Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS
Dialogue islamo-chrétien
Rejoignez nous vite

Sur le Forum Dialogue Islamo-Chrétien !!!

Dans les convictions et le respect de chacun.

BIENVENUE PARMI NOUS

Dialogue islamo-chrétien

CE FORUM A POUR VOCATION LE DIALOGUE ENTRE CHRÉTIENS ET MUSULMANS DANS LE RESPECT DES CONVICTIONS DE L'AUTRE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Marhaba wa s-salam/Bienvenue et Paix
"Ce site se veut être un espace de dialogue entre Chrétiens et Musulmans. Les débats entre Chrétiens ( Catholiques versus Protestants ) comme entre Musulmans ( Sunnites versus Chiites ) ne sont donc pas admis sur nos différents forums. Il est interdit de contester publiquement la modération sauf par MP
Le Deal du moment : -42%
Mi Home Smart4u Casque de vélo avec ...
Voir le deal
40 €
Le Deal du moment : -42%
Mi Home Smart4u Casque de vélo avec ...
Voir le deal
40 €

 

 NOËL à Bethléem

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
mario-franc_lazur
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
mario-franc_lazur


NOËL à Bethléem Empty
MessageSujet: NOËL à Bethléem   NOËL à Bethléem EmptyVen 25 Déc 2009, 18:34

25 décembre 2009

25/12/2009 0:20 ; de l'Agence France-Press :

" Des milliers de chrétiens à Bethléem pour célébrer Noël

Mgr Fouad Twal, patriarche latin de Jérusalem, a appelé à "prier pour la Terre sainte", "une terre qui souffre et espère"

Des milliers de chrétiens ont afflué jeudi 24 décembre à Bethléem, la cité natale du Christ, pour y célébrer Noël, des festivités cependant ternies par les restrictions causées par l'occupation israélienne.


Un défilé de scouts au son des flûtes, tambours et cornemuses, a donné le coup d'envoi des festivités sur la place de la Mangeoire, où régnait une ambiance de carnaval, avec marchands de barbe à papa et de ballons de baudruche. Dans la basilique de la Nativité, qui donne sur la place, des moines chantaient des cantiques tandis que des centaines de pèlerins attendaient de pouvoir pénétrer dans la grotte où Marie a donné naissance à Jésus.

Les fêtes de Noël à Bethléem ont culminé avec la traditionelle messe de minuit célébrée par le patriarche latin de Jérusalem, Mgr Fouad Twal, dans l'église catholique Sainte-Catherine, qui jouxte la basilique orthodoxe de la Nativité, en présence du président palestinien Mahmoud Abbas, du premier ministre Salam Fayyad et des consuls généraux en poste dans la ville sainte.

"Je m'adresse à tous les croyants du monde pour les presser de prier pour la Terre sainte. C'est une terre qui souffre et espère", a déclaré Mgr Twal dans son homélie, avant d'appeler Israéliens et Palestiniens à se traiter mutuellement avec respect.

"Les habitants de cette terre sont des frères qui se perçoivent comme des ennemis. Cette terre ne méritera d'être appelée sainte que lorsqu'elle respirera la liberté, la justice, l'amour, la réconciliation, la paix et la sécurité", a-t-il conclu.

Si le calme règne et si l'armée israélienne s'abstient, en règle générale, de pénétrer dans cette ville sous statut autonome, les barrages militaires à l'entrée de Bethléem et le mur qui sépare la ville de Jérusalem-est, rappellent la poursuite de l'occupation. "Je savais que le mur existait, mais venir à Bethléem et le voir en vrai, c'est autre chose, confie Stephen Beckmyer, un Canadien de 22 ans. C'est très triste que les gens vivent derrière des murs et aient tout le temps à passer ces contrôles de sécurité."

Le nombre de pèlerins à Bethléem a atteint le chiffre de 1,6 million en 2009, a indiqué la ministre palestinienne du tourisme Khouloud Douaibess, qui s'attend à la visite de 15 000 pèlerins pour Noël. Mais la manne touristique a surtout profité à Israël, l'écrasante majorité des visiteurs logeant hors de la Cisjordanie, selon elle.

"Tous nous avons échoué à obtenir la paix"

Comme en 2008, 300 chrétiens palestiniens de la bande de Gaza, sur les 2500 que compte ce territoire, ont été autorisés à célébrer Noël en Cisjordanie et à y séjourner durant les fêtes, a annoncé l'armée israélienne.

Mardi 22 décembre, le patriarche latin de Jérusalem avait déploré l'échec du processus de paix au Proche-Orient, dans son traditionnel message de Noël, tout en mettant en garde contre toute forme de désespoir. "En dépit des efforts méritoires des politiciens et des hommes de bonne volonté pour trouver une solution au conflit en cours, chacun d'entre nous, Palestiniens et Israéliens, avons échoué à obtenir la paix", a déclaré Mgr Twal.

AFP
Revenir en haut Aller en bas
http://evangileetcoran.unblog.fr/2009/07/31/une-reponse-chretien
rosedumatin
Administrateur - Fondateur
Administrateur - Fondateur
rosedumatin


NOËL à Bethléem Empty
MessageSujet: Re: NOËL à Bethléem   NOËL à Bethléem EmptyVen 25 Déc 2009, 20:39

Bethléem : Quand il y aura la paix, on pourra parler de
« Terre sainte »


Homélie du patriarche latin de Jérusalem, lors de la messe de minuit

ROME, Vendredi 25 décembre 2009 (ZENIT.org) - Quand viendra la paix, cette région du Moyen orient pourra vraiment s'appeler la « Terre sainte », a affirmé Sa Béatitude Fouad Twal, patriarche latin de Jérusalem, lors de la messe de minuit à Bethléem.

La messe s'est déroulée en l'église Sainte-Catherine, qui peut accueillir 2500 personnes, et qui est située près de la basilique de la Nativité. Elle a été célébrée en latin. Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, était présent.

Le patriarche a exhorté tous les chrétiens du monde à prier pour la terre où naquit, vécut et mourut Jésus.

La custodie franciscaine de Terre sainte a annoncé qu'entre 50.000 et 70.000 touristes et pèlerins se sont rendus en Terre sainte pour les fêtes de Noël. « C'est une terre qui souffre et qui espère. Ses habitants vivent en frères ennemis. Quand comprendrons-nous qu'une terre ne mérite le qualificatif de 'sainte' qu'à partir du moment où l'homme qui y vit devient saint ? » s'est interrogé S.B. Twal. « Cette terre ne méritera vraiment d'être appelée 'sainte' que lorsque l'on pourra y respirer la liberté, la justice, l'amour, la réconciliation, la paix et la sécurité », a-t-il ajouté. « Comment pouvons-nous goûter la joie de Noël tandis que nous voyons se répéter le drame qui a accompagné la naissance du Christ dans l'histoire ? Le Christ n'avait pas de maison à Bethléem, et beaucoup de nos concitoyens sont sans logis du fait de l'injustice des hommes », a-t-il affirmé. « À cause des difficultés et de l'insécurité, des centaines de milliers de personnes ont déjà émigré pour chercher ailleurs une meilleure qualité de vie ; d'autres cherchent à quitter le pays de leurs ancêtres, le pays sanctifié par le mystère de l'Incarnation de Dieu ». « Comment goûter la fête et la joie alors que nous commémorons le premier anniversaire de la guerre et de la tragédie de Gaza ? S'est-il interrogé. Le siège de la ville est étouffant, la liberté de circulation et de transport est restreinte. Beaucoup de familles sont séparées ».
« Ayant à l'esprit les souffrances du monde, les conflits d'intérêts, la
duplicité, la course à l'armement et à la possession d'armes destructrices, de concert avec tous les enfants sans-abri laissés à eux-mêmes dans les ruelles des camps de réfugiés, nous demandons à l'Enfant de Bethléem que se lève sur notre terre le soleil de la justice, de l'amour et de la vie, afin d'expulser le spectre de la mort et de la destruction ».
« Puissent nos enfants et les enfants de Gaza goûter la fête et la joie
d'illuminer et de décorer l'arbre de Noël, symbole de vie et d'espoir de
vivre », a-t-il conclu.
100719
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dialogueislam-chretien.com
 
NOËL à Bethléem
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue islamo-chrétien :: ACTUALITES-
Sauter vers: