Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS
Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
Le Deal du moment : -38%
Ventilateur de table Rowenta VU2310F0
Voir le deal
19.91 €
Le deal à ne pas rater :
Promos Nike : Jusqu’à -50% de réduction !
Voir le deal

 

 Les silences de Dieu

Aller en bas 
+2
mario-franc_lazur
rosedumatin
6 participants
AuteurMessage
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin



Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  EmptyVen 22 Mai 2015, 18:28

Le silence de Dieu dans la Bible


Les silences de Dieu sont nombreux dans la bible. Ils aident les homme sà traverser les moments d'incertitude, ils éprouvent leur foi. Publié le 9 juillet 2014.


Jésus, en tout cas, fait l'expérience de l'abandon du Père au cours de sa Passion et sur la croix. Il reprend la plaintes des pauvres qui, dans les psaumes, disent leur désarroi devant le silence de Dieu. Ils s'en plaignent souvent. Les psalmistes ne se résignent pas au silence de Dieu : leur plainte fait partie de leur prière.



"Quand je crie, réponds-moi, Dieu, ma justice !" (4,2)

"Mon Dieu, je t'appelle tout le jour, et tu ne réponds pas." (22,3)

"Écoute, Seigneur, réponds-moi, car je suis pauvre et malheureux." (86,9)

"Vite, réponds-moi, Seigneur. Je suis à bout de souffle ! Ne me cache pas ton visage." (143,7)


Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin



Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Re: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  EmptyVen 22 Mai 2015, 18:29


Ce que demandent les auteurs des psaumes, je crois, c'est moins une parole audible qu'une réponse visible, une intervention en faveur de celui qui le prie ou du peuple qui crie vers lui. À celui dont ils disent : "Il parle et cela est, il commande et cela existe" (Ps 33,9), ils demandent une parole "performative", comme disent les linguistes 1 : "Fais que j'entende au matin ton amour" (Ps 143,8). Telle est la parole que demandent les psaumes, active et efficace, cette parole dont le Seigneur dit: "Elle ne retourne pas vers moi sans résultat, sans avoir exécuté ce qui me plaît et fait aboutir ce pour quoi je l'avais envoyée" (Isaïe 55,11).

Lu sur : croire.com
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin



Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Re: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  EmptyVen 22 Mai 2015, 18:30

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Pape François
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
Invité
Invité




Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Re: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  EmptyVen 22 Mai 2015, 20:20

rosedumatin a écrit:
Le silence de Dieu dans la Bible


Les silences de Dieu sont nombreux dans la bible. Ils aident les homme sà traverser les moments d'incertitude, ils éprouvent leur foi. Publié le 9 juillet 2014.


Jésus, en tout cas, fait l'expérience de l'abandon du Père au cours de sa Passion et sur la croix. Il reprend la plaintes des pauvres qui, dans les psaumes, disent leur désarroi devant le silence de Dieu. Ils s'en plaignent souvent. Les psalmistes ne se résignent pas au silence de Dieu : leur plainte fait partie de leur prière.



"Quand je crie, réponds-moi, Dieu, ma justice !" (4,2)

"Mon Dieu, je t'appelle tout le jour, et tu ne réponds pas." (22,3)

"Écoute, Seigneur, réponds-moi, car je suis pauvre et malheureux." (86,9)

"Vite, réponds-moi, Seigneur. Je suis à bout de souffle ! Ne me cache pas ton visage." (143,7)



Oui c'est vrai ma chère Rose c'est ce que j'ai remarqué moi aussi ! Nous pouvons nous plaindre a Dieu en tout temps comme dans les psaumes.

"Relève ma grandeur, Console-moi de nouveau !"(psaume 71,21)


Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Re: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  EmptyJeu 16 Juil 2015, 16:26

rosedumatin a écrit:
Le silence de Dieu dans la Bible


Les silences de Dieu sont nombreux dans la bible. Ils aident les homme sà traverser les moments d'incertitude, ils éprouvent leur foi. Publié le 9 juillet 2014.


Jésus, en tout cas, fait l'expérience de l'abandon du Père au cours de sa Passion et sur la croix. Il reprend la plaintes des pauvres qui, dans les psaumes, disent leur désarroi devant le silence de Dieu. Ils s'en plaignent souvent. Les psalmistes ne se résignent pas au silence de Dieu : leur plainte fait partie de leur prière.



"Quand je crie, réponds-moi, Dieu, ma justice !" (4,2)

"Mon Dieu, je t'appelle tout le jour, et tu ne réponds pas." (22,3)

"Écoute, Seigneur, réponds-moi, car je suis pauvre et malheureux." (86,9)

"Vite, réponds-moi, Seigneur. Je suis à bout de souffle ! Ne me cache pas ton visage." (143,7)

Oui, chère ROSE, DIEU est silence !!!

Et pourtant les Chrétiens disent que DIEU est Providence ....

Je pense pouvoir résoudre, en ce qui me concerne, cette contradiction, grâce aux notions de cause première et de causes secondes . Prenons l'exemple d'un tremblement de terre. Qu'est-ce qui le provoque? L'action directe de Dieu ? Non, puisque ce sont des phénomènes de compression de plaques tectoniques facilement analysables. Ces phénomènes sont les causes secondes., ainsi que tous les phénomènes physico-chimiques et autres qui nous entourent.

La cause première, c'est Dieu, qui, Energie Spirituelle Créatrice, a créé et crée sans cesse l'énergie matérielle dans laquelle nous baignons.

C'est ainsi que je vois les choses. Cette énergie matérielle a en elle-même toutes les lois physico-chimiques, magnétiques, etc... qui lui ont permis d'accéder à la vie, puis à la pensée réfléchie.

Dieu n'intervient plus dans ces lois, car ce serait se déjuger (sauf dans des cas exceptionnels, appelés "miracles", comme la naissance virginale de Jésus).


Tout cela pour dire qu'on ne peut reprocher à DIEU Son silence, même au temps de la shoah, même au temps des malheurs de Haïti, ou des Philippines, car DIEU respecte cette liberté humaine qu'Il a voulue, et DIEU respecte Sa création et Ses lois ( exemple le mouvement des plaques tectoniques)... Et les malheurs de la Syrie sont le fait de la seule liberté des hommes !...


Et la Providence, me diras-tu ??? Elle est dans cette facuté qu'ont les croyants de croire et de le vérifier que d'un mal un bien toujours sort, si on le demande à DIEU ....


Fraternellement
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin



Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Re: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  EmptyJeu 16 Juil 2015, 16:48

mario-franc_lazur a écrit:


Et la Providence, me diras-tu ??? Elle est dans cette facuté qu'ont les croyants de croire et de le vérifier que d'un mal un bien toujours sort, si on le demande à DIEU ....


Fraternellement

Je cite Denis Biju-Duval , prêtre de Dijon diplômé de l'école centrale de Paris. Il est professeur de théologie à l' Université du Latran à Rome :



" La foi chrétienne insiste sur un point : Dieu n'est pas l' auteur du mal.

Il n'a pas créé l'homme dans l'état de fragilité, de souffrance et de mort qui est le sien aujourd'hui. Les textes bibliques parlent à ce sujet d'une "entrée" du péché , du mal, et de la mort à l' instigation du diable, dans une humanité que Dieu avait créée au départ heureuse et harmonieuse.
Mais l' homme est vraiment responsable : il aurait pu ne pas céder au tentateur, tout le rapport des hommes avec Dieu, avec le monde, avec eux-mêmes et les uns avec les autres, s'en est trouvé blessé et déséquilibré.

Depuis, c'est cet état blessé et mortel que les hommes se transmettent de génération en génération. Et qui touche aussi la nature , qui produit elle aussi des choses mauvaises (maladies, catastrophes etc ......)


fin de citation.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
brigit

brigit



Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Re: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  EmptyJeu 16 Juil 2015, 21:23

Merci pour vos sujets rosedumatin Cool
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin



Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Re: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  EmptyVen 17 Juil 2015, 09:14

brigit a écrit:
Merci pour vos sujets rosedumatin Cool  


Les silences de Dieu  175602 chère Brigit !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Re: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  EmptySam 18 Juil 2015, 18:45

rosedumatin a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:


Et la Providence, me diras-tu ??? Elle est dans cette facuté qu'ont les croyants de croire et de le vérifier que d'un mal un bien toujours sort, si on le demande à DIEU ....


Fraternellement

Je cite Denis Biju-Duval , prêtre de Dijon diplômé de l'école centrale de Paris. Il est professeur de théologie à l' Université du Latran à Rome :



" La foi chrétienne insiste sur un point : Dieu n'est pas l' auteur du mal.

Il n'a pas créé l'homme dans l'état de fragilité, de souffrance et de mort qui est le sien aujourd'hui. Les textes bibliques parlent à ce sujet  d'une "entrée" du péché , du mal, et de la mort à l' instigation du diable, dans une humanité que Dieu avait créée au départ heureuse et harmonieuse.
Mais l' homme est vraiment responsable : il aurait pu ne pas céder au tentateur, tout le rapport des hommes avec Dieu, avec le monde, avec eux-mêmes et les uns avec les autres, s'en est trouvé blessé et déséquilibré.

Depuis, c'est cet état blessé et mortel que les hommes se transmettent de génération en génération. Et qui touche aussi la nature , qui produit elle aussi des choses mauvaises (maladies, catastrophes etc ......)


fin de citation.


La souffrance vient de l'homme qui, faisant souffrir l'homme, fait souffrir Dieu.
De fait, l'homme a donné à Dieu ce qu'il ne voulait, ni pour Lui, ni pour nous : la souffrance.


C'est le silence de DIEU, nécessaire , car Son Verbe, par qui tout a été fait, quelque part aurait donc eu tort de donner la liberté à Ses créatures !

Mais c'est justement par amour que DIEU nous a créé libres, et cette liberté se retourne contre lui, car la haine a pris possession de Ses enfants chéris !!!!!

DIEU Se lamente et Il est venu sur terre par Son Verbe, pour nous le dire qu'Il se lamentait !!!


Fraternellement



Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Invité
Invité




Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Re: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  EmptyLun 20 Juil 2015, 18:49

rosedumatin a écrit:
Le silence de Dieu dans la Bible


Les silences de Dieu sont nombreux dans la bible. Ils aident les homme sà traverser les moments d'incertitude, ils éprouvent leur foi. Publié le 9 juillet 2014.


Jésus, en tout cas, fait l'expérience de l'abandon du Père au cours de sa Passion et sur la croix. Il reprend la plaintes des pauvres qui, dans les psaumes, disent leur désarroi devant le silence de Dieu. Ils s'en plaignent souvent. Les psalmistes ne se résignent pas au silence de Dieu : leur plainte fait partie de leur prière.



"Quand je crie, réponds-moi, Dieu, ma justice !" (4,2)

"Mon Dieu, je t'appelle tout le jour, et tu ne réponds pas." (22,3)

"Écoute, Seigneur, réponds-moi, car je suis pauvre et malheureux." (86,9)

"Vite, réponds-moi, Seigneur. Je suis à bout de souffle ! Ne me cache pas ton visage." (143,7)




Il est fréquent qu'on invoque Dieu et qu' il ne réponde pas, ou plutôt semble ne pas répondre,
car je me demande s'il ne répond pas ou bien si nous ne l'entendons pas.
Ceci serait une réponse que je ferais à un croyant.

C'est pareil pour les non-croyants dans les rangs desquels je me trouve épisodiquement. Eux aussi ont des désirs et des voeux sur la réalité  douloureuse qui n'est pas conforme à ce qu'ils aimeraient et ma réponse serait semblable.
On peut s'épuiser à espérer une réponse conforme à nos voeux au lieu de se dire "que puis-je faire avec la réalité telle qu'elle est?"
Parfois la réponse de la providence est très différente de ce qu'on avait imaginé. Il faut regarder dans une autre direction, se consoler soi-même.
Facile à dire. Mais finalement y a-t-il une autre option?
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Re: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  EmptyLun 20 Juil 2015, 19:16


LU dans [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Avec la Shoah, s’est posée la question du mal radical, indicible. Avec en corolaire celle de la toute-puissance de Dieu. Qui est ce Dieu qui laisse exterminer plus de cinq millions de Juifs, hommes, femmes et enfants, qui permet la monstruosité sans intervenir, qui reste silencieux, comme absent, ou au moins indifférent ? Peut-on encore imaginer qu’il est un Dieu d’amour ?

Le premier à poser la question en termes radicalement nouveaux est le philosophe juif Hans Jonas. Dans son petit livre "Le concept de Dieu après Auschwitz", il s’interroge sur ce Dieu qui « laissa faire » et conçoit plusieurs hypothèses qui ont beaucoup marqué la théologie de la seconde moitié du XXe siècle. Dieu, dit-il, a abandonné sa toute-puissance pour créer le monde. Et cet abandon a affecté son état. S’il n’est pas intervenu durant les atrocités de l’Holocauste, ce n’est pas qu’il ne le voulait pas mais qu’il ne le pouvait pas. Cette intuition d’un Dieu qui a renoncé à sa puissance pour faire advenir le monde, mais qui se soucie de l’homme, rejoint celles de théologiens protestants comme Dietrich Bonhoeffer : « Seul un Dieu faible peut nous venir en aide » ou Wilfred Monod (« Dieu s’efforce et ne réussit pas toujours. Quel soulagement de le croire ! ») Ce dernier précisait que Dieu n’avait pas encore réalisé sa toute-puissance, qu’il n’existait pas encore en plénitude, et que sa puissance était en puissance. Du coup, nous dit encore Hans Jonas, si Dieu, après s’être entièrement donné dans le monde en devenir, n’a plus rien à offrir, c’est maintenant à l’homme de donner.

Cette idée selon laquelle c’est l’homme qui peut aider Dieu a été exprimée aussi de façon très émouvante par la jeune philosophe juive hollandaise Etty Hillesum, victime elle-même de la Shoah (Une vie bouleversée, Journal, 1941-43, Ed. du Seuil, 1985). Cette manière de considérer Dieu donne donc tout son poids à l’action et la responsabilité de l’homme, donc à la valeur de l’humanité. C’est à cette même conclusion que conduit le philosophe Paul Ricœur dans son livre intitulé Le mal. Il écrit, au terme d’un parcours qui l’a conduit à présenter les différentes formes de rationalité que la question du mal a suscitées dans l’histoire de la pensée : « Pour l’action, le mal est avant tout ce qui ne devrait pas être, mais doit être combattu. En ce sens, l’action renverse l’orientation du regard. Sous l’emprise du mythe, la pensée spéculative est tirée en arrière vers l’origine : d’où vient le mal ? demande-t-elle. La réponse – non la solution – de l’action, c’est : que faire contre le mal ? Le regard est ainsi tourné vers l’avenir, par l’idée d’une tâche à accomplir, qui réplique à celle d’une origine à découvrir. »

Sophie de Villeneuve
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Invité
Invité




Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Re: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  EmptyLun 20 Juil 2015, 19:25

rosedumatin a écrit:
Le silence de Dieu dans la Bible


Les silences de Dieu sont nombreux dans la bible. Ils aident les homme sà traverser les moments d'incertitude, ils éprouvent leur foi. Publié le 9 juillet 2014.


Jésus, en tout cas, fait l'expérience de l'abandon du Père au cours de sa Passion et sur la croix. Il reprend la plaintes des pauvres qui, dans les psaumes, disent leur désarroi devant le silence de Dieu. Ils s'en plaignent souvent. Les psalmistes ne se résignent pas au silence de Dieu : leur plainte fait partie de leur prière.



"Quand je crie, réponds-moi, Dieu, ma justice !" (4,2)

"Mon Dieu, je t'appelle tout le jour, et tu ne réponds pas." (22,3)

"Écoute, Seigneur, réponds-moi, car je suis pauvre et malheureux." (86,9)

"Vite, réponds-moi, Seigneur. Je suis à bout de souffle ! Ne me cache pas ton visage." (143,7)



Ou ça me rappel le bouquin que j'ai lu de C.R Swindoll sur le personnage de Esther dans la bible, il disait que l'Histoire d'Esther est la seule où il n'est pas parlé une seule fois de Dieu, Dieu est caché, il semble silence mais ses réponses transparaissent au travers des circonstances.

Wink
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin



Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Re: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  EmptyLun 20 Juil 2015, 19:50

mario-franc_lazur a écrit:

LU dans [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Avec la Shoah, s’est posée la question du mal radical, indicible. Avec en corolaire celle de la toute-puissance de Dieu. Qui est ce Dieu qui laisse exterminer plus de cinq millions de Juifs, hommes, femmes et enfants, qui permet la monstruosité sans intervenir, qui reste silencieux, comme absent, ou au moins indifférent ? Peut-on encore imaginer qu’il est un Dieu d’amour ?

Le premier à poser la question en termes radicalement nouveaux est le philosophe juif Hans Jonas. Dans son petit livre "Le concept de Dieu après Auschwitz", il s’interroge sur ce Dieu qui « laissa faire » et conçoit plusieurs hypothèses qui ont beaucoup marqué la théologie de la seconde moitié du XXe siècle. Dieu, dit-il, a abandonné sa toute-puissance pour créer le monde. Et cet abandon a affecté son état. S’il n’est pas intervenu durant les atrocités de l’Holocauste, ce n’est pas qu’il ne le voulait pas mais qu’il ne le pouvait pas. Cette intuition d’un Dieu qui a renoncé à sa puissance pour faire advenir le monde,  mais qui se soucie de l’homme, rejoint celles de théologiens protestants comme Dietrich Bonhoeffer : « Seul un Dieu faible peut nous venir en aide » ou  Wilfred Monod (« Dieu s’efforce et ne réussit pas toujours. Quel soulagement de le croire ! ») Ce dernier précisait que Dieu n’avait pas encore réalisé sa toute-puissance, qu’il n’existait pas encore en plénitude, et que sa puissance était en puissance. Du coup, nous dit encore Hans Jonas, si Dieu, après s’être entièrement donné dans le monde en devenir, n’a plus rien à offrir, c’est maintenant à l’homme de donner.

Cette idée selon laquelle c’est l’homme qui peut aider Dieu a été exprimée aussi de façon très émouvante par la jeune philosophe juive hollandaise Etty Hillesum, victime elle-même de la Shoah (Une vie bouleversée, Journal, 1941-43, Ed. du Seuil, 1985). Cette manière de considérer Dieu donne donc tout son poids à l’action et la responsabilité de l’homme, donc à la valeur de l’humanité. C’est à cette même conclusion que conduit le philosophe Paul Ricœur dans son livre intitulé Le mal. Il écrit, au terme d’un parcours qui l’a conduit à présenter les différentes formes de rationalité que la question du mal a suscitées dans l’histoire de la pensée : « Pour l’action, le mal est avant tout ce qui ne devrait pas être, mais doit être combattu. En ce sens, l’action renverse l’orientation du regard. Sous l’emprise du mythe, la pensée spéculative est tirée en arrière vers l’origine : d’où vient le mal ? demande-t-elle. La réponse – non la solution – de l’action, c’est : que faire contre le mal ? Le regard est ainsi tourné vers l’avenir, par l’idée d’une tâche à accomplir, qui réplique à celle d’une origine à découvrir. »

Sophie de Villeneuve


Pour moi il est impossible que Dieu ait perdu sa Toute-Puissance et je ne suis pas d'accord avec cette théorie qui me semble tout-à-fait loufoque et même blasphématoire mais ceci n'engage que moi !

Je me pose aussi des questions sur la Shoah !

Je pense que satan était déchaîné, ce qui se passait dans ces camps de concentrations c'est horrible, je n'en ai vraiment pris conscience qu'en lisant la biographie du Père Jacques de Jésus dont le procès en béatification est ouvert ( [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] )..... ce qui se vivait dans ces camps, la brutalité des SS ... leur cruauté .... je ne pouvais imaginer ce que j'ai lu , il m'a fallu attendre presque la retraite pour vraiment savoir ces horreurs, je n'imaginais pas jusqu' où avait été l' horreur !!!!

des gens enfermés dans des cages dehors, sans manger, qui hurlaient,  des gens devant rester nus dans le froid pendant des heures, des gens portant une poutre sur le dos et devant courir pendant deux heures , nus dans le froid .... ils dormaient sur de la paille comme du bétail .... sur la vermine et encore dormir , ils étaient empaquetés les uns sur les autres, un se levait pour uriner il marchait sur les autres pour pouvoir satisfaire un besoin bien naturel ..... la soupe ??  à peine de l'eau graisseuse .... comment certains ont-ils survécu ?? !! je me le demande ?????

comme je me demande pourquoi Dieu a laissé faire cela ???? à cause de la Shoah il m'arrive d'avoir des doutes ... mais je ne m'explique tout cela que par satan , l'action de satan pourquoi Dieu a laissé faire ??? !!! je me le demande aussi .....



Quel horrible silence !!!!!!!!!!  
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Re: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  EmptyLun 20 Juil 2015, 20:04

rosedumatin a écrit:

Pour moi il est impossible que Dieu ait perdu sa Toute-Puissance et je ne suis pas d'accord avec cette théorie qui me semble tout-à-fait loufoque et même blasphématoire mais ceci n'engage que moi !

Je me pose aussi des questions sur la Shoah !

Je pense que satan était déchaîné, ce qui se passait dans ces camps de concentrations c'est horrible, je n'en ai vraiment pris conscience qu'en lisant la biographie du Père Jacques de Jésus dont le procès en béatification est ouvert ( [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] )..... ce qui se vivait dans ces camps, la brutalité des SS ... leur cruauté .... je ne pouvais imaginer ce que j'ai lu , il m'a fallu attendre presque la retraite pour vraiment savoir ces horreurs, je n'imaginais pas jusqu' où avait été l' horreur !!!!

des gens enfermés dans des cages dehors, sans manger, qui hurlaient,  des gens devant rester nus dans le froid pendant des heures, des gens portant une poutre sur le dos et devant courir pendant deux heures , nus dans le froid .... ils dormaient sur de la paille comme du bétail .... sur la vermine et encore dormir , ils étaient empaquetés les uns sur les autres, un se levait pour uriner il marchait sur les autres pour pouvoir satisfaire un besoin bien naturel ..... la soupe ??  à peine de l'eau graisseuse .... comment certains ont-ils survécu ?? !! je me le demande ?????

comme je me demande pourquoi Dieu a laissé faire cela ???? à cause de la Shoah il m'arrive d'avoir des doutes ... mais je ne m'explique tout cela que par satan , l'action de satan pourquoi Dieu a laissé faire ??? !!! je me le demande aussi .....



Quel horrible silence !!!!!!!!!!  


François Varillon ajoute que devant ce mal, Dieu souffre, comme le Christ sur la Croix à souffert par la faute du mal. Par cette souffrance, Dieu affirme sa présence aimante et donne, sans mettre en cause notre liberté, un message d'espérance. Dieu est en devenir, parce que l'Amour est en devenir. Croire en Dieu, c'est partager sa souffrance avec celle des autres hommes, c'est croire, comme l'affirme le Cantique des Cantiques, que l'Amour est plus fort que la mort ...


Fraternellement
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin



Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Re: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  EmptyLun 20 Juil 2015, 20:08

mario-franc_lazur a écrit:
rosedumatin a écrit:

Pour moi il est impossible que Dieu ait perdu sa Toute-Puissance et je ne suis pas d'accord avec cette théorie qui me semble tout-à-fait loufoque et même blasphématoire mais ceci n'engage que moi !

Je me pose aussi des questions sur la Shoah !

Je pense que satan était déchaîné, ce qui se passait dans ces camps de concentrations c'est horrible, je n'en ai vraiment pris conscience qu'en lisant la biographie du Père Jacques de Jésus dont le procès en béatification est ouvert ( [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] )..... ce qui se vivait dans ces camps, la brutalité des SS ... leur cruauté .... je ne pouvais imaginer ce que j'ai lu , il m'a fallu attendre presque la retraite pour vraiment savoir ces horreurs, je n'imaginais pas jusqu' où avait été l' horreur !!!!

des gens enfermés dans des cages dehors, sans manger, qui hurlaient,  des gens devant rester nus dans le froid pendant des heures, des gens portant une poutre sur le dos et devant courir pendant deux heures , nus dans le froid .... ils dormaient sur de la paille comme du bétail .... sur la vermine et encore dormir , ils étaient empaquetés les uns sur les autres, un se levait pour uriner il marchait sur les autres pour pouvoir satisfaire un besoin bien naturel ..... la soupe ??  à peine de l'eau graisseuse .... comment certains ont-ils survécu ?? !! je me le demande ?????

comme je me demande pourquoi Dieu a laissé faire cela ???? à cause de la Shoah il m'arrive d'avoir des doutes ... mais je ne m'explique tout cela que par satan , l'action de satan pourquoi Dieu a laissé faire ??? !!! je me le demande aussi .....



Quel horrible silence !!!!!!!!!!  


François Varillon ajoute que devant ce mal, Dieu souffre, comme le Christ sur la Croix à souffert par la faute du mal. Par cette souffrance, Dieu affirme sa présence aimante et donne, sans mettre en cause notre liberté, un message d'espérance. Dieu est en devenir, parce que l'Amour est en devenir. Croire en Dieu, c'est partager sa souffrance avec celle des autres hommes, c'est croire, comme l'affirme le Cantique des Cantiques, que l'Amour est plus fort que la mort ...


Fraternellement

Cette réponse ne me satisfait pas ..... !!!! je pense que satan s'est déchaîné, il a tenté des hommes et en fait des fous sadiques et haineux, cruels aux tortures raffinées .... et Dieu a permis cette horreur mais pourquoi ??? !!!!

Nous ne le saurons sans doute jamais sur terre ..... ???
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
Invité
Invité




Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Re: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  EmptyLun 20 Juil 2015, 20:33

mario-franc_lazur a écrit:

Du coup, nous dit encore Hans Jonas, si Dieu, après s’être entièrement donné dans le monde en devenir, n’a plus rien à offrir, c’est maintenant à l’homme de donner.


Merci, cher Mario, pour ces points de départ de réflexion. Je note que ces  2 philosophes sont très proches du déisme finalement: Un Dieu créateur qui n'intervient pas.
Que la thèse déiste, voire athée soit retenue ou pas, la conclusion ci-dessus s'impose, lorsque Dieu n'offre pas de solutions c'est à l'homme de se responsabiliser et d'offrir des solutions, on ne peut attendre que tout tombe du ciel.

Par comparaison éduquer des enfants c'est les responsabiliser, en leur disant "tais-toi et obéis" on obtient des crétins. Lorsqu'ils grandissent et deviennent sensibles et intelligents c'est eux-mêmes qui inventent des solutions et ceci est ce que j'aime dans la religion chrétienne les jours où je suis plus chrétienne que déiste. La morale chrétienne nous donne une piste mais pas toutes les solutions. Point n'est besoin de rechercher toutes les solutions dans un livre. Il faut inventer les solutions pourvu qu'on soit sur la piste de l'amour et de la tolérance.

Si je peux croire en Dieu, en revanche je ne crois pas du tout en satan, chère Rosedumatin. Satan n'est que la part monstrueuse intérieure de l'homme. Il n'est pas extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Pierresuzanne

Pierresuzanne



Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Re: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  EmptyLun 20 Juil 2015, 20:52

cailloubleu a écrit:

Si je peux croire en Dieu, en revanche je ne crois pas du tout en satan, chère Rosedumatin. Satan n'est que la part monstrueuse intérieure de l'homme. Il n'est pas extérieur.


Salut cailoubleu,

Pour Satan.... si on suppose que Dieu a réellement donné la liberté à toutes ses créatures, anges et hommes.... il n'est pas invraisemblable d'imaginer qu'un ange Lui ait tourné le dos. La liberté a son corollaire : la possibilité de déconner à fond et de rejeter Dieu.

Nous, pauvres humains loin de Dieu, quand nous rejetons Dieu, nous le faisons sans certitude, il peut donc y avoir un retour et une conversion.
Les anges qui contemplent Dieu, connaissent la plénitude de Dieu. Ils ne peuvent le rejeter transitoirement : leur rejet est définitif... d'où une certaine logique à imaginer des anges déchus.
Si Dieu existe... et un Dieu qui respecte la liberté de Ses créatures, alors l'existence du diable est probable.

Si Dieu ne respecte pas le libre-arbitre des hommes (comme l'affirme le Coran qu dit que tout vient d'Allah, le bien comme le mal), l’existence du diable n'est que la marque de la perversion de Dieu.



Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

SKIPEER



Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Re: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  EmptyLun 20 Juil 2015, 21:20

Pierresuzanne a écrit:
Si Dieu ne respecte pas le libre-arbitre des hommes (comme l'affirme le Coran qu dit que tout vient d'Allah, le bien comme le mal), l’existence du diable n'est que la marque de la perversion de Dieu.

l'islam nous apprends cher Pierresuzanne que tout vient de DIEU et oui les mauvaises actions nous sont imputables 

CORAN [30:41]
La corruption est apparue sur la terre et dans la mer à cause de ce que les gens ont accompli de leurs propres mains; afin que Dieu leur fasse goûter une partie de ce qu'ils ont oeuvré; peut-être reviendront-ils (vers Dieu).


Si un maitre punit un élève, la faute revient à l’élève bien sur qui n’a pas ete assidu et  apprit sa leçon et non au maitre parce que ce n’est pas à ce dernier de l’apprendre. Mais par contre si un élève réussit en classe et que son maitre le récompense en lui donnant une bonne note, c’est bien entendu grâce au travail de l’élève qui a été assidu à sa leçon mais c’est également grâce au fait que le maitre lui a dispensé le cours correctement. Dans ce cas, tout est venu du maitre, que ça soit pour punir l’élève non assidu ou pour récompenser l’élève modèle.
Revenir en haut Aller en bas
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Re: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  EmptyMar 21 Juil 2015, 08:24

SKIPEER a écrit:
Pierresuzanne a écrit:
Si Dieu ne respecte pas le libre-arbitre des hommes (comme l'affirme le Coran qu dit que tout vient d'Allah, le bien comme le mal), l’existence du diable n'est que la marque de la perversion de Dieu.

l'islam nous apprends cher Pierresuzanne que tout vient de DIEU et oui les mauvaises actions nous sont imputables 

CORAN [30:41]
La corruption est apparue sur la terre et dans la mer à cause de ce que les gens ont accompli de leurs propres mains; afin que Dieu leur fasse goûter une partie de ce qu'ils ont oeuvré; peut-être reviendront-ils (vers Dieu).


Si un maitre punit un élève, la faute revient à l’élève bien sur qui n’a pas ete assidu et  apprit sa leçon et non au maitre parce que ce n’est pas à ce dernier de l’apprendre. Mais par contre si un élève réussit en classe et que son maitre le récompense en lui donnant une bonne note, c’est bien entendu grâce au travail de l’élève qui a été assidu à sa leçon mais c’est également grâce au fait que le maitre lui a dispensé le cours correctement. Dans ce cas, tout est venu du maitre, que ça soit pour punir l’élève non assidu ou pour récompenser l’élève modèle.


Mais dans ces cas de figure, mon cher SKIPEER, DIEU n'est pas silencieux et réagit aux actions bonnes ou mauvaises de l'homme .

Alors pourquoi son silence quand tant d'horreurs se commettent et se sont commises ?

Un livre que je vous conseille à tous  : "le silence de Dieu" de Bertrand Vergely . Normalien, agrégé de philosophie, Bertrand Vergely, né en 1953, enseigne en classes préparatoires (lettres supérieures et HEC) au lycée Pothier à Orléans, à l'Institut d'études politiques de Paris et à l'Institut de théologie Saint-Serge. Il est l'auteur de nombreux ouvrages de philosophie générale ainsi que de nombreux essais sur la souffrance, la mort, la foi, le bonheur.

Présentation de son livre :
Si Dieu existe, comment peut-Il tolérer le mal régnant sur terre ? Ce cri d'Ivan Karamazov, le héros de Dostoïevski, est celui d'Albert Camus. C'est aussi le nôtre parfois. S'il nous semble juste qu'un coupable paie et souffre pour ses propres fautes, que dire de la souffrance de l'innocent ? Quelle faute a-t-il commise ? Quelle faute doit-il payer ? Or certaines " sagesses " n'hésitent pas à justifier cette souffrance et à prôner la résignation. Ils innocentent Dieu en culpabilisant l'homme. Limites de la sagesse. Le cri du révolté est là pour rappeler le scandale. Et l'homme moderne se révolte à juste titre contre le fait de ne pas se révolter. Mais il le fait jusqu'à accuser Dieu de non-assistance à humanité en danger, sans voir que tenir Dieu pour absent ou indifférent conduit au meurtre des innocents. Limites de la révolte et du désespoir. Cet essai invite à changer de perspective. La vraie sagesse et la vraie révolte sont autres. Face au mal, on accuse souvent sans agir. Que l'on cherche à le justifier ou que l'on désespère, il se multiplie ; que l'on vive malgré lui sans le justifier ni désespérer, il recule. Quand on le comprend, Dieu n'est plus un problème pour l'homme, ni l'homme pour Dieu. Le silence de Dieu dévoile un homme qui ne parle pas encore.


Dernière édition par mario-franc_lazur le Mar 21 Juil 2015, 09:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
Man Att





Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Re: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  EmptyMar 21 Juil 2015, 08:50

mario-franc_lazur a écrit:
rosedumatin a écrit:
Le silence de Dieu dans la Bible


Les silences de Dieu sont nombreux dans la bible. Ils aident les homme sà traverser les moments d'incertitude, ils éprouvent leur foi. Publié le 9 juillet 2014.


Jésus, en tout cas, fait l'expérience de l'abandon du Père au cours de sa Passion et sur la croix. Il reprend la plaintes des pauvres qui, dans les psaumes, disent leur désarroi devant le silence de Dieu. Ils s'en plaignent souvent. Les psalmistes ne se résignent pas au silence de Dieu : leur plainte fait partie de leur prière.



"Quand je crie, réponds-moi, Dieu, ma justice !" (4,2)

"Mon Dieu, je t'appelle tout le jour, et tu ne réponds pas." (22,3)

"Écoute, Seigneur, réponds-moi, car je suis pauvre et malheureux." (86,9)

"Vite, réponds-moi, Seigneur. Je suis à bout de souffle ! Ne me cache pas ton visage." (143,7)

Oui, chère ROSE, DIEU est silence !!!

Et pourtant les Chrétiens disent que DIEU est Providence ....

Je pense pouvoir résoudre, en ce qui me concerne, cette contradiction, grâce aux notions de cause première et de causes secondes . Prenons l'exemple d'un tremblement de terre. Qu'est-ce qui le provoque? L'action directe de Dieu ? Non, puisque ce sont des phénomènes de compression de plaques tectoniques facilement analysables. Ces phénomènes sont les causes secondes., ainsi que tous les phénomènes physico-chimiques et autres qui nous entourent.

La cause première, c'est Dieu, qui, Energie Spirituelle Créatrice, a créé et crée sans cesse l'énergie matérielle dans laquelle nous baignons.

C'est ainsi que je vois les choses. Cette énergie matérielle a en elle-même toutes les lois physico-chimiques, magnétiques, etc... qui lui ont permis d'accéder à la vie, puis à la pensée réfléchie.

Dieu n'intervient plus dans ces lois, car ce serait se déjuger (sauf dans des cas exceptionnels, appelés "miracles", comme la naissance virginale de Jésus).


Tout cela pour dire qu'on ne peut reprocher à DIEU Son silence, même au temps de la shoah, même au temps des malheurs de Haïti, ou des Philippines, car DIEU respecte cette liberté humaine qu'Il a voulue, et DIEU respecte Sa création et Ses lois ( exemple le mouvement des plaques tectoniques)... Et les malheurs de la Syrie sont le fait de la seule liberté des hommes !...


Et la Providence, me diras-tu ??? Elle est dans cette facuté qu'ont les croyants de croire et de le vérifier que d'un mal un bien toujours sort, si on le demande à DIEU ....


Fraternellement
Je ne suis pas d'accord quand tu dit que d'un mal sort toujours un bien si on le demande a Dieu, c'est une nuance mais je pense que ce bien est automatique c'est simplement qu'on ne le vois pas.
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin



Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Re: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  EmptyMar 21 Juil 2015, 09:27

Voici une réponse du Père Zanotti-Sorkine


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] puissant


Le mal est un sujet de plainte.

C’est aussi un sujet de scandale. Car, si Dieu existe vraiment, qu'il est tout-puissant, omniscient et qu’il est amour, comment peut-il permettre le mal sur la terre et la souffrance dans nos vies ?
La question du mal est importante dans notre foi. Chacun d’entre nous est confronté au mal sur la terre et à la souffrance dans sa vie. Chacun a, en effet, déjà éprouvé une souffrance physique ou psychique, une agonie, une désespérance, une solitude, une détresse, un abandon, un mal qui l’a rongé ou le ronge encore. Le mal est un sujet de plainte.

C’est aussi un sujet de scandale. Car, si Dieu existe vraiment, qu'il est tout-puissant, omniscient et qu’il est amour, comment peut-il permettre le mal sur la terre et la souffrance dans nos vies ?
Quand on se pose cette question – et qui ne se la pose pas ?- c’est plutôt bon signe car cela tendrait à prouver que l’esprit de l’homme conçoit Dieu, qu’il y croie ou non, comme un être de grande bonté, qui s’il existait, ne pourrait pas admettre que le mal tournoie sur la terre et brise des vies.


Cette intuition est très juste et il ne faut pas la perdre de vue, d’autant plus que Dieu exècre le Mal qu’il n’a pas créé.

Pourtant, le mal restera toujours une énigme pour les chrétiens. Le Catéchisme de l’Eglise Catholique dit : « Face à la question du mal, aucune réponse simple ne suffira ».

Essayons quand même de donner quelques pistes de réponse.

- See more at: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


... à suivre ....
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin



Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Re: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  EmptyMar 21 Juil 2015, 09:29

IDEE RECUE : Si Dieu n’arrête pas le mal c’est qu’Il n’est pas vraiment Tout Puissant

FAUX :

L'Homme se révolte contre le mal. Il aimerait que Dieu intervienne pour stopper le mal. Certains jours il crie au Seigneur «alors Père qu’est-ce que vous attendez ? allez-y, intervenez !».
Le chrétien croit que le choix de Dieu est de laisser son entière liberté d'action et de pensée à l'Homme. De cette liberté découle fatalement du mal, c'est inévitable. Comme on l'a déjà vu à l'idée reçue ''Dieu a créé le démon'', Dieu n'a pas voulu créer des marionnettes ou des esclaves, il a créé des êtres en possession de leur libre arbitre, qui peuvent accepter de Le suivre ou refuser Son amour. Il faut aussi admettre qu'un Dieu interventionniste serait insupportable. Il passerait son temps (pardon, son éternité) à court-circuiter les événements qui tissent notre Histoire et les responsabilités qu’il a confiées lui-même aux hommes.
Corollaire de notre liberté (et de celle des autres !), nous devons accepter l’entremêlement du bien et du mal qui est la trame de notre condition humaine. Reconnaissons aussi avec humilité qu'à chaque fois que nous sommes nous-mêmes auteurs du mal, nous n'accusons pas Dieu de ne pas nous avoir arrêtés ! Au lieu de ça, nous nous trouvons des excuses et des circonstances atténuantes pour avoir fait le mal. Nous accusons même parfois les autres de nous avoir poussés au mal.

- See more at: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] puissant
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin



Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Re: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  EmptyMar 21 Juil 2015, 09:31

Aux confins de la Mongolie, dans une maison de bois perdue au milieu de la forêt, vivaient très pauvrement un homme et son fils. Un jour, le père apprit que son vieil oncle dont il n’avait plus de nouvelles depuis longtemps, venait de mourir, et qu’il lui laissait pour héritage un cheval. Grande et bonne nouvelle ! Il accueillit donc ce cheval, et tous les gens du village vinrent alors le visiter en lui disant : « Quelle chance tu as ! » Et lui de répondre : « Chance ou malchance, qui le sait ? » et voilà que comme il n’était pas habitué à posséder quelque chose, il laissa la porte de l’enclos ouverte et le cheval s’échappa. Alors les gens du village vinrent le visiter de nouveau en lui disant : « Quelle malchance tu as ! » Et lui de répondre encore : « Chance ou malchance, qui le sait ? »
Quelques jours plus tard, le cheval revint au bercail suivi de cinq magnifiques chevaux sauvages. Alors les gens du village vinrent le féliciter en lui disant: « Quelle chance tu as ! » Et lui de répondre toujours et encore : «Chance ou malchance, qui le sait ?» Puis un jour, son fils, son fils unique, se mit dans la tête de vouloir dresser ces chevaux. Il enfourcha le premier qui, loin de se laisser faire, s’emballa et le projeta violemment à terre. A la suite de cette chute, le fils fut paralysé à vie et on dut même l’amputer d’une jambe. Alors les gens du village vinrent en pleurant et en disant: «Quelle malchance tu as !» Et lui de répondre inlassablement : «Chance ou malchance, qui le sait ?». C’est alors qu’une guerre éclata dans cette région du monde. Les soldats ramassèrent tous les jeunes hommes pour les amener sur le front. Quant au fils de notre sage, en raison de son état, il ne fut pas pris pour le combat et demeura le seul survivant de toute la jeunesse du pays.



Cette histoire pourrait être continuée à l’infini, mais elle permet de comprendre que
- Dieu, dans sa toute puissance, peut tirer un bien des conséquences d’un mal causé par ses créatures (1).
- Nous sommes invités à l’abandon filial vis-à-vis de notre Père Céleste. (2).
- La permission divine du mal physique et du mal moral est un mystère que Dieu éclaire par son Fils Jésus-Christ, mort et ressuscité pour vaincre le mal. La foi donne la certitude que Dieu ne permettrait pas le mal s’Il ne faisait pas sortir le bien du mal même, par des voies que nous ne connaîtrons pleinement que dans la vie éternelle. (3).
(1) (2) (3) Catéchisme Eglise Catholique n°312 n°321, 322, 323, 324

Pourquoi Dieu intervient-Il alors parfois miraculeusement dans le cours de nos vies ?
Tout le monde a déjà entendu parler de miracles (guérisons inexpliquées, apparitions miraculeuses, voix qui interpellent...). Certains ont même expérimenté eux-mêmes cette présence de Dieu dans leur vie, les aidant à faire le bon choix ou leur faisant changer soudainement leur emploi du temps leur évitant ainsi une catastrophe. Et puis, il y a tout ce que nous ne savons pas : Dieu nous évite des malheurs de manière ''invisible'': nous serons étonnés de voir à quel point le Christ et sa Mère nous ont évité mille écueils et nous ont permis aussi de supporter des épreuves apparemment insurmontables.
Pourquoi Dieu permet-Il certains maux et en arrête-t-Il miraculeusement d'autres ? Il faut accepter de ne pas avoir de réponse car tout ne sera révélé et compris qu'au Ciel. Le chrétien se dit simplement que Dieu est Dieu, qu’Il en sait plus long que nous et il Lui fait confiance…

Père Michel Zanotti-Sorkine dans Croire, questions éternelles, réponses actuelles

- See more at: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] puissant
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
Invité
Invité




Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Re: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  EmptyMar 21 Juil 2015, 10:54

rosedumatin a écrit:



Pourquoi Dieu intervient-Il alors parfois miraculeusement dans le cours de nos vies ?
Tout le monde a déjà entendu parler de miracles (guérisons inexpliquées, apparitions miraculeuses, voix qui interpellent...). Certains ont même expérimenté eux-mêmes cette présence de Dieu dans leur vie, les aidant à faire le bon choix ou leur faisant changer soudainement leur emploi du temps leur évitant ainsi une catastrophe. Et puis, il y a tout ce que nous ne savons pas : Dieu nous évite des malheurs de manière ''invisible'': nous serons étonnés de voir à quel point le Christ et sa Mère nous ont évité mille écueils et nous ont permis aussi de supporter des épreuves apparemment insurmontables.
Pourquoi Dieu permet-Il certains maux et en arrête-t-Il miraculeusement d'autres ? Il faut accepter de ne pas avoir de réponse car tout ne sera révélé et compris qu'au Ciel. Le chrétien se dit simplement que Dieu est Dieu, qu’Il en sait plus long que nous et il Lui fait confiance…

Père Michel Zanotti-Sorkine dans Croire, questions éternelles, réponses actuelles

- See more at: http://www.parolesdecatholiques.org/reflechir/dossiers-thematiques/le-mal-en-questions#tout puissant

Ah l'histoire du père, son fils et les chevaux sauvages, je l'adore! Merci chère Rosedumatin de nous l'avoir fait lire et d'en avoir tiré la leçon. Ce que j'aime aussi c'est qu'elle s'accorde avec toutes les religions. De la sagesse pure.
Les silences de Dieu  2129354088
Revenir en haut Aller en bas
SKIPEER

SKIPEER



Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Re: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  EmptyMar 21 Juil 2015, 10:59

mario-franc_lazur a écrit:
Alors pourquoi son silence quand tant d'horreurs se commettent et se sont commises ?
DIEU n'a jamais été silencieux ni inactif cher mario mais son action ne nous apparait pas car les fruits de ces actions apparaissent  parfois plus tardivement


Dans la sourate la caverne (N°18 )  verset 61 a 82 , DIEU nous donne l'exemple dans l'histoire du prophete  Moise paix sur lui et un parmi ses humbles serviteurs surnommé  Al Khidr  (ou l'homme vert) des leçons a tirer sur notre incompréhension  de certains faits qui en l'apparence sont mauvaises mais au fond sont bien pour nous .
l'histoire se résume comme suit :

Avant de commencer leur voyage, Al-Khidr précise bien à Moïse (PBSL) que ce dernier ne pourra pas l'accompagner, sauf s'il s'abstient de poser des questions sur ses faits et gestes, car Al-Khidr sait que Moïse ne pourra pas manquer d'être étonné par ses actions.
Moïse et Al-Khidr louent alors un bateau pour traverser un fleuve. Le bateau est sabordé en plein milieu du fleuve par Al-Khidr, le faisant couler. Moïse ne peut s'empêcher de condamner cet acte, qu'il juge inapproprié et sans fondement. Al-Khidr lui rappel alors une première fois sa promesse de ne pas poser de questions.
Un peu plus tard, Moïse et Al-Khidr rencontre un jeune homme, qu'Al-Khidr tue, sans motif apparent. Moïse ne peut se contenir devant une telle « immoralité » et devant un pareil acte de cruauté gratuite, et Al-Khidr le reprend une seconde fois.
Ils se rendent ensuite tout deux dans un village, pour quêter un peu de repos et également un peu de nourriture. Ils trouvent porte close, et décident donc de quitter le village. Au moment où Moïse et Al-Khidr dépassent les dernières maisons en périphérie du village, ce dernier se dirige vers un mur sur le point de s'écrouler, et le répare. Moïse une nouvel fois ne peut s'empêcher de lui faire remarquer que les habitants n'ayant pas voulu leur accorder l'hospitalité, ils n'ont pas à leur rendre service de la sorte. Brisant pour la troisième fois sa promesse de ne pas contester les actes de son mentor, Moïse irrite la patience d'Al Khidr qui le lui fait savoir immédiatement. Ce fut alors le point de rupture entre les deux hommes.
Al-Khidr, avant de quitter Moïse (PBSL), consent néanmoins à expliquer à ce dernier le sens ésotérique de ses actes, ainsi que leur bien-fondé, voyant que le prophète n’avait pu s’empêcher de critiquer chacun de ses actes.
• D'abord, Al-Khidr a fait couler le bateau parce qu'il existait un tyran qui volait tous les bateaux des pauvres gens dans la province où Moïse et Al-Khidr se trouvaient. Afin d'éviter aux personnes leur ayant prêté le bateau de perdre leur bien, Al-Khidr l'a coulé. Le tyran mourrant le lendemain, les propriétaires du bateau pouvaient récupérer ce dernier sans problème.
• L'enfant a été tué parce que Dieu ne permettrait pas que ce dernier poussa ses parents, de bons croyants, à fuir la religion de la droiture. Dieu allait par la suite leurs donner de meilleurs enfants que celui-ci.
• Le mur qui a été reconstruit appartenait à un homme qui a toujours été généreux avec les pauvres gens durant sa vie. A sa mort, il laissa un trésor enterré au pied du mur pour ses deux enfants, qui étaient devenus orphelins. Le mur une fois reconstruit, personne n'aurait pu voir le trésor et se l'approprier. Les enfants auront le temps de grandir pour récupérer le trésor eux-mêmes à l'âge adulte.
Al-Khidr n'a donc pas agit délibérément comme pouvait le penser Moïse, qui a failli à sa promesse, ne pouvant s'empêcher de critiquer des actes dont il ne mesura pas la portée.
Dieu dit dans
CORAN 2:126 (...)
Or, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose alors qu'elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu'elle vous est mauvaise. C'est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin



Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Re: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  EmptyMar 21 Juil 2015, 17:21

cailloubleu a écrit:
rosedumatin a écrit:



Pourquoi Dieu intervient-Il alors parfois miraculeusement dans le cours de nos vies ?
Tout le monde a déjà entendu parler de miracles (guérisons inexpliquées, apparitions miraculeuses, voix qui interpellent...). Certains ont même expérimenté eux-mêmes cette présence de Dieu dans leur vie, les aidant à faire le bon choix ou leur faisant changer soudainement leur emploi du temps leur évitant ainsi une catastrophe. Et puis, il y a tout ce que nous ne savons pas : Dieu nous évite des malheurs de manière ''invisible'': nous serons étonnés de voir à quel point le Christ et sa Mère nous ont évité mille écueils et nous ont permis aussi de supporter des épreuves apparemment insurmontables.
Pourquoi Dieu permet-Il certains maux et en arrête-t-Il miraculeusement d'autres ? Il faut accepter de ne pas avoir de réponse car tout ne sera révélé et compris qu'au Ciel. Le chrétien se dit simplement que Dieu est Dieu, qu’Il en sait plus long que nous et il Lui fait confiance…

Père Michel Zanotti-Sorkine dans Croire, questions éternelles, réponses actuelles

- See more at: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] puissant

Ah l'histoire du père, son fils et les chevaux sauvages, je l'adore! Merci chère Rosedumatin de nous l'avoir fait lire et d'en avoir tiré la leçon. Ce que j'aime aussi c'est qu'elle s'accorde avec toutes les religions. De la sagesse pure.
Les silences de Dieu  2129354088


En effet, chère Cailloubleu, j'adore aussi cette histoire ..... comme tu as raison de dire qu'elle s'accorde bien avec toutes les religions !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin



Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Re: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  EmptyMar 21 Juil 2015, 17:28

SKIPEER a écrit:
mario-franc_lazur a écrit:
Alors pourquoi son silence quand tant d'horreurs se commettent et se sont commises ?
DIEU n'a jamais été silencieux ni inactif cher mario mais son action ne nous apparait pas car les fruits de ces actions apparaissent  parfois plus tardivement


Dans la sourate la caverne (N°18 )  verset 61 a 82 , DIEU nous donne l'exemple dans l'histoire du prophete  Moise paix sur lui et un parmi ses humbles serviteurs surnommé  Al Khidr  (ou l'homme vert) des leçons a tirer sur notre incompréhension  de certains faits qui en l'apparence sont mauvaises mais au fond sont bien pour nous .
l'histoire se résume comme suit :

Avant de commencer leur voyage, Al-Khidr précise bien à Moïse (PBSL) que ce dernier ne pourra pas l'accompagner, sauf s'il s'abstient de poser des questions sur ses faits et gestes, car Al-Khidr sait que Moïse ne pourra pas manquer d'être étonné par ses actions.
Moïse et Al-Khidr louent alors un bateau pour traverser un fleuve. Le bateau est sabordé en plein milieu du fleuve par Al-Khidr, le faisant couler. Moïse ne peut s'empêcher de condamner cet acte, qu'il juge inapproprié et sans fondement. Al-Khidr lui rappel alors une première fois sa promesse de ne pas poser de questions.
Un peu plus tard, Moïse et Al-Khidr rencontre un jeune homme, qu'Al-Khidr tue, sans motif apparent. Moïse ne peut se contenir devant une telle « immoralité » et devant un pareil acte de cruauté gratuite, et Al-Khidr le reprend une seconde fois.
Ils se rendent ensuite tout deux dans un village, pour quêter un peu de repos et également un peu de nourriture. Ils trouvent porte close, et décident donc de quitter le village. Au moment où Moïse et Al-Khidr dépassent les dernières maisons en périphérie du village, ce dernier se dirige vers un mur sur le point de s'écrouler, et le répare. Moïse une nouvel fois ne peut s'empêcher de lui faire remarquer que les habitants n'ayant pas voulu leur accorder l'hospitalité, ils n'ont pas à leur rendre service de la sorte. Brisant pour la troisième fois sa promesse de ne pas contester les actes de son mentor, Moïse irrite la patience d'Al Khidr qui le lui fait savoir immédiatement. Ce fut alors le point de rupture entre les deux hommes.
Al-Khidr, avant de quitter Moïse (PBSL), consent néanmoins à expliquer à ce dernier le sens ésotérique de ses actes, ainsi que leur bien-fondé, voyant que le prophète n’avait pu s’empêcher de critiquer chacun de ses actes.
• D'abord, Al-Khidr a fait couler le bateau parce qu'il existait un tyran qui volait tous les bateaux des pauvres gens dans la province où Moïse et Al-Khidr se trouvaient. Afin d'éviter aux personnes leur ayant prêté le bateau de perdre leur bien, Al-Khidr l'a coulé. Le tyran mourrant le lendemain, les propriétaires du bateau pouvaient récupérer ce dernier sans problème.
• L'enfant a été tué parce que Dieu ne permettrait pas que ce dernier poussa ses parents, de bons croyants, à fuir la religion de la droiture. Dieu allait par la suite leurs donner de meilleurs enfants que celui-ci.
• Le mur qui a été reconstruit appartenait à un homme qui a toujours été généreux avec les pauvres gens durant sa vie. A sa mort, il laissa un trésor enterré au pied du mur pour ses deux enfants, qui étaient devenus orphelins. Le mur une fois reconstruit, personne n'aurait pu voir le trésor et se l'approprier. Les enfants auront le temps de grandir pour récupérer le trésor eux-mêmes à l'âge adulte.
Al-Khidr n'a donc pas agit délibérément comme pouvait le penser Moïse, qui a failli à sa promesse, ne pouvant s'empêcher de critiquer des actes dont il ne mesura pas la portée.
Dieu dit dans
CORAN 2:126 (...)
Or, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose alors qu'elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu'elle vous est mauvaise. C'est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Les silences de Dieu  2129354088 cher Skipeer, en effet Dieu sait ce qu' Il fait mais nous ne pouvons comprendre car sur cette terre notre regard n'est pas encore tout-à-fait ouvert !! je tire la leçon qu' il faut faire confiance à Dieu ....
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur



Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Re: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  EmptyMer 22 Juil 2015, 09:59

rosedumatin a écrit:


Les silences de Dieu  2129354088  cher Skipeer, en effet Dieu sait ce qu' Il fait mais nous ne pouvons comprendre car sur cette terre notre regard n'est pas encore tout-à-fait ouvert !!   je tire la leçon qu' il faut faire confiance à Dieu ....


L’Ancien Testament - comme le Coran -- parle comme les auteurs antiques, Homère ou les Tragiques : "Je suis Yahvé sans égal ; je façonne la lumière et crée les ténèbres. Je fais le bonheur et provoque le malheur ; c’est moi Yahvé qui fais tout cela (Isaïe, 45, v. 6-7) ; "Arrive-t-il un malheur dans une ville sans que Yahvé en soit l’auteur ?" (Amos, 3, v. 6).

Mais pour Augustin d‘Hippone, Thomas d’Aquin et la théologie chrétienne, à la lumière du Nouveau Testament, Dieu, étant essentiellement et absolument bon, ne peut être cause du mal. Thomas d’Aquin, en bon aristotélicien, joue sur le registre cause première-cause seconde : "Tout ce qu’il y a d’être et d’action, dans une action mauvaise, remonte à Dieu comme à sa cause ; mais ce qu’il y a là de fautif n’est pas causé par Dieu : c’est l’effet de la cause seconde qui déchoit” (Somme théol., qu. 49, art. 2).

Toutefois, si Dieu n’est pas cause du mal, Il le permet : il ne laisserait jamais un mal quelconque exister, dit saint Augustin, s’il n’en pouvait faire sortir du bien.

Comme le disait. Kierkegaard : “Tout vient de Dieu du fait que Dieu le permet” (Journal, trad. Ferlov et Gateau, t. II, Gallimard, 1954, p. 351).

Et c’est en cela, chère ROSE, que , comme le dit Isaïe, "Dieu façonne la lumière et crée les ténèbres. Il fait le bonheur et provoque le malheur ." Mais le Nouveau Testament nous permet de comprendre que Il ne le provoque que dans la mesure où Il le permet ...



Mais certains drames semblent tellement odieux, qu'on se demande bien sûr pourquoi DIEU les permet !
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin



Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Re: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  EmptyMer 22 Juil 2015, 10:21

mario-franc_lazur a écrit:
rosedumatin a écrit:


Les silences de Dieu  2129354088  cher Skipeer, en effet Dieu sait ce qu' Il fait mais nous ne pouvons comprendre car sur cette terre notre regard n'est pas encore tout-à-fait ouvert !!   je tire la leçon qu' il faut faire confiance à Dieu ....


L’Ancien Testament - comme le Coran -- parle comme les auteurs antiques, Homère ou les Tragiques : "Je suis Yahvé sans égal ; je façonne la lumière et crée les ténèbres. Je fais le bonheur et provoque le malheur ; c’est moi Yahvé qui fais tout cela (Isaïe, 45, v. 6-7) ; "Arrive-t-il un malheur dans une ville sans que Yahvé en soit l’auteur ?" (Amos, 3, v. 6).

Mais pour Augustin d‘Hippone, Thomas d’Aquin et la théologie chrétienne, à la lumière du Nouveau Testament, Dieu, étant essentiellement et absolument bon, ne peut être cause du mal. Thomas d’Aquin, en bon aristotélicien, joue sur le registre cause première-cause seconde : "Tout ce qu’il y a d’être et d’action, dans une action mauvaise, remonte à Dieu comme à sa cause ; mais ce qu’il y a là de fautif n’est pas causé par Dieu : c’est l’effet de la cause seconde qui déchoit” (Somme théol., qu. 49, art. 2).

Toutefois, si Dieu n’est pas cause du mal, Il le permet : il ne laisserait jamais un mal quelconque exister, dit saint Augustin, s’il n’en pouvait faire sortir du bien.

Comme le disait. Kierkegaard : “Tout vient de Dieu du fait que Dieu le permet” (Journal, trad. Ferlov et Gateau, t. II, Gallimard, 1954, p. 351).

Et c’est en cela, chère ROSE, que , comme le dit Isaïe, "Dieu façonne la lumière et crée les ténèbres. Il fait le bonheur et provoque le malheur ." Mais le Nouveau Testament nous permet de comprendre que Il ne le provoque que dans la mesure où Il le permet ...



Mais certains drames semblent tellement odieux, qu'on se demande bien sûr pourquoi DIEU les permet !


Merci pour ce partage mon cher MARIO !

J'aime beaucoup cette citation de St Augustin :

Toutefois, si Dieu n’est pas cause du mal, Il le permet : il ne laisserait jamais un mal quelconque exister, dit saint Augustin, s’il n’en pouvait faire sortir du bien.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
Contenu sponsorisé





Les silences de Dieu  Empty
MessageSujet: Re: Les silences de Dieu    Les silences de Dieu  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les silences de Dieu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Preuves que Jésus est le Fils de Dieu, et est Dieu (partie 1)
» Preuves que Jésus est le Fils de Dieu, et est Dieu (partie 2)
» Gloire, Hommage et Louange au seul vrai Dieu : le Dieu d'Israël !
» La TRINITE est SIMPLE -deuxième partie
» Dieu est il Amour, Dieu est il Parfais avant que le monde soit crée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: QUESTIONS PHILOSOPHIQUES ET ETHIQUES-
Sauter vers: