10). Comme s'il nous disait : N'aimez pas les premiers honneurs, ne désirez pas vous faire appeler maîtres, de même que « ce n'est pas moi qui recherche ma gloire, il y a quelqu'un qui la recherche » (Jn 8,50). Tenez vos regards fixés sur moi, « car le Fils de l'homme n'est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie pour la multitude » (Mt 20,28).

Assurément, dans ce passage de l'Évangile, le Seigneur instruit non seulement ses disciples, mais aussi les chefs des Églises, leur prescrivant à tous de ne pas se laisser entraîner par l'avidité à rechercher les honneurs. Au contraire, que « celui qui veut devenir grand » soit le premier à se faire comme lui « le serviteur de tous » (Mt 20,26-27).
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire     l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyDim 30 Oct 2011, 17:42

rosedumatin a écrit:
Evangile de Matthieu 23,1-12.

Jésus déclarait à la foule et à ses disciples :
« Les scribes et les pharisiens enseignent dans la chaire de Moïse.
Pratiquez donc et observez tout ce qu'ils peuvent vous dire. Mais n'agissez pas d'après leurs actes, car ils disent et ne font pas.
Ils lient de pesants fardeaux et en chargent les épaules des gens ; mais eux-mêmes ne veulent pas les remuer du doigt.
Ils agissent toujours pour être remarqués des hommes : ils portent sur eux des phylactères très larges et des franges très longues ;
ils aiment les places d'honneur dans les repas, les premiers rangs dans les synagogues,
les salutations sur les places publiques, ils aiment recevoir des gens le titre de Rabbi.
Pour vous, ne vous faites pas donner le titre de Rabbi, car vous n'avez qu'un seul enseignant, et vous êtes tous frères.
Ne donnez à personne sur terre le nom de père, car vous n'avez qu'un seul Père, celui qui est aux cieux.
Ne vous faites pas non plus appeler maîtres, car vous n'avez qu'un seul maître, le Christ.
Le plus grand parmi vous sera votre serviteur.
Qui s'élèvera sera abaissé, qui s'abaissera sera élevé.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


L'humilité nécessaire, et par voie de conséquence, la condamnation de toute hypocrise, qui est toujours un manque de franchise et d'humilité...

Oui, proclame Jésus, il ne suffit pas de dire "Un tel est mon maître !", pour être un vrai disciple de ce maître là ! Pour être le disciple d’un maître, il ne suffit pas de le nommer, il faut suivre ses instructions, ses conseils ou ses commandements .

Or Jésus ne se considère pas comme un maître qui aurait accès par lui-même à la Vérité. La Vérité de Jésus est la Vérité du Père, que Jésus, Parole du Père, fait connaître à ses disciples et à tous ceux qui l’écoutent. Jésus n’est que la Parole de DIEU, de même que le Coran, pour les Musulmans, est la Parole de DIEU.

"Être hypocrite", c’est dire à voix haute "tu es mon maître", mais en n’en faisant qu’à sa tête par derrière !!!!!

Les miracles des hypocrites, oui, Jésus les renie, les exorcismes des hypocrites, oui, Jésus les renie, les grimaces hypocrites, qui se veulent sourire mais ne sont que du fiel, oui, Jésus les renie, qui ne sont que des oeuvres du démon !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Lundi 31 octobre 2011    l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyLun 31 Oct 2011, 09:22

lundi 31 octobre 2011
Le lundi de la 31e semaine du temps ordinaire

St Quentin, martyr (IIIème s.), St Alphonse Rodriguez, jésuite († 1617)



Evangile selon Luc 14,12-14.

Jésus était entré chez un chef des pharisiens pour y prendre son repas. Il disait à celui qui l'avait invité : " Quand tu donneras un déjeuner ou un dîner, n'invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni de riches voisins; sinon, eux aussi t'inviteraient en retour, et la politesse te serait rendue.
Au contraire, quand tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles ;
et tu seras heureux, parce qu'ils n'ont rien à te rendre : cela te sera rendu à la résurrection des justes. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Commentaire du jour

Saint Vincent de Paul (1581-1660), prêtre, fondateur de communautés religieuses
Extrait du rapport sur l'état des œuvres 11/07/1657


« Invite les pauvres »

C'est honorer notre Seigneur que d'entrer en ses sentiments, de les estimer, de faire ce qu'il a fait et d'exécuter ce qu'il a ordonné. Or ses sentiments les plus grands ont été le soin des pauvres pour les guérir, les consoler, les secourir et les recommander ; c'était là son affection. Et lui-même a voulu naître pauvre, recevoir en sa compagnie des pauvres, servir les pauvres, se mettre à la place des pauvres, jusqu'à dire que le bien et le mal que nous ferons aux pauvres, il le tiendra fait à sa personne divine (Mt 25,40). Quel plus tendre amour pouvait-il témoigner pour les pauvres ! Et quel amour, je vous prie, pouvons-nous avoir pour lui, si nous n'aimons pas ce qu'il a aimé ? Tant y a, c'est l'aimer de la bonne sorte que d'aimer les pauvres ; c'est le bien servir, et c'est l'honorer comme il faut que de l'imiter...

Or, si ce débonnaire Sauveur se tient honoré de cette imitation, combien plus devons-nous tenir à grand honneur de nous rendre en cela semblables à lui ! Ne vous semble-t-il pas que voilà un motif très puissant pour renouveler en vous votre première ferveur ? Pour moi, je pense que nous devons nous offrir aujourd'hui à sa divine Majesté..., en sorte que l'on puisse dire désormais de vous que c'est « la charité de Jésus Christ qui vous presse » (2Co 5,14).
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Mardi 1er novembre 2011    l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 EmptyMar 01 Nov 2011, 09:11

mardi 01 novembre 2011
Solennité de la Toussaint

Tous les saints - Solennité



Commentaire du jour
Baudouin de Ford : « Je crois à la communion des saints »

Les lectures du jour

Apoc. 7,2-4.9-14.

Moi, Jean, j’ai vu un ange qui montait du côté où le soleil se lève, avec le sceau qui imprime la marque du Dieu vivant ; d’une voix forte, il cria aux quatre anges qui avaient reçu le pouvoir de dévaster la terre et la mer :
« Ne dévastez pas la terre, ni la mer, ni les arbres, avant que nous ayons marqué du sceau le front des serviteurs de notre Dieu. »
Et j'entendis le nombre de ceux qui étaient marqués du sceau : ils étaient cent quarante-quatre mille, de toutes les tribus des fils d'Israël.
Après cela, j'ai vu une foule immense, que nul ne pouvait dénombrer, une foule de toutes nations, races, peuples et langues. Ils se tenaient debout devant le Trône et devant l'Agneau, en vêtements blancs, avec des palmes à la main.
Et ils proclamaient d'une voix forte : « Le salut est donné par notre Dieu, lui qui siège sur le Trône, et par l'Agneau ! »
Tous les anges qui se tenaient en cercle autour du Trône, autour des Anciens et des quatre Vivants, se prosternèrent devant le Trône, la face contre terre, pour adorer Dieu.
Et ils disaient : « Amen ! Louange, gloire, sagesse et action de grâce, honneur, puissance et force à notre Dieu, pour les siècles des siècles ! Amen ! »
L'un des Anciens prit alors la parole et me dit : « Tous ces gens vêtus de blanc, qui sont-ils, et d'où viennent-ils ? »
Je lui répondis : « C'est toi qui le sais, mon seigneur. » Il reprit : « Ils viennent de la grande épreuve ; ils ont lavé leurs vêtements, ils les ont purifiés dans le sang de l'Agneau.


Ps 24(23),1-2.3-4ab.5-6.

Au Seigneur, le monde et sa richesse,
la terre et tous ses habitants !
C'est lui qui l'a fondée sur les mers
et la garde inébranlable sur les flots.

Qui peut gravir la montagne du Seigneur
et se tenir dans le lieu saint ?
L'homme au cœur pur, aux mains innocentes,
qui ne livre pas son âme aux idoles.

Il obtient, du Seigneur, la bénédiction,
et de Dieu son Sauveur, la justice.
Voici le peuple de ceux qui le cherchent !
Voici Jacob qui recherche ta face !



1 Jn 3,1-3.

Mes bien-aimés, voyez comme il est grand, l'amour dont le Père nous a comblés : il a voulu que nous soyons appelés enfants de Dieu - et nous le sommes. Voilà pourquoi le monde ne peut pas nous connaître : puisqu'il n'a pas découvert Dieu.
Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu, mais ce que nous serons ne paraît pas encore clairement. Nous le savons : lorsque le Fils de Dieu paraîtra, nous serons semblables à lui parce que nous le verrons tel qu'il est.
Et tout homme qui fonde sur lui une telle espérance se rend pur comme lui-même est pur.


Evangile de Matthieu 5,1-12a.

Quand Jésus vit la foule qui le suivait, il gravit la montagne. Il s'assit, et ses disciples s'approchèrent.
Alors, ouvrant la bouche, il se mit à les instruire. Il disait :
« Heureux les pauvres de cœur : le Royaume des cieux est à eux !
Heureux les doux : ils obtiendront la terre promise !
Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés !
Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice : ils seront rassasiés !
Heureux les miséricordieux : ils obtiendront miséricorde !
Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu !
Heureux les artisans de paix : ils seront appelés fils de Dieu !
Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le Royaume des cieux est à eux !
Heureux serez-vous si l'on vous insulte, si l'on vous persécute et si l'on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi.
Réjouissez-vous, soyez dans l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux ! C'est ainsi qu'on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Commentaire du jour

Baudouin de Ford (?-v. 1190), abbé cistercien, puis évêque
Traité de la vie cénobitique ; PL 204, 544s (trad. Lubac, Catholicisme, p. 308 rev.)


« Je crois à la communion des saints »

Frères bien-aimés, veillons avec soin à tout ce qui touche à notre vie commune, « conservant l'unité de l'esprit dans le lien de la paix » par « la grâce de notre Seigneur Jésus Christ et l'amour de Dieu et la communion du Saint Esprit » (Ep 4,3; 2Co 13,13). De l'amour de Dieu procède l'unité de l'esprit ; de la grâce de notre Seigneur Jésus Christ, le lien
de la paix ; de la communion du Saint Esprit, cette communion qui est nécessaire à ceux qui vivent en commun... « Je crois, Seigneur, en l'Esprit Saint, en la sainte Église catholique, en la communion des saints » (Credo). Là est mon espérance, là est ma confiance, là est toute ma sécurité dans la confession de ma foi... S'il m'est donné, Seigneur, de «
t'aimer et d'aimer mon prochain » (Mt 22,37-39), bien que mes mérites soient de peu, mon espérance s'élève bien au-dessus. J'ai confiance que par la communion de la charité, les mérites des saints me seront utiles et qu'ainsi la communion des saints suppléera à mon insuffisance et à mon imperfection... La charité dilate notre espérance jusqu'à la communion des saints, dans la communion des récompenses. Mais celle-ci concerne les temps
futurs : c'est la communion de la gloire qui sera révélée en nous. Il y a donc trois communions : la communion de la nature, à laquelle s'estajoutée la communion de la faute...; la communion de la grâce ; et enfin celle de la gloire. Par la communion de la grâce, la communion de la nature commence d'être rétablie et celle de la faute est exclue ; mais par la communion de la gloire, celle de la nature sera réparée en perfection et la colère de Dieu sera tout à fait exclue, lorsque « Dieu essuiera toute larme des yeux » des saints (Is 25,8; Ap 21,4). Alors tous les saints auront comme « un seul cœur et une seule âme » ; et « toutes choses leur seront communes », car Dieu sera « tout en tous » (Ac 4,32; 1Co 15,28). Pour que nous parvenions à cette communion et que nous nous rassemblions dans l'un, « que la grâce de notre Seigneur Jésus Christ, et l'amour de Dieu, et la communion du Saint Esprit soit toujours avec nous tous. "Amen ".
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
Contenu sponsorisé




 l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire     l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire  - Page 20 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
l'Evangile de ce jour : lecture et commentaire
Revenir en haut 
Page 20 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: SPIRITUALITE CHRETIENNE et THEOLOGIE CHRETIENNE-
Sauter vers: